publié le: 21 février 2019
catégorie: Dermatologie

Prévenir les croûtes de lait

De sa naissance à ses 3 ans, bébé passe par toutes sortes de phases : ses premiers pleurs, ses premiers gestes, ses premiers mots… Mais il est fragile et en plein développement. Il se peut donc qu’il soit plus facilement sujet à certaines maladies fréquentes chez le nourrisson comme le phénomène des croûtes de lait, par exemple.

Cette maladie cutanée est également appelée dermite séborrhéique et apparaît très souvent chez les nouveaux-nés. Mais rassurez-vous, elle est entièrement bénigne et se soigne généralement très bien. Nous vous conseillons tout de même d’adopter certains gestes de prévention. Alors quels sont les bons gestes pour prévenir les croûtes de lait ? PediAct vous guide sur le sujet.

Une maladie de peau courante chez le nourrisson

En effet, l’apparition des croûtes de lait est très fréquente chez un nouveau-né et vous n’en êtes pas l’élément déclencheur. Souvent, la substance grasse qui protège la peau du dessèchement, appelée sébum, est produite en excès chez le nourrisson. Une accumulation de peau morte apparaît alors et forme des plaques blanches ou jaunâtres sur le cuir chevelu, le front, les sourcils ou encore les tempes de votre bébé. Il s’agit donc des croûtes de lait.

Pour les prévenir, voici quelques gestes à adopter avec votre enfant.

Procurez-vous un shampoing doux pour sa toilette

Évidemment, la peau de bébé est fragile. Si vous avez pour habitude de ne pas vous renseigner sur les composants des shampoings, soyez désormais plus rigoureux. Un shampoing trop agressif peut favoriser la sècheresse et l’accumulation de la peau morte sur la tête de bébé, ce qui permettra aux croûtes de lait de se former. Aussi, pour prévenir toute irritation ou maladie cutanée chez votre nourrisson, nous vous conseillons fortement de choisir un shampoing doux qui préserve la douceur de sa peau.

Massez doucement la tête de bébé au lieu de frotter dès l’heure du shampoing

Le bain est un moment agréable pour bébé et une occasion pour vous de passer du temps avec lui ! Lorsqu’il est temps d’appliquer le shampoing sur la tête de bébé, évitez de frotter trop fort sa tête et privilégiez un massage doux. Frotter trop fort peut également être à l’origine des irritations. Et n’oubliez pas d’utiliser le shampoing doux que vous aurez acheté en amont !

Brossez la tête de bébé avec une brosse douce et adaptée

Le bain est terminé ? Passez à la coiffure ! Munissez-vous d’une brosse douce et adaptée pour brosser soigneusement et avec douceur la tête de bébé. Cela permettra d’enlever les peaux mortes qui commenceraient à s’accumuler. Ainsi, vous pourrez empêcher les croûtes de lait de se former. Et vous verrez, bébé en sera ravi !

Que faire si les croûtes de lait apparaissent malgré tout ?

Si malgré ces gestes de prévention vous remarquez des croûtes de lait sur le cuir chevelu, le front, les sourcils ou les tempes de votre bébé, pas de panique elles se soignent très bien.

Voici alors nos conseils principaux :

Ce qu’il faut retenir :

Un nouveau-né est particulièrement fragile puisqu’il s’expose pour la première fois à l’environnement extérieur. Parfois, il se peut que cet environnement soit trop agressif pour son organisme en développement et qu’il soit sujet à des maladies bénignes telles que le phénomène des croûtes de lait, par exemple. Très fréquent, ce phénomène est également appelé la dermite séborrhéique et se soigne bien.

Nous vous conseillons tout de même d’adopter quelques gestes qui peuvent aider à prévenir la maladie cutanée :

  • Adoptez un shampoing doux et adapté à sa peau de bébé ;
  • Massez doucement sa tête au lieu de frotter ;
  • Brossez la tête de bébé avec une brosse douce et adaptée.

Si les croûtes de lait apparaissent tout de même, lisez notre article pour savoir comment soigner les croûtes de lait et suivez nos conseils. Enfin, si les croûtes de lait ne disparaissent pas au bout de deux à trois semaines, consultez votre pédiatre.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.