Maladie indolore et non dangereuse, le molluscum contagiosum est tout de même très contagieux. Cette infection virale touche généralement les enfants de moins de 10 ans et se répand dans les lieux collectifs. Le molluscum contagiosum peut, en effet, s’attraper par contact direct ou via un objet contaminé. Comment reconnaître la maladie ? Et surtout, comment prévenir le molluscum contagiosum et éviter la propagation de l’infection ?

Reconnaître un molluscum contagiosum

Il s’agit d’une infection de la peau. Les symptômes du molluscum contagiosum se présentent sous forme de boutons d’environ 2 à 5 mm de diamètre. Ces derniers prennent une forme ronde ou ovale, légèrement bombée, avec un point central de couleur blanche.

L’éruption cutanée touche souvent une seule et même partie du corps, même s’il est possible de développer plusieurs zones de molluscum contagiosum.

Quasiment tous les membres peuvent être touchés : jambes, bras, torse, dos, visage…

Prévenir le molluscum contagiosum

Comme toutes les infections virales, le molluscum contagiosum n’est pas évident à éviter, tant qu’une personne contaminée n’est pas détectée dans l’entourage proche.

Si votre enfant a des activités extra-scolaires ou que vous l’emmenez souvent à la piscine, apprenez-lui ces quelques règles d’hygiènes simples pour prévenir le molluscum contagiosum :

  • Ne pas partager ses vêtements ou sa serviette de bain
  • Se laver les mains après chaque activité
  • Ne pas toucher les boutons d’une personne infectée
  • Éviter de porter ses mains à sa bouche
  • Essuyer la lunette des toilettes avant de s’asseoir (dans les toilettes publiques)
  • Se couper régulièrement les ongles

Les bons gestes en cas de molluscum contagiosum

Si malgré toutes ces précautions, votre enfant revient avec un molluscum contagiosum, pas de panique ! Il faudra continuer de prendre les mesures d’hygiène préconisées ci-dessus pour éviter la propagation du molluscum contagiosum à d’autres personnes.

Pensez aussi à en parler à ses frères et sœurs si vous avez plusieurs enfants. Ils doivent prendre aussi des précautions de leur côté comme :

  • Ne pas toucher les boutons
  • Ne pas partager les jouets
  • Se laver souvent les mains

N’hésitez pas à bien leur expliquer ce que sont les molluscum contagiosum et à dédramatiser la situation.

Par ailleurs, pour éviter de totalement séparer la fratrie, ce qui risquerait d’être déstabilisant pour le petit malade,  vous pouvez recouvrir ses papules avec un pansement, une compresse ou un vêtement. Il pourra jouer avec ses frères et sœurs, retourner à l’école plus rapidement et avoir une vie « normale ». Cependant, cela ne doit pas l’empêcher de prendre toutes les autres précautions !

Soigner le molluscum contagiosum

L’infection virale peut disparaître d’elle-même au bout de quelques mois. Cependant, si vous souhaitez soulager rapidement votre enfant, le Laboratoire PediAct distribue un traitement efficace : PoxKare.

Cette solution à base d’hydroxyde de potassium à 5% agit par kératolyse, afin de faire reculer au plus vite l’infection. Ce traitement consiste à appliquer le liquide PoxKare sur les Molluscum contagiosum pendant 4 à 6 jours. Arrêter l’application sur le Molluscum traités dès qu’une inflammation apparaît, annonçant sa guérison (rougeur persistant au moins 12 heures). Poursuivre le traitement sur les autres Molluscum jusqu’à inflammation.
Au bout de 2 à 6 semaines, les molluscum contagiosum auront totalement disparu pour le plus grand bonheur de votre enfant.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.