Vous faites face à une vraie galère pour faire manger petits pois, choux de Bruxelles et épinards à votre chère tête blonde ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation ! Malgré les nombreux apports nutritifs qu’apportent les légumes, il semblerait que tous les enfants s’en fichent ! Heureusement, les parents que nous sommes ont plus d’un tour dans leur sac pour leur apprendre à opter pour une alimentation saine et équilibrée dès leur plus jeune âge.

Les légumes sont riches en fibres, vitamines et minéraux

Dès l’âge de 6 mois, les légumes sont introduits progressivement dans l’alimentation de bébé. Ce sont d’ailleurs les premiers aliments solides qu’il goûtera dans le cadre de la diversification alimentaire. Riches en vitamines C et E, en bêta-carotène ou en provitamine A, les légumes présentent un grand intérêt nutritionnel. Pourtant, les enfants sont nombreux à ne pas en raffoler, et cela ne va généralement pas en s’arrangeant lorsqu’ils grandissent ! Ils seront alors plus enclins à privilégier les pâtes, les produits frits, en sauce ou sucrés, tout ce qu’ils aiment !

Combien de légumes par jour faut-il donner à mon enfant ?

Il est donc important d’apprendre aux enfants à s’habituer aux légumes dès le plus jeune âge, sous peine de les voir développer une véritable aversion pour ces aliments, ce qui peut conduire à des carences en vitamines et minéraux qui peuvent s’avérer dangereuses pour leur développement et qui peut les conduire à une alimentation d’adulte déséquilibrée. D’après le Pr. Patrick Tounian, chef du service de nutrition et de gastro-entérologie pédiatrique à l’hôpital Trousseau à Paris, il n’est pas nécessaire de faire manger 5 fruits et légumes par jour à ses enfants, un ou deux seront déjà suffisants… Plus facile à dire qu’à faire !

Quelques astuces pour apprendre à votre enfant à aimer les légumes

Aux grands maux les grands remèdes ! Si votre enfant refuse de manger des légumes, il faudra bien user de malice pour le convaincre, car c’est pour son bien ! Forcer un enfant à avaler une assiette de choux de Bruxelles n’est pas une solution non plus, vous risqueriez de le dégouter ! Proposez lui alors de manière répétée un légume mais sans le forcer, et vous aurez ainsi les meilleurs chances que votre enfant se mette à les apprécier. (étude «Effects of repeated exposure on acceptance of initally disliked vegetables in 7-month old infants », Food Qual. Prefer., 2007 ; 18 : 1023-32. Maier A. , Chabanet C., Schaal B., Issanchou S., Leathwood P). Certaines organisations institutionnelles et même des industriels spécialistes du légume proposent des recettes et des astuces efficaces pour convaincre votre petit bout de céder à la tentation des carottes et des concombres. En voici quelques unes :

• Soyez créatifs : des légumes cuits à la vapeur ? Beurk ! Afin de donner envie à votre bout’chou de goûter ces aliments, ajoutez une touche de fantaisie à vos recettes en variant les formes et les couleurs. L’apparence de l’assiette compte énormément à cet âge-là, n’hésitez pas à faire jouer votre imagination !
• Donnez l’exemple : Une étude du Journal of Epidemiology & Community Health menée auprès de 2383 enfants a démontré que ceux qui mangeaient régulièrement à table avec leurs parents consommaient plus de légumes que les autres, ce qui démontre l’influence de l’environnement et de l’attitude des parents dans ce domaine.
• Camouflez et adoucissez les goûts : Si ça ne passe pas du tout, vous pouvez tenter d’adoucir le goût des légumes en les proposant sous forme de potages, de purée ou encore de gratins.
• Impliquez l’enfant dans la création d’un plat : Emmener vous enfants faire les courses, leur montrer la préparation d’un potage, d’une purée ou d’une ratatouille peut vous donner une longueur d’avance au moment de passer à table. Pensez-y ! Cela vous permettra d’éduquer votre enfant à l’adoption d’une alimentation saine.
Faire manger des légumes à son enfant n’est pas toujours une partie de plaisir, mais le jeu en vaut la chandelle. De plus, vous forcer à cuisiner des légumes régulièrement vous aidera à regagner ou conserver la ligne. De quoi faire d’une pierre deux coups !
L’équipe du laboratoire PediAct.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.