publié le: 23 septembre 2016

Les régurgitations : comment les prendre en charge ?

Enfant qui régurgite

Près de 50% des bébés sont victimes de régurgitations après la tétée ou le biberon. Heureusement, ces reflux sont le plus souvent bénins et peuvent être nettement diminués ou stoppés en adoptant quelques mesures simples.

Pourquoi les nourrissons régurgitent-ils ?

Si les régurgitations concernent spécifiquement les nouveau-nés et les bébés en bas âge, ce n’est pas un hasard. Cela est en effet dû à l’immaturité du petit clapet qui se trouve en bas de l’œsophage et qui a pour mission d’empêcher le contenu de l’estomac de remonter. Résultat, au lieu d’être digéré par le bébé, le lait finit sur le bavoir ou sur l’épaule de Papa ou Maman. Plus embêtants que dangereux, ces reflux physiologiques ne sont heureusement pas douloureux et n’entraînent le plus souvent aucune complication. D’ailleurs, ils cessent spontanément vers l’âge de 1 an. Mais vous pouvez toutefois agir pour améliorer le confort de votre bébé en faisant diminuer ces régurgitations.

Comment aider votre bébé à moins régurgiter ?

Les régurgitations de votre nourrisson peuvent être dues à un trop-plein de lait. Veillez donc à lui donner la juste quantité, adaptée à son âge, si vous le nourrissez au biberon. Ainsi, un bébé de 1 mois ne doit pas dépasser 6 biberons de 90 ml par jour, tandis qu’un enfant de 6 mois recevra 4 biberons de 210 ml par jour. Prêtez également attention au débit de la tétine, afin qu’il ne soit pas trop rapide. Et si les régurgitations sont vraiment trop nombreuses, demandez à votre pédiatre de vous prescrire un lait maternisé épaissi. Si vous allaitez votre bébé, ses régurgitations peuvent être causées par des jets de lait arrivant en trop grande quantité en début de tétée. La solution consiste à évacuer manuellement ces jets avant de commencer l’allaitement. Essayez également de faire en sorte que votre nourrisson ne se jette pas trop férocement sur votre sein.

Quelle est la meilleure position pour éviter les régurgitations ?

La première habitude à adopter si vous voulez faire diminuer les régurgitations de  votre bébé, c’est de lui faire faire des rots au cours de la tétée ou du biberon et à la fin. Il est important de le garder contre vous en position verticale durant une vingtaine de minutes une fois qu’il a fini de boire. La position semi-assise, que ce soit sur des coussins ou sur un transat, n’est pas recommandée, car elle comprime l’estomac du nourrisson. Au moment de sa sieste, couchez votre enfant sur le dos, en ayant pris soin auparavant de surélever légèrement le matelas.

Quelles sont les situations de régurgitation qui doivent pousser à consulter ?

Comme vous l’avez compris, les régurgitations sont fréquentes et bénines le plus souvent. Mais si votre bébé souffre de reflux abondants qui se produisent à distance des repas, voire pendant son sommeil, il y a lieu de consulter, surtout si ces reflux ont un aspect de lait caillé. Si votre enfant pleure beaucoup, c’est une indication supplémentaire pour rendre visite à votre pédiatre. Il peut en effet s’agir de régurgitations acides, qui, en plus d’être douloureuses pour l’œsophage, peuvent provoquer des lésions. Votre médecin saura prescrire à votre bébé les solutions les plus efficaces pour le soulager.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *