1 700 usines d'armement devaient être radicalement modernisées. Lire aussi : La Russie et l’Iran sont-ils des alliés? Staline lança des directives impitoyables pour déplacer un total de 1 523 usines par convois de train et les réimplanter en urgence dans des territoires à l'Est, jusque-là vides d'industries, jusqu'en Oural et en Sibérie[10]. Le taux de croissance de l'industrie avait été fixé à 13 %. Le complexe militaro-industriel russe. D’après les bilans pour l’année 1995, la Russie occupe la deuxième place après les Etats-Unis en volume réel d’exportation d’armes et de techniques militaires (3,05 milliards de dollars selon les sources russes) et occupe une position leader selon le montant total des transactions conclues l’an passé pour la livraison d’armes russes et de technique de combat à l’étranger (6 milliards de dollars selon les chiffres du service de recherche du Congrès américain). Cette compétition avec les États-Unis, sur un plan autre que guerrier, a mobilisé considérablement les ressources pour des questions de prestige international, les années 1960 en point d'orgue. La richesse industrielle est à peu près répartie par moitié entre l’est et l’ouest de l’Oural, alors qu’elle était, auparavant, concentrée en majorité dans la partie occidentale de l’URSS. Les militaires furent constamment présents dans les deux camps dans la compétition technologie visant à la perspective de la conquête spatiale. La délégation russe a réuni 17 exposants, notamment l'Université technique d'État du Kouzbass et l'Institut russe de recherche sur les problèmes complexes de maladies cardiovasculaires, qui présentent des technologies de base en matière de radio, d'impression 3D, de nanomatériaux, de maladies cardiovasculaires complexes et d'énergie propre. Au XXe siècle, 1 109 sous-marins ont été construits par la Russie/URSS, soit 19 % du total mondial, dont 51 avant la révolution, 206 entre 1917 et 1941, 56 pendant la grande guerre patriotique, 734 après la fin de la seconde guerre mondiale dont 250 à propulsion nucléaire navale[22]. We hope that you continue to enjoy our free content. Intégration aux plans quinquennaux de l'URSS, La date de l'invasion fut transmise à Staline par l'espion, Ce particularisme a notamment été relevé dans un reportage de l'émission, Alors que la médiatisation liée au naufrage du Koursk a été relayée dans les salles de rédaction du monde entier, l'URSS pendant la période de la guerre froide a connu, Cette vision sur les causalités est résumée partiellement dans. Entre survie, reconversion et mondialisation, Comparaison de l'Allemagne et de l'Union soviétique sur les plans économique et militaire, dépenses militaires de l'Allemagne et l'URSS de 1928 à 1939, Complexe militaro-industriel de l'Allemagne, Complexe militaro-industriel des États-Unis, Complexe militaro-industriel de la France, Complexe militaro-industriel de la Russie, Complexe militaro-industriel de la Turquie, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Complexe_militaro-industriel_de_la_Russie&oldid=175484120, Article contenant un appel à traduction en anglais, Article avec une section vide ou incomplète, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, des usines sont créées : plusieurs firmes allemandes (, En 1926, la société BMW cède à l'Aviatrust la licence de production de son, Agence pour les systèmes de contrôles (RASU); Chargé des. L'URSS, afin de pouvoir relier ces deux ports par la voie maritime nord arctique, prise dans les glaces la plupart de l'année, fut le seul pays à développer une filière à exploitation civile de brise-glace polaires à propulsion nucléaire. Thank you for reading! L’entreprise crée des systèmes de (télé)communications d’envergure, sûrs et économiques, pour les différents domaines de l’économie russe. Parmi ces produits, 69 ont reçu la qualification intitulée « Excellents produits innovants du CHTF2020 ». Click on the image Le premier, Sevmash (anciennement chantier naval no 402) à Severodvinsk, en produit depuis 1955. Cette évocation par le cinéma américain