Mon enfant peut-il rester seul à la maison ?

publié le: 16 novembre 2020
catégorie: Autres sujets

Depuis quelques temps, une question vous brûle les lèvres : mon enfant peut-il rester seul à la maison ? La prunelle de vos yeux, seul, chez vous ? On le sait : ce n’est pas rien ! Cette première étape vers l’autonomie est extrêmement importante dans la vie d’un enfant et dans la votre. À partir de quel âge pouvez-vous le laisser tout seul ? Combien de temps ? Comment le protéger ? PediAct vous livre tous ses conseils dans cet article. 

 

Laisser son enfant seul à la maison : une question d’âge, de maturité et de personnalité

En règle générale, on considère qu’un enfant âgé de moins de 7 ans ne peut rester seul à la maison. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’a pas encore le sens du danger et de sa sécurité. 

Avant 7 ans, les enfants sont souvent aventureux. Difficile pour eux de résister à l’irrésistible envie d’escalader ce meuble, de jouer avec les prises et les fameux produits situés sous l’évier ou d’ouvrir la porte de ces placards mystérieux. Les laisser seuls n’est donc pas recommandé.  

Pour ce qui est de fixer un âge, tout dépend de vous et de votre enfant bien évidemment. Votre petit est-il assez mature dans sa tête ? Pour le savoir, posez-vous les questions suivantes : comment se débrouille-t-il seul face à une situation complexe ? S’amuse-t-il même si ses copains ne sont pas là ? Appréhende-t-il de rester tout seul ? 

Outre la maturité, sa personnalité peut également peser dans la balance. En effet, certains enfants sont bien plus responsables que d’autres et surtout avides d’autonomie. Ils ont envie d’apprendre, font preuve d’initiative, et vous montrent au quotidien qu’ils sont de réels petits adultes à en devenir. Au contraire, d’autres petits, à l’imagination souvent débordante et au tempérament angoissé – peuvent être apeurés à l’idée de rester seul. La faute aux bruits de la maison, au craquement du plancher, à ce couloir un peu trop sombre ou encore à ce chien chez les voisins. Une imagination qui pourrait donc être pesante s’il se retrouve seul trop tôt. 

Alors, pour prendre votre décision, n’hésitez pas à vous poser cette liste de questions : 

  • Mon enfant sait-il suivre et respecter une consigne simple ? ;
  • Mon enfant est-il inquiet ou angoissé ? ;
  • Mon enfant manque-t-il de confiance en lui au quotidien ? ;
  • Sait-il occuper son temps quand vous ne jouez pas avec lui ? ;
  • A-t-il tendance à faire des bêtises quand vous avez le dos tourné ? ;
  • Comment réagit-il face à une situation inédite, face à un imprévu, etc ? ;
  • En cas d’urgence, y a-t-il une personne de confiance qui pourrait se rendre rapidement chez lui en cas de problème ?

Désormais, vous devriez être à même de décider si c’est le bon moment ou non.  

 

Enfant seul à la maison : opter pour le bon moment et pour la bonne durée

Ça y est, c’est le grand jour. Votre enfant (et vous) êtes enfin prêts à vous lancer dans cette nouvelle aventure. 1, 2, 3, c’est parti !

Enfin… non. Pas tout de suite. Avant toute chose, il est important de choisir le bon moment de la journée et la durée de l’absence. Pour une première fois, commencez par vous absenter plutôt en journée et sur une période très courte : le temps d’aller chercher du pain, de vous rendre à la pharmacie ou de dire bonjour à un voisin. 

Surtout, prenez garde à ne pas vous absenter tout de suite en soirée. En effet, c’est le moment de la journée où de nombreux enfants développent un grand sentiment d’insécurité. Bien sûr, quand il grandira, vous pourrez allonger ces temps d’absence et même le laisser seule en soirée. Mais attention, ce n’est pas pour tout de suite. 

 

Comment aider son enfant à apprendre à rester seul ?

Pour l’aider à accepter cette étape, et surtout pour qu’elle se passe au mieux, vous pouvez préparer votre enfant de cette manière :

 

  • Expliquez-lui toujours où vous allez !

