Bébé et tabagisme passif : quels sont les risques ?

publié le: 15 décembre 2017

bébé et tabagisme passif

Les campagnes antitabac battent leur plein, y compris pour le tabagisme passif. Entre l’augmentation régulière du prix du paquet de cigarettes et les spots télévisés qui rappellent les dangers de la consommation de cigarette, il est normal de se poser des questions sur le niveau de qualité de l’air autour de bébé.

Quels sont les risques pour les petits de respirer de l’air pollué par la fumée ?

 

Les effets toxiques de la fumée de cigarette sur le fœtus

Les médecins conseillent systématiquement aux femmes enceintes de cesser toute consommation de tabac durant la grossesse, car les risques sur le fœtus et la mère sont très élevés. On retrouve notamment :

  • Grossesse extra-utérine: le tabagisme passif est l’une des causes de grossesse dangereuse et non viable. Le risque de fausses-couches est donc plus élevé.
  • Anomalie du placenta: le placenta est la poche de vie pour le bébé. Si celle-ci fonctionne mal, cela peut entraîner un retard de croissance, un problème d’alimentation, un poids trop faible ou encore des risques de malformation.
  • Risques d’infections pulmonaires: le fœtus peut présenter une faiblesse de la fonction pulmonaire et sera plus sujet à des infections.

 

Les effets néfastes du tabagisme passif sur la santé de l’enfant

Il y a des règles très simples à suivre pour préserver votre nouveau-né d’une exposition inutile à la fumée de cigarette. Pour commencer, ne fumez pas en présence d’enfants, que ce soit dans une pièce de la maison, dans la voiture, ou même dans le garage (surtout en hiver). Les risques de développer des infections et des maladies sont beaucoup plus élevés chez les enfants exposés à la fumée de cigarette, que ce soit pendant la grossesse ou après la naissance.

Les effets toxiques du tabac sur les bébés sont :

  • Une naissance prématurée
  • Mauvais développement des bronches ou des poumons
  • Risque de mort subite du nourrisson
  • Asthme
  • Allergies

Protégez votre bébé en refusant impérativement qu’une personne fume dans son environnement. Pensez au fait qu’il existe deux types d’expositions au tabagisme passif pour votre petit.

 

Exposition secondaire au tabagisme passif

Pour l’exposition secondaire, il suffit de fumer à côté d’un enfant. Il inhale directement la fumée, donc elle s’infiltre dans ses jeunes poumons, ses bronches, sa gorge. Le tabac suit un courant secondaire et infecte le jeune enfant de manière directe — le courant primaire étant celui du fumeur lui-même.

 

Exposition indirecte au tabagisme passif

L’exposition indirecte consiste à inhaler de la fumée provenant des objets en contact avec le tabac : canapé, rideaux, tapis ou encore literie. L’environnement est ultra riche en oxyde de carbone et en composés toxiques. Il est donc important d’imposer aux visiteurs et à la famille de ne jamais fumer dans la maison ou les pièces visitées par le bébé.

 

Exposition directe au tabagisme passif

Si vous respectez les deux premiers points, vous pourrez déjà éliminer deux éléments dangereux pour votre nouveau-né. Toutefois, gardez à l’esprit qu’il reste encore une source souvent oubliée. Vous avez pris l’habitude de fumer à l’extérieur, c’est une excellente chose.

Cependant, la fumée se dépose sur vos vêtements et s’incruste. Votre bébé enfouit ensuite sa tête dans vos habits pour se rassurer et avoir un câlin… C’est précisément là que vous l’exposez aux éléments toxiques.

 

Même si le mieux est de ne pas fumer du tout, vous pouvez limiter les risques d’exposition de bébé au tabagisme passif en respectant quelques consignes simples. Sachez que fumer au bord de la fenêtre ne sert à rien, car la fumée entre dans la pièce. Le mieux reste de sortir, pour chaque cigarette, pas d’exception !

Peut-être que l’arrivée de bébé est le bon moment pour éliminer définitivement la cigarette de votre vie…

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.