publié le: 25 janvier 2016
catégorie: Dermatologie

Dermatites séborrhéiques du nourrisson, comment y remédier ?

La dermatite séborrhéique du nourrisson, plus communément appelée “croûtes de lait”, est une affection cutanée courante. Bénigne et non contagieuse, elle survient souvent avant l’âge de 6 mois et disparait généralement spontanément. Comment reconnaitre une dermatite séborrhéique ? Quels sont les symptômes et comment y remédier ?

Qu’est-ce qu’une dermatite séborrhéique ?

Une dermatite séborrhéique (ou dermite séborrhéique) du nourrisson est une maladie de peau courante, débutant aux alentours de la 2ème semaine de vie du nourrisson. Elle est liée à un champignon microscopique, le Malassezia furfur, qui se développe de manière excessive sur la peau, provoquant un excès de sécrétions grasses au niveau du cuir chevelu, mais aussi parfois sur les fesses et les replis cutanés.

Des squames d’épaisseur variable et d’aspect le plus souvent blanchâtre, parfois jaunâtre ou grisâtre, se forment et adhèrent fortement à la peau. Ces plaques croûteuses sont entourées de rougeurs et peuvent déborder du cuir chevelu pour s’étendre jusqu’aux sourcils. Avec le temps, elles deviennent écailleuses et se détachent au frottement, entrainant parfois la perte de quelques touffes de cheveux de bébé (qui repousseront, rassurez-vous !).

Bien que l’aspect de ces croûtes de lait soit peu esthétique et déroute la plupart des parents, elles ne provoquent pas d’inconfort ni de démangeaisons et sont sans danger. Dans la grande majorité des cas, elles guérissent et disparaissent vers l’âge de 6 mois. Il est cependant important de suivre attentivement leur évolution et de traiter l’enfant, afin de limiter tout risque de complication.

Les bons réflexes à adopter en cas de dermatite séborrhéique du nourrisson

L’apparition des croûtes de lait peut également être favorisée par l’utilisation de produits de toilette mal adaptés à la peau fragile du nourrisson. Des soins précoces permettent de traiter plus facilement une dermatite séborrhéique naissante. D’autant plus que les croûtes sont plus faciles à faire disparaitre lorsqu’elles sont peu nombreuses.

À la maison, adoptez les bons réflexes pour préserver et soigner la peau de bébé :

  • 2 à 3 heures avant son bain, tamponnez son scalp avec une petite quantité de vaseline pour ramollir les croûtes.
  • Lavez-lui les cheveux avec un shampooing doux en massant délicatement son cuir chevelu, puis rincez-le abondamment.
  • Utilisez une brosse souple pour décoller et enlever les croûtes.
  • Ne grattez surtout pas les plaques avec vos ongles ou tout autre objet. Vous risqueriez de blesser son cuir chevelu, voire de le faire saigner inutilement !

L’application d’un corps gras sur son cuir chevelu n’est pas idéale. Le temps de pause et le rinçage n’offrent pas un confort optimal et sont contraignants pour les parents comme pour le tout-petit.

BabyBene® Gel : une solution efficace pour éliminer les croûtes de lait

BabyBene® est un gel qui favorise l’élimination des croûtes de lait du nourrisson. Sa galénique unique (oléogel) offre une solution douce et naturelle. Respectueuse de la peau de bébé, ce gel contient plus de 99 % d’ingrédients d’origine naturelle. Composé à base d’huile d’olive, de jojoba et de macadamia, BabyBene® gel est un soin nourrissant qui hydrate la peau du nourrisson en profondeur, sans laisser de résidu gras.

Son application simple en fait un traitement unique et idéal pour traiter et éliminer tout en douceur les disgracieuses plaques de bébé. À raison d’une seule application par jour, BabyBene® Gel ne nécessite que 10 minutes de pause et se rince avec de l’eau tiède, sans shampooing. Les résultats sont visibles dès le premier soin !

Si toutefois la dermatite séborrhéique de votre nourrisson persiste ou s’étend, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Bien que rarissimes, certaines complications peuvent nécessiter un traitement médical adéquat. Mais rassurez-vous, dans la majorité des cas ce trouble est bénin et se dissipe en quelques jours.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.