publié le: 18 septembre 2014
catégorie: Dermatologie

Comment reconnaître et soigner les croûtes de lait chez le nourrisson ?

croute de lait bébé, dermite de l'enfant

Également appelé dermite séborrhéique, le phénomène de croûtes de lait est à la fois très fréquent chez les bébés et bénin. Il se manifeste par l’apparition de petites plaques jaunâtres dont l’aspect fait penser à du lait caillé, d’où leur nom. Voici nos conseils pour traiter en douceur ces croûtes de lait.

L’origine de la dermite séborrhéique ou croûtes de lait du nourrisson

Les croûtes de lait, extrêmement fréquentes, sont liées à l’imprégnation hormonale du bébé pendant la grossesse. Les hormones maternelles stimulent les glandes sébacées et provoquent un surplus de sébum à la surface de la peau. Les squames (ou cellules mortes cutanées), mélangées à la sueur du bébé, se collent entre elles formant les fameuses croûtes. Lorsque le nourrisson grandit, la concentration hormonale diminue, entraînant peu à peu la disparition du phénomène, dans les mois qui suivent la naissance. Elles n’ont pas de lien avec un quelconque manque d’hygiène. Au contraire, il faut éviter d’utiliser des produits trop agressifs qui risquent d’exacerber la dermite.

Les croûtes de lait, un phénomène bénin à surveiller

Bénignes, les croûtes de lait demandent néanmoins une certaine vigilance. Elles apparaissent la plupart du temps sur la tête, au niveau du cuir chevelu, le front et les sourcils. Dans certains cas, on en trouve jusque sur le visage (les joues), la zone génitale ou les bras. On parle alors d’eczéma atopique, beaucoup plus rare. Il est important de ne pas laisser l’enfant se gratter la tête (s’il est assez âgé pour le faire) ni d’essayer de les enlever à tout prix. En effet, le risque d’infection et d’inflammation est alors réel. En cas de doute, consultez votre médecin qui prescrira, si besoin, le traitement adéquat. Si elles sont peu nombreuses, une simple surveillance accompagnée de conseils d’hygiène devraient suffire.

Si le développement de la dermite séborrhéique vous semble particulièrement volumineux, parlez-en à votre pharmacien qui pourra vous diriger vers des produits qui détacheront les croûtes tout en douceur.

Agir tout en délicatesse sur les croûtes de lait du bébé

Les croûtes de lait sont inesthétiques. Elles ne provoquent ni démangeaison ni douleur au bébé. Toutefois, en cas de présence importante, on peut voir apparaître des mycoses (champignons) ou des bactéries.

Pour limiter leur développement, pensez à lui laver les cheveux avec un shampoing spécial, appliquer un soin émollient spécifique (votre pharmacien ou médecin sauront vous guider dans votre choix) en massage délicat. De manière générale, évitez d’effectuer un shampoing trop souvent, car cela peut irriter la peau fragile du tout-petit. Si le bébé a des cheveux, brossez-les avec un peigne ou une brosse douce pour enlever les croûtes sans les gratter.

Surtout, les croûtes de lait ne doivent jamais être retirées en vous aidant de vos ongles ! 

Enfin, répétons-le : si le phénomène prend de l’ampleur, si vous observez une inflammation ou l’apparition de plaques rouges persistantes, ou si l’enfant semble ressentir de l’inconfort, faites-le examiner par votre pédiatre ou un dermatologue.

La dermite séborrhéique ou croûtes de lait est donc un phénomène courant et bénin chez les jeunes enfants. Votre vigilance et des soins doux et adaptés permettront d’en limiter le développement, jusqu’à complète disparition. Le Laboratoire PediAct propose également un traitement naturel des croûtes de lait à base d’huiles d’Olive, de Jojoba et de Macadamia que vous pourrez découvrir sur ce lien. 

Alice du Laboratoire Pediact

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.