Comment passer au lait de suite dans l’alimentation de bébé ?

publié le: 1 décembre 2019

Votre bébé grandit et ses besoins nutritionnels évoluent eux aussi. Si pour quelconque raison, vous ne pouvez ou ne souhaitez pas (ou plus) l’allaiter, il est temps pour lui de passer au lait de suite ou lait de croissance, comment adapter le lait selon son âge ? À quelle période lui donner ? Comment s’habituer à ce changement alimentaire ? PediAct vous donne ses recommandations. 

 

Le lait de suite c’est quoi ?

Le lait maternel est le plus adapté à un bébé. Mais parfois, il se peut que certaines mamans ne puissent ou ne souhaitent pas (ou plus) allaiter. À partir des 6 mois de bébé et dans ce cas de figure, c’est le lait de suite qui prend alors la place du lait maternel. En effet, de 6 mois à 12 mois, la croissance du nourrisson est extrêmement rapide. Il vit et apprend de nouvelles choses tous les jours : se tenir assis, debout, marcher avec de l’aide ou sans, tenir une cuillère, etc. Cette période est également le moment où son alimentation évolue et se diversifie, notamment avec l’introduction des premiers aliments solides. 

 

Pour autant, le lait reste à la base de son alimentation. Mais attention, pas n’importe lequel : le lait infantile. Développé à partir de protéines de lait de vache ou de lait de chèvre, celui-ci assure au bébé un apport suffisant en protéines, glucides, lipides et acides gras essentiels, conformément à la réglementation. De plus, il contient également du fer, du calcium, des sels minéraux et de nombreuses vitamines. Enfin, il va de soi que sa composition est elle aussi, contrôlée et réglementée selon les normes européennes. 

 

Lait de suite : comment l’introduire dans l’alimentation de bébé ?

Le lait de suite est recommandé vers 6 mois, au moment où commence la diversification alimentaire de bébé, toujours tout en douceur. À cette période, il commence à découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. À cet âge-là, les besoins du nourrisson se situent entre 500 et 750 ml de lait par jour. Exemple : un biberon de lait le matin, un biberon à 16 heures et un troisième le soir. C’est-à-dire 3 biberons de 240 ml environ. 

 

Évidemment, les doses et quantités peuvent varier d’un enfant à un autre. Si vous rencontrez des difficultés ou que vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé. 

 

Enfin, pour l’introduction du lait de suite, il est important de ne jamais restreindre ou forcer bébé. Et oui, les tout-petits savent spontanément réguler leur appétit en fonction de leurs besoins. Et comme chez nous, les adultes, il existe des petits mangeurs et des plus gros mangeurs. Alors, pas d’inquiétude. 

 

Lait de suite : comment le choisir ? Où l’acheter ?

Tous les laits de suite se valent et sont équivalents en qualité nutritionnelle puisqu’ils répondent à une réglementation européennes – extrêmement précise. Mais voilà, il en existe une grande variété : en poudre, en liquide, vendus en pharmacie ou en grande surface. Et il n’est pas simple de s’y retrouver. Vous pouvez, par exemple, vous orienter vers le lait Capricare 2ème âge, un lait de suite infantile au lait de chèvre doté d’un goût apprécié par les bébés, et qui répond surtout aux exigences européennes en matière de composition et de sécurité alimentaire.  

 

Et le lait de croissance, c’est quoi ?

Après 12 mois, bébé devra conserver un apport lacté. C’est à ce moment précis que le lait de croissance prend la place du lait de suite afin de l’aider à conserver les besoins nutritionnels dont il a besoin jusqu’à ses 3 ans minimum. 

 

Ce qu’il faut retenir 

Durant les premiers mois de bébé, le lait constitue l’élément le plus important de son alimentation. À partir de 6 mois, et jusqu’à ses 12 mois, bébé aura besoin de consommer du lait de suite. Ce dernier est introduit lorsque son alimentation se diversifie et contient l’ensemble des éléments nutritifs essentiels. Si vous avez des questions ou des dates à propos de l’introduction de ce produit et de son équilibre dans l’alimentation de votre petit, n’hésitez pas à vous orienter vers un professionnel de santé.

 

AVIS IMPORTANT : le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, ou quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical. En plus du lait, l’eau est la seule boisson indispensable. Apprenez à votre enfant à ne pas grignoter entre les repas. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr.

Capricare® peut contenir des traces de protéines de lait de vache.