de la technologie soviétique est flatteuse, mais elle sera contrée dix ans plus tard par une réalité plus triste. L'URSS n'a pas su développer de filière de retraitement pour ses déchets radioactifs, transformant les eaux proches de l'île arctique de la Nouvelle-Zemble en cimetière des éléphants pollué par ses épaves obsolètes. Le 17 mars 2001, le ministère de l'Industrie, des Sciences et Technologie reprend en charge le CMI via le département de l'économie de l'industrie de défense et le département de coordination du développement de la réforme du CMI. Voici un comparatif de la production Allemagne nazie/Union soviétique sur la période 1941-1945 en milliers d'unités[15] : Ce tableau en image donne un comparatif Allemagne nazie/États-Unis/Union soviétique sur les quatre « années pleines » de guerre : Les concepts militaires qui avaient fait le succès des victoires allemandes jusqu'alors atteignirent leurs limites en Russie, notamment celui de la Panzerdivision que l'État-major tenta d'étendre avec celui d'armées blindées (les Mot Pulk), transposant les « Fronts » organisant l'Armée rouge. En 1669, la construction de quatre navires : la frégate Orel (Орёл) et trois petits navires fut achevée. Parmi les armes légères soviétiques antérieures on trouve le fusil SVD et le fusil d'assaut AK-47 kalachnikov, si fiable et robuste qu'il devint populaire au point d'être piraté et reproduit en copie conforme par toutes les guérillas des années 1970. Reprenant les travaux de la filière balistique allemande à partir des missiles V2, les ingénieurs soviétiques poursuivent la recherche en balistique en développant la filière des missiles R. La version 7 connaît un retentissement international le 4 octobre 1957 lorsque le personnel de la Maison Blanche réveille le président américain Eisenhower, en lui apprenant qu'un objet nommé Spoutnik circule en orbite au-dessus de sa tête ; c'est la fusée R-7 Semiorka construite à l'usine Progress de Samara, développée initialement pour porter une ogive nucléaire, qui l'a lancé. Neuf autres groupes d'armement russes figurent dans le classement des cent premiers producteurs mondiaux.[37]. A l'automne 1991 est constitué le ministère de l'Industrie de la Fédération de Russie puis en octobre 1992 le Comité russe pour les industries de défense (RosKomOboronProm) regroupant les huit ministères du VPK qui deviendra en septembre 1993 le Comité d'État pour les industries de défense (GosKomOboronProm). La Russie ne fait jamais dans la dentelle et … En octobre 2011, Vladimir Poutine annonce un plan de modernisation de son industrie de défense de 400 milliards de roubles (10,2 milliards d'euros) sur 3 ans. C'est la situation dans laquelle se trouve l'armée lorsqu'en avril 1922, Joseph Staline devient secrétaire général du parti, puis, par une évolution graduelle de ce poste, le maître absolu de l'Union. La tragédie du Koursk vécue le 12 août 2000 en mer de Barents à l'occasion de manœuvres, à rebrousse-poil de l'agenda médiatique du nouveau pouvoir politique russe, laisse entendre un déclassement de la filière, éventuellement dû à un vieillissement des équipements ou à des défauts de maintenance. Le complexe militaro-industriel soviétique a également fourni son ossature pour le développement du programme spatial soviétique, développé en partie avec l'aide des scientifiques allemands récupérés par le département 7 aux lendemains de la Dernière guerre. Welcome! La future armée russe pourra bientôt se targuer de porter l’armure corporelle la plus avancée de tous les temps. La société Poutilov fut aidée par l'entreprise Schneider à partir de 1897 pour aider au développement de l'artillerie[1]. Le succès de ce char moyen a influencé les stratèges tels que Joukov pour les employer en tant que char de bataille principal, option militaire qui connut son zénith pendant la gigantesque bataille de Koursk. SHENZHEN, Chine--(BUSINESS WIRE)--nov. 11, 2020--. Quels sont donc les systèmes d'armement que la Russie a accepté de vendre à l'Iran pour renforcer les défenses de ce pays du Proche-Orient