Microbiote intestinal

Ces bactéries qui nous construisent

Le corps humain est colonisé naturellement par un grand nombre de bactéries de toutes sortes, dans la bouche, les intestins … il en comporte même jusqu’à 10 fois plus que ses propres cellules ! Au niveau digestif, ces bactéries constituent ce que l’on appelle le microbiote intestinal, une colonisation bactérienne qui se met en place dès la naissance et qui sera influencée par un grand nombre de facteurs comme le mode d’accouchement, l’hygiène, l’environnement, les traitements médicamenteux ou la diversification alimentaire. La composition du microbiote intestinal se diversifie ensuite progressivement avec l’âge.

Ces bactéries qui nous construisent

Des bactéries utiles

De nombreuses études ont démontré que cet écosystème géant, vivant à l’intérieur de notre corps depuis notre naissance, avait un rôle positif important dans de nombreuses fonctions de l’organisme.

système immunitaire intestinal

Des études multiples ont montré sa grande influence sur :

  • La maturation du tube digestif
  • La maturation du système immunitaire intestinal
  • Son implication forte dans les fonctions de défense de notre tube digestif
  • Les fonctions métaboliques essentielles à la digestion
  • La protection contre les bactéries pathogènes

Un écosystème intérieur fragile chez le bébé

Lors du développement de l’enfant et avant la naissance, les intestins sont dits « immatures » et ne sont pas encore occupés par ces milliards de bactéries utiles et inoffensives. A la naissance, le bébé construit alors son microbiote qui se développera et se complexifiera avec le temps, pour se stabiliser vers l’âge de 2 ou 3 ans. Cet équilibre est fragile, car des désordres transitoires comme les infections virales ou bactériennes, la prise d’antibiotiques ou tout simplement un régime alimentaire déséquilibré, peuvent venir perturber cet environnement. Du fait que les « bonnes bactéries » sont en quelque sorte en compétition avec les « mauvaises bactéries », un déséquilibre de la flore microbienne peut entraver les fonctions protectrices naturelles du microbiote, et entraîner notamment l’apparition de troubles gastro-intestinaux tels que des coliques du nourrissons, des diarrhées, des régurgitations ou des épisodes de constipation.

Des probiotiques pour protéger le microbiote intestinal

Définis par l’organisation mondiale de la santé comme étant « des micro-organismes vivants qui lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates confèrent un bénéfice sur la santé », les probiotiques sont présents dans certains aliments ou peuvent être introduits par des compléments alimentaires. Tous les probiotiques ne se valent pas en terme d’effets positifs. La spécificité de la souche probiotique, son origine, sa stabilité dans le produit fini et son niveau de preuves scientifiques et cliniques sont autant d’éléments à prendre en considération.

Des probiotiques pour protéger le microbiote intestinal

Le saviez-vous ?

Le Lactobacillus reuteri ProTectis® (DSM 17938) répond aux éxigences de la définition de probiotique fixée par l’OMS. À ce jour, cette souche microbienne fait l’objet de 137 études cliniques publiées et menées sur 11 700 patients, faisant d’elle une des souches probiotique les plus documentées au monde.