publié le: 19 décembre 2014

Quel est le rôle du dermatologue dans la prise en charge de l’enfant ?

Le dermatologue est un médecin spécialiste de la peau et des phanères, c’est-à-dire des cheveux et des ongles, mais aussi des muqueuses. Il diagnostique et soigne une large panoplie d’affections dermatologiques : rougeurs, démangeaisons, sécheresse ou encore éruptions cutanées sont des maux fréquents chez les nourrissons et jeunes enfants. S’il ne faut pas s’alarmer pour autant, une prise en charge rapide peut cependant s’avérer nécessaire afin de diagnostiquer le trouble de la peau dont souffre l’enfant.

Quel est le rôle du dermatologue ?

La peau d’un tout-petit est aussi douce que fragile. Très fine, elle a parfois du mal à résister aux agressions et peut s’irriter facilement. Principal organe de protection, elle est composée de plusieurs couches de tissu dont il est essentiel de prendre soin.

Certains enfants sont aussi susceptibles de souffrir d’affections de la peau en raison d’antécédents dermatologiques familiaux ; ils nécessitent donc une attention particulière.

Le dermatologue exerce plusieurs rôles distincts qui ont tous leur importance :

  • Il pose un diagnostic fiable après avoir réalisé un examen minutieux de l’enfant et pris connaissance de ses antécédents familiaux. Il peut aussi être amené à réaliser des prélèvements cutanés (biopsies) ou ablations cutanées.
  • Il propose un traitement adapté à la pathologie décelée.
  • Il joue également un rôle de prévention : il examine l’ensemble de la peau de l’enfant et donne des conseils et précautions à adopter selon les cas.

Pourquoi consulter un dermatologue ?

Les soucis dermatologiques de l’enfant peuvent se manifester différemment et parfois poser problème à des non-spécialistes. Le dermatologue est alors amené à prendre en charge des enfants souffrants de divers troubles comme :

  • L’eczéma du nourrisson (ou dermite atopique) est une maladie bénigne d’origine génétique. Mais certains facteurs, comme les allergies alimentaires, le froid ou encore l’humidité, vont déclencher l’eczéma et entretenir de désagréables poussées. Il est donc primordial d’administrer un traitement adéquat pour soulager et soigner l’enfant. Généralement, la dermite atopique débute chez le nourrisson ou l’enfant en bas âge.
  • Les croûtes de lait (appelées également dermite séborrhéique) sont courantes chez le nourrisson. Elles sont provoquées par un excès de sébum et peuvent devenir très irritantes.
  • L’impétigo est une maladie de peau fréquente et contagieuse. Cette infection bactérienne peut s’étendre rapidement et provoquer des démangeaisons. L’impétigo touche environ 3 % des enfants de moins de quatre ans.
  • L’érythème fessier provoque des lésions et de fortes rougeurs du siège. Sans gravité, il touche près de 80 % des nourrissons entre 6 et 12 mois. Frottement de la couche, macération de l’urine et des selles ou encore fortes diarrhées peuvent en être à l’origine. Une consultation dermatologique peut être nécessaire si les lésions s’infectent.
  • Les mycoses sont dues à de petits champignons qui occasionnent une inflammation. Contagieuses et résistantes, les mycoses se développent souvent sur les pieds, les ongles et les petits plis de la peau de l’enfant.
  • Les verrues cutanées sont très fréquentes : elles touchent environ un quart des enfants scolarisés. Elles sont généralement localisées au niveau de la plante des pieds et, si elles se multiplient ou sont douloureuses, il est préférable de consulter un dermatologue.

Quels que soient les troubles, il est important de soulager l’enfant en consultant un dermatologue qui saura poser un diagnostic, proposer un traitement et conseiller les parents sur les bons gestes à adopter.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.