une fois les restrictions levées ? La construction des bâtiments de surface (de classe corvettes à destroyers) se fait à Saint-Pétersbourg au Chantier du Nord ou à l’Usine de la Baltique, ainsi qu’à Iantar (Kaliningrad). Il est ici question d’un système n’ayant pas d'égal dans le monde. En 2001, l’industrie russe des armes légères produit entre 500 000 et 1 million d’armes à feu par an et emploie environ 50 000 personnes dans 6 grandes entreprises dont l'usine de construction mécanique de Kovrov[27]. Le chantier Amourski (anciennement chantier naval no 199) à Komsomolsk-sur-l'Amour et a une subdivision à Bolchoï Kamen, près de Vladivostok. Les deux premiers plans d'après-guerre ont pour objectifs de porter l'URSS au rang de première puissance industrielle en 1960. Please purchase a subscription to read our premium content. Notamment le port de Petropavlovsk-Kamtchatski destiné à héberger les sous-marins et les « chalutiers de pêche », curieusement équipés de radars, opérant dans l'océan Pacifique. Grenoble, France, février 1997, Mots clefs : Il bénéficie de la volonté affirmée de refonder une armée au meilleur niveau technologique et de poursuivre et développer des capacités d'exportation qui font des grands groupes russes des leaders redoutables dans les domaines de l'aviation et des missiles. De plus, le China High-Tech Forum se tiendra simultanément, ce qui permettra de partager les points de vue des experts mondiaux et les dernières tendances autour du développement des hautes technologies. of The Post. Cette stratégie apparaît comme étant la plus porteuse et la plus réaliste. Les MiG de la guerre froide ne sont que les successeurs d'un ensemble de bureaux d'études du secteur de l'avionique qui s'est illustré dans les airs pendant la Grande guerre patriotique. Ces travaux, entrant dans le cadre de Biopreparat, sont entrepris à partir de documents trouvés dans le complexe de guerre biologique de l'Empire du Japon, pendant l'occupation de la Mandchourie par l'Armée rouge en 1945. À la chute de l'URSS, la répartition de la production était la suivante : centre de formation et d'expérimentation militaire, Commission militaro-industrielle de la Fédération de Russie, Liste des chantiers navals de l'Union soviétique, brise-glace polaires à propulsion nucléaire, classe de sous-marin de code OTAN Juliette, usine de construction mécanique de Kovrov, Association de construction aéronautique de Tachkent, liste des avions soviétiques de la montée de la guerre froide, complexe de guerre biologique de l'Empire du Japon, convention sur l'interdiction des armes biologiques, Institut panrusse de recherche scientifique en physique expérimentale, Les Schneider marchands de canons (1870-1914), Investissements et profits du groupe multinational Schneider, De la fondation de l’Armée rouge à la victoire des Bolcheviks, http://sam40.fr/le-diesel-v2-du-char-t34-enquete-sur-les-origines-dun-moteur-mythique/, La puissance militaire soviétique vue par les attachés militaires français à Moscou (1945-1953). On peut citer comme exemple de conversion réussie l’entreprise russe « Informsviaz », fondée en 1989 par des spécialistes de la défense. En marge de cette guerre, la cartographie des grands fonds marins et de la banquise a largement profité de l'affrontement secret qui s'est déroulé. Le char d'assaut T-72 constitue le best of des ingénieurs en mécanique du CMI soviétique ; produit à partir de 1971, il est l'homologue du char M60 Patton américain et du char Leopard 1 ouest-allemand ; il sera décliné en quatre générations, la dernière aboutissant au T-90 commercialisé par les vendeurs d'armements de la Russie contemporaine. L'époque de rumeurs concernant des trafics d'armes dans les républiques périphériques provenant de bases militaires en état de quasi-abandon, qui résultait de cette période de transition, est désormais révolue. La construction des sous-marins a lieu au chantier Sevmach pour les SNLE, aux chantiers de l’Amirauté (Saint-Pétersbourg) et à Krasnoe Sormovo (Nijni-Novgorod) pour le conventionnel. En 1981 : 2 500 chars dans quatre usines[32], 3 500 pièces d'artillerie, 1 700 avions de combat, 750 hélicoptères, 9 sous-marins, 475 missiles balistiques (IRMB, ICBM). Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. Afin de protéger les côtes des attaques ennemies et vaincre l'adversaire en mer Baltique, une flotte de voiliers fut construite en Russie et d'autres également achetés dans d'autres pays étrangers. Pourtant, d'ici fin 2020, les sanctions de l'ONU devraient être levées et Téhéran pourrait alors moderniser ses défenses avec les toutes dernières technologies. Grâce au radar à balayage électronique BARS présent à bord, chaque Su-30SM est capable d'utiliser ses missiles lors de telles acrobaties aériennes et d'éliminer des cibles jusqu'à 100 km de l’appareil. De nombreux sites industriels sont créés pour la construction aéronautique, ceux de l'Association de construction aéronautique de Tachkent fabriquera près de 10 000 avions de transport avant sa faillite en 2014[28]. Quoique l'activité ait été transférée à des entreprises du civil après la chute de l'Union, l'avènement de ces brise-glace est dû à l'économie planifiée et au transfert par le CMI soviétique de la technologie des réacteurs nucléaires équipant les bâtiments navals militaires[20]. D’ici fin 2020, ces monstres métalliques de haute technologie en provenance de Russie pourraient renforcer les défenses de l'Iran contre les menaces aériennes et navales, à moins que l'ONU n'interdise à nouveau au pays d'acheter des armes à l'étranger. Voir aussi : Plusieurs combattants d’ISIS se sont évadés de prison en Syrie. L'invasion allemande a pour effet sur l'économie soviétique d'abandonner le 3e plan quinquennal, amorcé en 1938 : l'URSS se tourne brusquement vers une économie de guerre seulement destinée à subvenir à ses besoins pour assurer sa survie. Le 17 mars 1997, celui-ci est absorbé par le ministère de l'Économie via deux vice-ministre. Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire. Une dizaine de « villes secrètes » étaient directement gérées par l'État dont 5 situées dans l'Oural mais les plus grands centres du CMI sont Moscou, Léningrad et Ekaterinbourg. Après avoir annoncé à son peuple qu'il faisait face à un conflit qui déciderait de son existence même, la Grande guerre patriotique, la guerre se poursuivit dans les villes au cœur même des usines d'assemblage des chars, où parfois dans les villes assaillies les combats s'engageaient ; ce fut le cas à Stalingrad avant la destruction de l'usine de chars par la Luftwaffe. La filière Recherche appliquée, quels que soient les domaines concernés, était organisée selon les OKB, Опытное Конструкторское Бюро (bureau d'étude expérimental). Surpris par le revirement d'Hitler, Staline pensait avec le pacte Molotov avoir plus de temps pour se préparer à un conflit pourtant annoncé idéologiquement[11]. Sevmach, qui a obtenu le retrofit du porte-aéronefs Amiral Gorshkov vendu à l’Inde, construira les futurs grands bâtiments de surface de la Marine russe en substitution du chantier ukrainien de Mykolaïv. Russia Beyond désormais sur Telegram ! La classe de sous-marin de code OTAN Juliette (en), correspondant au projet soviétique numéro 651, est entreprise à cet objet à la fin des années 1950. Qu’est-ce qui est le plus profitable pour la Russie : développer l’économie en faveur des technologies à valeur scientifique des productions converties ou exporter des armes ? Les contingents de l'armée étaient cette fois dotés d'armements plus conventionnels. Irénées.net est un site de ressources documentaires destiné à favoriser l’échange de connaissances et de savoir faire au service de la construction d’un art de la paix.Ce site est porté par l’associationModus Operandi, Transformation de conflit, de Karine Gatelier, Claske Dijkema et Herrick Mouafo, Aux Éditions Charles Léopold Mayer (ECLM), Fiche d’expérience Pendant la seconde guerre mondiale, l'URSS développe les chars spécialisés sur les bases des meilleurs châssis de ses blindés d'assaut : par exemple le canon