publié le: 10 juillet 2015

Quel est l’impact des sodas et des sucreries chez les très jeunes enfants ?

Pour limiter les risques d’obésité infantile ou de surcharge pondérale, il est recommandé d’avoir une alimentation équilibrée dès le plus jeune âge. C’est en effet dès l’enfance que votre tout-petit prendra les bonnes habitudes, et il y a de fortes chances pour qu’ils les gardent à l’âge adulte. Il n’est donc pas question de remplacer son lait tous les matins par des boissons sucrées ou des jus de fruits, ni de lui donner des bonbons chaque fois qu’il en réclame. En effet, une consommation excessive de sucreries chez l’enfant peut entraîner des risques sur sa santé et parfois même sur son comportement, selon certaines études. Explications…

Attention aux risques de surpoids et d’obésité

Les enfants ont un goût inné pour tous les aliments sucrés, dès la naissance. Lorsque vous commencerez la diversification alimentaire (à partir de 4 mois), vous remarquerez que votre bébé aura une nette préférence pour les compotes aux fruits aux dépens des purées de carottes ou de courgettes. Si l’obésité est une maladie principalement génétique, l’alimentation y joue aussi un rôle. Il est donc important de lui donner les bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge afin d’éviter les risques de surpoids ou d’obésité. Les bonbons et les sodas, particulièrement riches en sucres sont donc à éviter chez les tout-petits. De plus, si un enfant est obèse, il y a davantage de risques pour qu’il le reste une fois adulte, ce qui l’expose alors à d’autres problèmes de santé tels que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou certains types de cancer.

Sucreries riment avec caries

Les bonbons, consommés en quantité, risquent de provoquer des caries. Souvent collants comme les caramels par exemple, ils viennent se loger dans les dents des tout-petits. De plus, les bactéries présentes dans la bouche se nourrissent essentiellement de sucres ! L’idéal serait alors de surveiller l’hygiène bucco-dentaire de votre enfant en lui brossant les dents chaque fois qu’il mange des bonbons ou des sucreries.

Plusieurs études sur les conséquences des sodas

Plusieurs études scientifiques ont démontré au fil des ans les méfaits des sodas sur la santé des enfants. Rappelons que certaines boissons sucrées contiennent de la caféine. En 2010, des chercheurs américains se sont alors penchés sur les effets de la consommation de sodas et ont notamment remarqué des conséquences sur le sommeil des enfants. Conclusion de l’étude ? Plus les enfants consomment des sucreries, moins ils dorment.

Une autre étude, menée par des chercheurs de l’université de Columbia aux Etats-Unis, a récemment montré que les enfants qui boivent beaucoup de sodas étaient plus agressifs et moins attentifs que les autres enfants. 

Quelques conseils pour éviter les risques

– Proposez à votre enfant une alimentation équilibrée et de l’eau à volonté pour qu’il puisse bien s’hydrater. Vous pouvez aussi lui autoriser des sucreries ou des jus de fruit de temps en temps (pour lui faire plaisir), mais pas en excès. En revanche, l’eau doit être consommée à volonté pour qu’il puisse bien s’hydrater.

– Lorsque vous lui donnez une compote ou un jus de fruits, n’ajoutez pas plus de sucres, ils en contiennent déjà suffisamment.

– Par ailleurs, les biberons sucrés que votre enfant garde dans la bouche tout au long de la journée, ou pour s’endormir sont à éviter, à la fois pour sa santé mais aussi pour ses dents !

– Dès l’âge de la diversification alimentaire, proposez-lui des aliments sains qu’il ne connaît pas afin de le sensibiliser aux nouvelles saveurs. En goûtant un peu de tout, il prendra ainsi l’habitude de manger des légumes, des fruits et des produits constituant une alimentation équilibrée.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.