Mon enfant est accro aux bonbons : comment lui faire perdre ses mauvaises habitudes ?

publié le: 13 février 2015

Les bonbons, c’est bon ! Les enfants pourraient se nourrir exclusivement de sucreries si on leur en laissait le choix. Dès la naissance, les tout-petits ont un goût inné pour le sucre, et les bonbons sont constitués à 95% de glucides. Si votre enfant est accro aux bonbons, il est important de lui donner dès le plus jeune âge certaines règles : pas plus de deux bonbons par jour, pas de sucreries avant le repas, et toujours se brosser les dents après une friandise…

Un bonbon de temps en temps seulement

Tous les enfants aiment les bonbons ! Ils apportent avant tout du plaisir : de par leurs diverses formes (crocodiles, nounours, fraises…), leurs couleurs vives et leurs différents parfums et textures. Doux ou acidulés… Il y en a pour tous les goûts ! Rien d’étonnant donc à ce que nos bambins raffolent de ces friandises. Pourtant, les bonbons n’apportent rien sur le plan nutritionnel. Ils sont donc à consommer avec modération, au goûter, ou de temps en temps, pour faire plaisir à votre enfant. Vous pouvez par exemple lui en donner un après le repas du midi, à condition qu’il ait bien mangé à table, et qu’il se brosse les dents ensuite.

Pour certaines occasions, il est plus ou moins normal de faire une exception. Dans ce cas, insistez sur le caractère exceptionnel afin que votre enfant prenne conscience qu’il n’aura pas de bonbons en quantité tous les jours ! Qu’il s’agisse de fêtes de fin d’année ou d’un anniversaire chez un camarade, votre enfant doit comprendre qu’aujourd’hui seulement, il mangera plus de bonbons que d’habitude. De plus, il doit tout de même faire attention à ne pas en manger trop s’il ne veut pas avoir mal au ventre ou aux dents.

Vous pouvez lui expliquer qu’une alimentation équilibrée est primordiale pour être en bonne santé, qu’il faut manger de tout : des fruits, des légumes, des protéines et que les bonbons ne font pas de mal en petite quantité. En revanche, expliquez-lui les risques de caries qu’ils peuvent provoquer si un enfant en mange trop sans se brosser les dents, ou encore le risque de surpoids si un tout-petit (ou même un adulte) mange trop de sucreries à longueur de journée.

Les erreurs à ne pas commettre

Attention à ne pas céder à ses caprices s’il pleure pour avoir un bonbon. Hors de question de lui en donner un avant le repas, car la faim lui donnera envie d’en manger en quantité et une fois à table, il ne mangera plus rien, ce qui pourrait à long terme entraîner un risque de carence. La seule condition pour avoir ce qu’il désire est de lui expliquer certaines règles : “tu auras le droit à un bonbon (et un seul) lorsque tu auras terminé ton assiette”. Ainsi, il l’appréciera d’autant plus, tout comme un adulte apprécierait un gâteau accompagné d’un café après le repas.

Par ailleurs, il n’est pas recommandé d’user trop de chantage pour le récompenser avec un bonbon s’il est sage, ou au contraire de le priver de bonbons s’il a fait une bêtise. Cela dit, c’est toujours mieux que de le priver de dessert. La deuxième règle importante est de lui apprendre à toujours se brosser les dents après avoir mangé un bonbon.

Enfin, pour lui donner de bonnes habitudes, faites en sorte de lui apporter une alimentation équilibrée avec des repas à heures fixes. Ainsi, s’il n’a pas faim, il sera moins tenté de vous demander un bonbon. Par ailleurs, ne consacrez pas un placard entier aux sucreries car en grandissant, votre enfant pourrait bien s’y servir à longueur de journée. C’est à vous de lui en donner occasionnellement, sous certaines conditions, quand vous l’aurez décidé ou quand vous souhaiterez lui faire plaisir.

 

Alice du Laboratoire PediAct