publié le: 15 janvier 2016
catégorie: Bien-être

Près d’un quart des bébés âgés de moins de 6 mois souffrent de coliques. Cette affection est donc relativement fréquente, mais elle désempare les parents, qui ne savent pas toujours comment apaiser les pleurs et les douleurs de leur enfant. Notre article vous explique comment soulager votre bébé et dans quelles circonstances consulter un médecin.

Quels sont les symptômes des coliques du nourrisson ?

Votre bébé pleure souvent en se tortillant de douleur ? Il dort mal ? Il a le ventre gonflé ? Voici quelques-uns des symptômes caractéristiques des coliques du nourrisson. Votre enfant peut également devenir tout rouge, être très crispé et produire de nombreuses flatulences ainsi que des rots à répétition. Il replie ses cuisses sur son ventre, serre ses poings… Elles se produisent indifféremment lors de l’allaitement ou du biberon. Mais elles sont terriblement stressantes pour les parents, qui ne savent pas comment soulager ces pleurs de douleurs.

Comment calmer les crises de coliques ?

Même si on ne sait pas vraiment ce qui provoque les coliques, plusieurs arguments sont avancés. Il pourrait ainsi s’agir du système digestif de bébé, qui serait encore immature et l’empêcherait d’assimiler correctement ses repas, ou bien de l’alimentation de la maman qui allaite, ou encore de biberons trop vite avalés, ce qui entraînerait les gaz dans l’estomac.

Pour soulager votre bébé, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • placez une bouillotte tiède sur son ventre ;
  • massez doucement son ventre autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre ;
  • allongez votre nourrisson sur vos genoux et massez doucement son dos ;
  • promenez votre bébé dans les bras en le tenant bien droit devant vous ;
  • adoptez le portage ventral, qui est plus confortable pour le bébé et le réconforte ;
  • donnez-lui un bain chaud ;
  • faites-lui faire plusieurs rots si vous lui donnez le biberon ;
  • veillez à reconstituer scrupuleusement le lait artificiel, sans ajouter plus de poudre que nécessaire ;
  • si vous l’allaitez, évitez de consommer des choux, des brocolis ou certaines salades (gaz), et réduisez les yaourts et autres fromages blancs (intolérance possible aux protéines de lait de vache).

Quand devez-vous consulter un médecin en cas de coliques ?

Si vous avez essayé tous les conseils cités précédemment et que vous ne constatez aucune amélioration chez votre bébé, il serait judicieux de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou un pédiatre.

Vous devez consulter rapidement un médecin quand votre bébé manifeste un des symptômes suivants :

  • poids stagnant ou en baisse ;
  • pleurs incessants ;
  • vomissements ;
  • fièvre ;
  • diarrhée.

Le praticien s’assurera que votre enfant n’est pas victime d’une autre pathologie que la colique, par exemple un reflux gastro-oesophagien (RGO), une constipation ou une hernie. Votre bébé peut également être sous-alimenté ou au contraire sur-alimenté. Dans tous les cas, l’avis éclairé de votre médecin saura vous dicter la meilleure conduite à adopter pour soulager votre enfant.

 

Même si elles sont pénibles tant pour le bébé que pour ses parents, les coliques du nourrisson ne durent heureusement pas plus de quelques semaines. Elles deviendront ensuite un mauvais souvenir qui disparaîtra bien vite de votre mémoire.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.