En dehors des fêtes religieuses, celui-ci est remplacé par un enfant Jésus. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. On repère aussi les territoires où sont identifiées des cultures amazones. Un magnifique temple lui était dédié à Ephèse, qui fut incendié par Herostratus et réduit en cendres; mais il fut reconstruit sous … C’est la raison pour laquelle les pères de l’église et les évêques trouvèrent un substitut féminin qui ne portait pas préjudice à leurs intérêts de domination et qui, en même temps, était en mesure de combler la nostalgie profonde des hommes d’une divinité féminine et maternelle. D’autres encore y voient des œufs ou enfin un aspect arboricole, ces reliefs représenterait alors des grappes de fruits. Dans la tradition chrétienne, le croissant est surtout connu dans la représentation de la Vierge selon le verset 1 du chapitre 12 de l’Apocalypse de Saint Jean « Et un grand signe parut dans le ciel, une femme revêtue du soleil ayant la lune sous ses pieds et sur sa tête une couronne de douze étoiles ». Qu’importe les interprétations, l’image de cette Artémis donna lieu à des études et des hypothèses en effet surprenantes comme sur ce site mentionné dans l’article. Les 3 gorgones, Méduse, Stheno et Euryale sont fameuses et la plus célèbre Méduse, est assassinée par Thésée. Elle présente de nombreux signes archaïques. Éphèse fut un grand centre « banquaire » ; la plupart des empereurs romains s’y rendent et honorent encore la déesse. Elle est debout, bras écarté en position de pronation. Ishtar maîtrise les lions et envoie le taureau ailé ( que l’on retrouve sur les statues d’ Artémis) céleste contre Gilgamesh qui l’a insultée…en refusant ses avances. La récurrence des figures amazones dans l’art grec, archaïque, classique et hellénistique dit combien la fascination est grande et non anecdotique. Au travers de ces différentes restrictions imposées par les autorités romaines, se révèle un conflit très ancien, une opposition religieuse et culturelle qui connût son grand tournant pendant la deuxième moitié du néolithique: cet affrontement est probablement celui qui à l’origine opposa la vision patriarcale et puritaine des aryens-patriciens, à celle matriarcale et libertine des peuples antérieurs aux aryens issus du néolithique ancien. Cette statue est vraisemblablement à l’origine flanquée de 2 animaux sauvages. Ses diverses représentations sont disponibles dans une riche iconothèque disponibles en ligne sur ce même site. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Ce syncrétisme va perdurer pendant des siècles, les points communs étant la fécondité, la fertilité, le pouvoir sur des forces animales ( Isis et les bovins), sur les forces astrales ( soleil pour Isis) et les fondations de cités. Le Christianisme, après qu’il eût conquis Rome et la Méditerranée, ne réussit pas à exterminer définitivement la déesse méditerranéenne. Construction de bois. Ce fourreau est orné d’un quadrillage dans lequel figurent des animaux de toutes espèces : cerfs, sangliers, fauves, abeilles, chèvres, taureaux, chevaux, griffons. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux articles. Dès le début donc, bien que la Déesse soit la bienvenue, les lois romaines apportèrent de fortes limitations au culte de Cybèle. Seul Actéon en sera victime, avec l’idée que c’est Artémis/Diane la cruelle. Comme des sources souterraines, la puissance du myhte d’artémis et des cultes féminins archaïques est repérable dans l’extraordinaire continuité des références romaines, visibles sur les monnaies. Son souvenir survécut des siècles durant. En effet, il s‘agit du site des archives du Centre National de Documentation Pédagogique en ligne proposant des ressources pédagogiques et documentaires en ligne dans le but d’une meilleure documentation et réussite des élèves dans le primaire et le secondaire. Inscrivez votre adresse mail et cliquez sur ce bouton, Site N°1 sur le matriarcat et le patriarcat – Projet Prométhée, La ville de Massalia a été fondée au début du VI. Il a été bâti en 560 av-JC sur la côte occidentale de la Turquie actuelle. Lors du synode d’Alexandrie en 430 et du concile d’Ephèse en 431 commença la marche triomphale de la Vierge Marie. L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail ! Diane est la déesse italique et romaine rapidement identifiée à la déesse grecque Artémis. Copie romaine de l’Artémis d’Ephèse, IVe siècle avant J.-C, Galerie des Candelabres, Musées du Vatican. J.