publié le: 11 mai 2016

Comment préparer son enfant à l’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère ?

Enfant qui accueille un frère ou une soeur

La famille va s’agrandir ? Félicitations ! Votre enfant va devenir l’aîné de la fratrie et vous vous en réjouissez à l’avance. Mais, de l’annonce de cette merveilleuse nouvelle à l’arrivée de sa petite sœur ou de son petit frère, comment va-t-il réagir ? Est-il prêt à endosser ce rôle ?

Comment préparer au mieux votre enfant à l’arrivée d’une petite soeur ou d’un petit frère ? 

Choisissez le bon moment pour lui en parler

Un tout-petit a du mal à maîtriser la notion du temps. Aussi, si votre enfant est encore très jeune, inutile de lui annoncer l’arrivée de bébé trop tôt. Il risquerait de ne pas comprendre et de s’impatienter. C’est surtout lorsque le ventre de sa maman s’arrondit que les choses deviennent plus concrètes pour lui.

Néanmoins, les enfants sont très réceptifs aux changements, ne lui cachez pas la nouvelle trop longtemps. Il pourrait développer un sentiment d’angoisse inutile, alors qu’il a plus que jamais besoin d’être rassuré. Privilégiez un moment calme pour lui annoncer et expliquez-lui simplement les faits. Pour lui, un bébé qui grandit dans le ventre de sa maman est une chose très abstraite ! Donnez-lui des repères en associant la date de la naissance à des évènements, par exemple, dites-lui que bébé sera là pour Noël ou lorsqu’il fera chaud et beau dehors.

Rassurez-le et impliquez-le

L’amour d’une maman et d’un papa ne se divise pas, bien au contraire, il se multiplie à chaque naissance ! Votre enfant doit plus que jamais se sentir rassuré et apaisé. Lui, enfant unique, va devoir apprendre à partager ses parents et ce n’est pas chose aisée. Expliquez-lui que personne ne va prendre sa place et que votre amour pour lui est infini.

Il se peut qu’il ne montre que peu d’intérêt à la future arrivée du nouveau venu dans sa maison, comme il peut être très démonstratif. Quelle que soit sa réaction, il va vite comprendre que son quotidien va être chamboulé.

Impliquez-le tout au long de la grossesse, expliquez-lui les étapes que vous traversez au fil des mois. Pourquoi ne pas lui demander son avis sur le choix du prénom de sa petite sœur ou de son petit frère ? Il doit se sentir inclus dans la merveilleuse aventure que vous vivez.

Prévenez son éventuelle jalousie

La peur que l’aîné soit jaloux de l’arrivée d’un nouvel enfant est un sentiment que rencontrent de nombreux parents. La jalousie n’est pas une réaction inévitable, mais naturelle. Il sait que vous allez accorder du temps au bébé et craint que cet “intrus” ne lui vole sa maman et son papa. Là encore, rassurez-le et partagez de tendres moments de complicité. Bien sûr, vous serez très accaparés par ce nouvel enfant, voire parfois fatigués, mais ne perdez aucune occasion de passer du temps en tête à tête avec votre aîné.

Après la naissance, à la maternité ou de retour à la maison, veillez à ce que votre famille et vos amis ne portent pas aux nues votre petite merveille en occultant son grand-frère ou sa grande sœur. Pour éviter tout sentiment d’abandon ou de rejet, s’ils apportent un cadeau de bienvenue à votre bébé, qu’ils lui en offrent également un. Même une petite babiole, peu importe, sera la bienvenue pour qu’il ou elle ne se sente pas exclu(e) et rejeté(e).

Inutile de mettre vos deux petits bouts en compétition ou de faire des comparaisons incessantes, tous deux sont indéniablement les plus beaux enfants du monde et vont former un formidable tandem !

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de sa