Le lait de suite, ou lait 2ème âge, est introduit dans l’alimentation de bébé lors de la diversification alimentaire. Sa composition répond à ses besoins nutritionnels et assure sereinement sa croissance jusqu’à sa première bougie. Voyons comment aider votre tout-petit à s’adapter au mieux à ce changement alimentaire.

Qu’est-ce qu’un lait de suite ?

Le lait de suite prend le relais de l’allaitement maternel ou du lait 1er âge. Il est généralement développé à base de protéines de lait de vache, afin d’assurer à l’enfant un apport suffisant en protéines, glucides, lipides, dont les acides gras essentiels. Il contient également du fer, du calcium, des sels minéraux et de nombreuses vitamines. Bien entendu, sa composition est rigoureusement réglementée selon des normes bien précises édictées en cette période où bébé grandit très vite.

Le lait de vache « normal » ne lui convient pas encore, il est bien trop riche en protéines et ne contient pas assez de fer, ni d’acides gras essentiels et de vitamines B9, C, D et E, indispensables à sa croissance.

Comment et quand introduire le lait de suite dans l’alimentation de bébé ?

C’est en général vers l’âge de 4-6 mois (jamais avant 4 mois) que bébé va découvrir de nouvelles saveurs et goûter son premier biberon au lait 2ème âge. La diversification alimentaire commence alors peu à peu, tout en douceur. Certains pédiatres recommandent de passer au lait de suite dès que bébé prend au moins un de ses repas totalement diversifiés. Ne vous inquiétez pas, si tel est le cas, terminez tranquillement la boite de lait 1er âge qu’il vous reste et passez ensuite à celle 2ème âge. Il n’y aura aucune incidence sur la santé de votre enfant.

L’introduction de nouveaux aliments lui apporte un nombre important d’éléments nutritionnels, mais il a toujours besoin de boire entre 500 et 750 ml de lait par jour. À titre d’exemple, à 7 mois les apports sont en moyenne de 3 biberons de 240 ml par jour (généralement un le matin, un à 16 heures et un autre le soir), en complément de son alimentation solide. Bien entendu, les quantités sont variables d’un enfant à un autre, l’essentiel étant de ne pas le restreindre ni le forcer. Il sait spontanément réguler son appétit en fonction de ses besoins. Tout comme pour nous, adultes, il existe des bébés petits et grands mangeurs !

Mais en cas de doute sur l’appétit de votre tout-petit, n’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre ou votre médecin. Ces professionnels de la santé sauront répondre à vos interrogations et, au besoin, vérifieront la courbe de croissance de votre enfant.

À partir de 12 mois, il doit conserver un apport lacté de 500 à 800 ml par jour (autres produits laitiers inclus). Le lait de croissance prendra alors la place du lait de suite pour l’aider à conserver les besoins nutritionnels dont il aura besoin jusqu’à ses 3 ans.

Quel lait de suite choisir ?

Tous les laits de suite standard se valent et sont équivalents en qualité nutritionnelle. Il en existe une grande variété, en poudre ou en liquide, vendus en pharmacie ou en grande surface. Certains laits apportent des réponses spécifiques aux petits désagréments que bébé peut parfois rencontrer, comme les problèmes de régurgitation.

Connaissez-vous le lait de suite Capricare® 2ème âge ? Parce que se nourrir doit être un réel moment de plaisir pour bébé, ce lait infantile est doté d’un goût et d’une odeur délicats, caractéristiques du lait de chèvre. Fabriqué à partir des protéines naturelles du lait de chèvre, Capricare® 2ème âge répond aux exigences européennes en termes de composition et de sécurité alimentaire. Dès l’âge de 6 mois, il est un substitut au lait maternel, pour le plus grand plaisir des tout-petits !

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, où quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. Capricare® peut contenir des traces de protéines de lait de vache.