À chaque fois que vous devez vous absenter, expliquez-lui très clairement dans quel lieu vous allez vous rendre, combien de temps cette absence durera… Bref, le pourquoi du comment.

 

  • Félicitez-le quand vous rentrez

Vous vous êtes absentés et tout s’est bien passé ? C’est parfait. Racontez à votre petit ce que vous avez fait pendant votre absence et surtout, n’oubliez pas de le féliciter pour son courage et son bon comportement. Toutefois n’en faites pas trop. L’idée n’est pas de lui laisser penser que la situation est exceptionnelle. 

 

  • Communiquez, communiquez et communiquez  

Si cette absence ne s’est pas déroulée comme prévu, ne paniquez pas. Essayez d’en discuter ensemble afin de dédramatiser la situation et de comprendre ce qui n’allait pas.  

 

Seul oui, mais toujours en sécurité !

Laisser son enfant seul à la maison, c’est tout à fait possible. En revanche, il est de la plus haute importance de prendre en compte certaines règles de sécurité. Que ce soit vous ou lui. Bien sûr, il n’est pas utile de l’accabler avec des règles et recommandations tel un règlement intérieur. 

 

#1 Joindre une personne en cas de problème

Dans un premier temps, il est important que votre enfant connaisse votre numéro de téléphone afin de pouvoir vous joindre n’importe quand, à n’importe quel moment. Il est aussi non négligeable qu’il connaisse le numéro d’une personne comme un proche ou un voisin fiable. L’idée étant de la joindre en cas de pépin. 

 

#2 Attention aux inconnus 

Donnez-lui des conseils de sécurité fiables comme : ne pas ouvrir la porte à un inconnu, ne pas indiquer sur Internet ou à une personne au téléphone qu’il est seul. Dans l’idée, il est préférable que votre enfant ne réponde qu’à vous, la famille, ou des proches dignes de confiance. 

 

#3 Savoir gérer les urgences

Assurez-vous qu’il sache toujours comment réagir en cas d’urgence (un petit bobo, une blessure plus grave, un accident domestique, etc). Laissez-lui à sa disposition une liste de numéros indispensables : les pompiers, le samu, le docteur, la police. Mais pas de panique. Bien souvent, il n’aurait pas à les utiliser. 

 

#4 Rendre la maison sécurisée

Préparez votre maison afin qu’elle soit la plus sécurisée possible : rangez les produits potentiellement dangereux hors de sa portée comme : les produits ménagers, les produits toxiques, les allumettes, etc.

 

#5 Préparer une trousse de “survie” 

Préparez-lui une petite trousse avec le nécessaire d’une part, pour la santé (trousse de secours) et d’autre part pour les pannes d’électricité (trousse avec des piles de rechange et une lampe de poche au cas où). 

 

#6 Lui laisser une liste d’activités 

Pour l’occuper, ou encore ne pas le laisser livré à lui-même, rédigez une liste d’activités à faire comme le dessin, la lecture ou la peinture. S’il est en âge de le faire vous pouvez également lui laisser des tâches du quotidien comme ranger sa chambre, étendre le linge ou vider le lave-vaisselle. 

 

#7 Préparer le goûter 

Si vous vous absentez pendant l’heure du goûter, préparez – si vous le pouvez – son goûter afin qu’il n’ait pas à fouiller partout dans les placards, et surtout afin qu’il ne grignote pas n’importe quoi.  

 

Ce qu’il faut retenir

Laisser son enfant tout seul à la maison ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut qu’il soit en âge de supporter cette étape, qu’il soit assez mature et qu’il ait une personnalité qui s’y prête.

Alors, un conseil : ne brusquez pas les choses. La route vers l’autonomie est parfois longue et sinueuse, mais elle est aussi pédagogique et belle.

Lors des premiers moments en solitaire de votre enfant à la maison, pensez à bien le rassurer, à ne pas vous absenter trop longtemps, et surtout à sécuriser au maximum votre maison.

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.