Coliques du nourrisson : comment les déceler ?

publié le: 19 février 2018

Coliques du nourrisson : comment les détecter ?

Dès ses premières semaines, votre bébé peut souffrir de coliques du nourrisson. Relativement courantes durant la croissance des nouveaux-nés, celles-ci sont souvent une source d’inquiétude pour les parents. Comment reconnaître la colique du nourrisson ? Que faire pour soulager les symptômes ? Spécialiste de la santé infantile, le laboratoire PediAct revient sur ce qu’il faut savoir pour détecter les coliques de bébé.

Quels sont les signes pour reconnaître les coliques du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson sont souvent présentées comme des crises de pleurs intenses. Cependant, lorsque bébé commence à donner de la voix, il n’est jamais évident de connaître l’origine. Est-ce la faim ? Est-il fatigué ? A-t-il besoin d’être changé ? Est-ce le début d’une crise de colique du nourrisson ?

Pour comprendre pourquoi bébé pleure, il existe néanmoins quelques astuces. Par exemple, pour repérer une colique du nourrisson, les professionnels de santé recommandent généralement aux parents d’identifier certains symptômes caractéristiques. Lors de coliques, bébé pleure beaucoup et sans raison apparente, crie et se tortille. En raison de l’intensité de la crise, son visage devient souvent tout rouge. Bébé a également tendance à replier ses jambes sur son ventre et à arquer son dos. Vous pouvez aussi constater que votre petit a le ventre dur. Il est en effet fréquent que les coliques du nourrisson s’accompagnent de ballonnements.

Comment soulager les symptômes de la colique du nourrisson ?

Celles-ci seraient notamment liées à l’immaturité du système digestif des nouveaux-nés. Le lait maternel ou les préparations infantiles ne seraient pas encore bien digérées par l’organisme des tout-petits. Les coliques s’estompent en général naturellement et progressivement au fur et à mesure du développement de bébé, entre le quatrième et le sixième mois.

Il est toutefois possible de soulager les coliques du nourrisson, voire de les éviter. Il est par exemple conseillé de limiter la suralimentation des nouveaux-nés. Lorsqu’une crise survient, il est souvent préconisé aux parents de garder leur calme. Pour favoriser l’apaisement de bébé, il convient en effet de le placer dans un environnement propice à la relaxation loin des bruits, de l’agitation et du stress. Il peut également être bénéfique de bercer doucement bébé et d’effectuer des massages circulaires au niveau du ventre.
Des études sont par ailleurs menées pour apporter des solutions efficaces pour traiter les crises de coliques du nourrisson. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien, ils sauront vous conseiller les produits ayant fait leurs preuves !

Si la patience est de rigueur en cas de coliques, une consultation médicale doit être envisagée pour confirmer les symptômes de bébé et vérifier que tout va bien. En effet, dans certains cas particuliers, il arrive que les signes de la colique soient confondus avec d’autres symptômes.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.