-C., s’est fortement transformé et s’est substitué au au contact des divinités d’Asie Mineure où Éphèse est situé (en actuelle Turquie). Le petit Jupiter Héliopolitain dans son fourreau est une pâle copie de l’ Artémis d’ Éphèse, mais montre encore l’obsession gréco-romaine à remplacer les figures positives des divinités féminines. Les bas-reliefs représentant des « amazonomachie » sont d’une violence incroyable, hymnes féminicides assumés. En se métamorphosant de la sorte, l’ancienne déesse ne changea pas seulement de nom, mais aussi de nature. Il est manifeste que l’actuelle Turquie est le berceau de mythes fondateurs tenaces. Sources: « Les Fastes », Ovide. Quant à son buste qui la rend si célèbre, il est orné d’un collier à pendentifs et sa poitrine est recouverte de protubérances qui lui ont valu le surnom de polymastos (« aux multiples seins »). Les amazones sont connues encore pour s’opposer courageusement aux athéniens ( grecs modernes) aux côtés des troyens ( anatoliens). Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. Multitude d’attributs, position frontale et hiératique et surtout la fusion des membres inférieurs en une sorte de tronc, de fourreau. Le fait que les prêtresses, dans ces cités, s’expriment « en langue barbare » semble prouver que la déesse avait bien la faveur des populations autochtones et non seulement celle des colons grecs. Dans la tradition grecque, les « héros » sont ceux qui éliminent les forces dites obscures, mais étonnamment toujours liées aux mythes archaïques féminins : Hercule( le taureau/ l’amazone Hippolyte), Persée ( le minotaure, trahi par sa sœur Ariane, fils des amours coupables de Pasiphaé et du taureau minoen, Ariane qui sera ensuite abandonnée par le « héros »), Thésée ( contre Méduse)..nous verrons plus loin que la série  de ces « héros » continue. Nous avons décidé de traiter cette figure à l’aide du site du CNDP [consulté le 20 mars 2013] qui nous semblait le plus complet et pertinent. ( Déconnexion /  36 Cela étant incontestable, vous devez vous calmer, et ne rien faire avec précipitation.… Le culte s’étend sur des siècles et perdure de façon étonnante et souterraine jusqu’au 18 et 19eme siècle. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer. Pour certains il s’agirait de seins, attribut féminin, symbole direct de la fertilité. Dédié à Artémis, par les populations du « Pont » . Nous verrons dans un autre article, comment encore, avec l’art Byzantin, perdurent de très archaïques valeurs, paradoxalement plus modernes à bien des égards que nos traditions gréco-romaines et bibliques. Loin d’une légende lointaine, les références historiques sont légions et si l’on croise les informations ( ce que fait le livre remarquable d ‘Adrienne Mayor) il apparaît clairement que ces reines amazones et leurs peuples sont omniprésents aux marches des empires grecs et romains. On retrouve en Arabie Saoudite actuelle, pays d’un apartheid misogyne, des cultes anciens à 3 déesses primitives,, qui sont souvent associées aux lions et trônant , comme les déesses de Catal Huyuk et Ishtar. La première question qui se pose est de savoir pourquoi elle fut reçue triomphalement à Rome comme la Magna Mater, la Grande Mère. Avant l’épopée de Gilgamesh ( vers 1500 BC)..les figures successives d’ Innana et de Ishtar sont assimilables et expriment toutes des puissances universelles, pas seulement de fertilité. Pendant des siècles, les combats contre les amazones seront l’un des grands thèmes et motifs de peintures et sculptures, honorant les « héros » vainqueur de ces femmes dangereuses et étranges autant qu’étrangères, barbares et libres, là où la culture grecque les excluait de la cité et des savoirs, des arts, des arts, des sports…. Le croissant de lune étoilé est le symbole universel des déesses-mères, d’Isis à Artémis, en passant par Allat, la déesse pré-islamique de la Kaaba de La Mecque, jusqu’aux jungles du Vietnam, où les tribus matriarcales austronésiennes vénèrent la Déesse-Mère sous forme de piliers-totems qui soutiennent la maison, ornés d’un croissant étoilé entre ses seins. Elle arbore aussi une sorte de tiare, qui prend généralement la forme d’une couronne tourrelée et qui, sur certaines représentations, est quadrillée ou recouverte d’un voile. ( Déconnexion /  J.-C, Pausanias écrit : « Quant à la Diane d’Éphèse, toutes les villes grecques en ont embrassé le culte, et surtout les hommes ; ce que j’attribue premièrement à la réputation des Amazones, qui ont bâti, à ce que l’on croit, le temple de la déesse et consacré sa statue ; secondement, à l’antiquité de ce monument. Beaucoup des  « héros  » grecs sont des violeurs et des tueurs d’amazones, comme Antiope, Cassandre, Andromaque, Penthésilée….et sans doute Ariane ( sœur du Minotaure).
2020 déesse diane d'ephèse