publié le: 21 février 2014
catégorie: Bien-être

La constipation du nourrisson et de l’enfant, un passage difficile !

constipation du nourrisson

A la naissance, le système digestif du nourrisson n’est pas encore totalement développé et doit progressivement s’habituer à digérer le lait maternel, à assimiler les nutriments et à combattre les agressions extérieures. C’est pourquoi, lors des premiers mois de leur vie, plus de la moitié des bébés nés à terme seront dérangés par de petits désordres intestinaux tels coliques, diarrhées et constipations, tous aussi douloureux pour eux que source d’angoisse pour les jeunes parents. On parle alors souvent de constipation fonctionnelle, c’est-à-dire qu’elle n’est pas associée au dysfonctionnement d’un organe et se limite à une immaturité du tube digestif ou à un déséquilibre des apports alimentaires ou hydriques. Un lait infantile mal reconstitué peut expliquer dans certains cas la constipation d’un nourrisson, tandis que chez l’enfant un peu plus âgé, un manque de fibres pourra être pointé du doigt.
[su_spacer size=”40″]

La constipation du nourrisson est très fréquente

D’après le National Institute for Health and Care Excellence, entre 5 et 30% de la population infantile (dépendamment des critères utilisés pour poser le diagnostic) en souffrirait et, dans plus d’un cas sur trois, les symptômes deviennent chroniques. En tant que parent, il est donc essentiel que vous puissiez reconnaître les signes de la constipation chez votre enfant afin de la traiter au plus vite.
[su_spacer size=”40″]

Comment savoir si mon bébé souffre de constipation ?

Les parents s’inquiètent souvent lorsqu’ils constatent que leur bébé ne va pas à la selle régulièrement. Ceci n’est pas le signe d’une constipation pour autant. En effet, la fréquences de selles varie énormément d’un bébé à l’autre (5 à 6 fois par jour pour certains, contre une fois tous les 2 ou 3 jours pour d’autres). Il n’y a pas lieu de s’inquiéter dans ces cas-là. Néanmoins, vous pouvez suspecter que votre enfant souffre de constipation lorsque :

  • Ses selles ont diminué et leur consistance est anormale (elles sont petites, dures, en boule ou sèches) ;
  • Il semble éprouver des difficultés à les faire sortir (il est tout rouge et crie) ;
  • Son ventre est dur et gonflé.

Les causes de cette constipation du nourrisson sont souvent à aller chercher du côté de son alimentation, et plus généralement d’une absorption trop limitée d’eau ou un lait trop concentré. Chez l’enfant en âge de consommer des aliments solides, on peut penser à un manque de fibres ou à  un changement dans l’alimentation qui nécessite un temps d’adaptation de la part du système digestif et qui occasionne des petits dérèglements.
[su_spacer size=”40″]

Quels traitements pour combattre la constipation du nourrisson et de l’enfant ?

Il est important de parler de ces dysfonctionnements à votre pédiatre pour écarter toute maladie plus grave et pouvoir assurer la meilleure prise en charge à votre enfant. Dans le cadre d’une constipation passagère, la rectification des apports alimentaires devrait faire disparaître les symptômes. Veillez ainsi à donner davantage à boire à votre enfant (surtout s’il fait chaud !) ou plus de fibres au bébé constipé qui a entamé une alimentation solide : Pensez aux pruneaux ! Certains aliments comme le riz ou le chocolat sont aussi à éviter en cas de constipation ! Dans tous les cas de figure, n’optez jamais pour une extraction manuelle des selles de votre bébé avec un objet, vous risqueriez de le blesser, et ne lui administrez pas non plus un laxatif sans conseil médical, cela pourrait être dangereux pour votre enfant.
[su_spacer size=”20″]
L’équipe du laboratoire PediAct.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.