publié le: 18 octobre 2017

Reflux gastro-œsophagien : comment réagir ?

Reflux gastro-œsophagien

Les régurgitations sont très fréquentes chez les bébés. La plupart du temps, elles sont ponctuelles et sans gravité. Cependant, il arrive qu’elles soient la conséquence du reflux gastro-œsophagien. Cette pathologie, aussi inconfortable pour l’enfant que pour les parents, nécessite un suivi médical.

Les symptômes peuvent néanmoins être améliorés au quotidien grâce à de bonnes habitudes.

 

Le reflux gastro-œsophagien en quelques mots

Le reflux gastro-œsophagien ou RGO est une pathologie qui se manifeste chez des personnes de tout âge. Elle est cependant plus fréquente chez les enfants et tout particulièrement chez les nourrissons nés prématurément. Il existe sous deux formes : le RGO simple qui se traduit par des régurgitations fréquentes, mais sans douleur, et le RGO compliqué.

Le reflux gastro-œsophagien compliqué doit alerter les parents. Il se manifeste par des régurgitations, mais aussi par des douleurs causées par les brûlures d’estomac, de l’irritabilité ou encore des troubles du sommeil. Si le RGO est important et surtout persistant, l’enfant concerné peut développer des troubles respiratoires telle une toux persistante.

Enfin, dans certains cas, le RGO peut ralentir la prise de poids du nourrisson et donc impacter sa croissance.

 

Les bons gestes durant le repas

Que le reflux gastro-œsophagien soit avéré ou non, il est possible d’aider un nourrisson qui souffre de régurgitations.

Pour commencer, les repas doivent être donnés dans le calme. L’enfant doit se tenir à la verticale au moment de la tétée pour faciliter la digestion. De plus, n’hésitez pas à faire de petites pauses, afin d’évacuer l’air et que la digestion se fasse progressivement.

Après le repas, le nourrisson ne doit pas être couché immédiatement. Gardez-le en position verticale pour faire son rot.

 

Le choix du lait

Le choix du lait est primordial en cas de RGO. Rappelons que le lait maternel est, en toute circonstance, la meilleure option pour l’enfant.

Néanmoins, les parents qui ont opté pour une préparation infantile, et qui constatent des soucis de reflux, pourront se tourner vers des laits plus épais. Ces formules dites AR (anti-régurgitations) contiennent de l’amidon qui densifie le liquide. Ce dernier ne peut plus remonter aussi facilement dans l’œsophage, ce qui limite les reflux.

 

Les examens et traitements médicaux du RGO

Si les régurgitations de bébé altèrent son quotidien, il est impératif d’avoir un avis médical. Des examens médicaux pourront être prescrits comme la déglutition barytée, la scintigraphie ou des radiographies de l’estomac et de l’œsophage. Selon l’origine du problème, le médecin pourra vous diriger vers le traitement le plus adapté.

 

La majorité des nourrissons régurgitent au moins une fois durant leur croissance. Mais si cela devient une habitude, alors il faudra prendre des mesures pour soulager l’enfant. Soyez rassuré, dans la plupart des cas, les régurgitations s’estompent naturellement vers 1 an.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.