automoteur ISU-152, établi sur châssis de KV-1 ou JS-2. Le T-72 équipait l'armée de la Fédération de Russie à hauteur de 5 000 unités, comprenant 2 000 en service actif et le reste en réserve. Des universitaires, des scientifiques et des économistes reconnus, ainsi que des cadres supérieurs d'entreprises renommées telles qu'IBM, Huawei, Bosch, Fujitsu, Cisco et China Mobile, ont prononcé des discours et partagé leurs points de vue lors du forum, centrés sur l'innovation technologique, le développement gagnant-gagnant, le mode de développement post-pandémie, etc. L’aggravation des problèmes d’emploi, de la recherche de clients sur fond de réduction brutale des commandes de l’Etat, de situation financière instable est caractéristique du secteur de la défense dans son ensemble. Winds SSE at 10 to 15 mph. Entre 1702 et 1704, un petit nombre de chantiers navals virent le jour dans les estuaires des fleuves Sias, Louga et Olonka. Les amiraux visaient à dépasser l'ennemi de l'autre camp pour atteindre la suprématie sous-marine, et pouvoir le frapper en tout point du globe. Google's free service instantly translates words, phrases, and web pages between English and over 100 other languages. Un char de nouvelle génération, le T-14 Armata, a reçu une première commande de 100 exemplaires de série en septembre 2016 et l’armée russe espère en avoir 2 300 en 2025[25]. En 2016, il représente 50 % de la production brute de l'industrie manufacturière et 30 % de ses ressources humaines[36]. Contre l'appui technique des ingénieurs allemands, les Soviétiques leur permettent de contourner le Traité de Versailles (1919) ; les Allemands peuvent en effet concevoir et tester des armes qui leur sont normalement interdites, sur le sol russe (de 1924 à 1932) : La modernisation de l'armée soviétique pâtit lors des Grandes Purges vraisemblablement de la perte de cadres techniques qui auraient pu l'orchestrer (Staline réclame la tête de Mikhaïl Toukhatchevski lors des procès de Moscou, alors que ce dernier aurait pu développer l'arme blindée), propulsant à la tête de l'industrie de l'armement des personnalités plus conciliante politiques, telles Kliment Vorochilov. Malgré tout, notent les observateurs, l’industrie a réussi, en partie, en 1916 sa reconversion à la production de guerre mais trop tard pour éviter l'effondrement du front de l'Est. Le dernier char développé pendant la guerre, le JS-3, ne fut remplacé que par l'avènement du T-55 en 1960. Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr. Des membres de l'Académie chinoise d'ingénierie, des scientifiques du monde entier, ainsi que les consuls de Belgique, d'Autriche, d'Espagne et de Pologne en Chine ont assisté à la cérémonie d'ouverture. En outre, la dispersion géographique des usines doit les rendre moins vulnérables aux bombardements atomiques ou conventionnels de l’aviation stratégique américaine. L'opération Barbarossa a gravement porté atteinte aux capacités de production d'armement de la Russie soviétique, puisque les nazis occupaient 30 % du territoire de la Russie d'Europe[9], à fin 1942. Recevez le meilleur de nos publications hebdomadaires directement dans votre messagerie. Les entreprises de conversion proposaient à l’attention des visiteurs de nombreux logiciels de bureautique, de prévision d’activité de l’entreprise, etc. Les fonds marins deviennent pendant la période la plus « glacée » de la guerre froide, évoquant ainsi les relations bilatérales entre les Deux Grands, le théâtre d'une guerre sous-marine non déclarée, composée d'une succession de classes de sous-marins dont les performances en furtivité, silence, détection sonar, épaisseur de blindage d'étanchéité, profondeur atteinte, et portée de torpilles ont constitué une compétition technologique à part entière. Quiz: connaissez-vous les armes de l'armée russe? La propulsion de ces sous-marins est alors assurée par deux moteurs Diesel. Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front : Recevez les dernières nouvelles et actualités de NEWS FRONT, L'avenir de la civilisation russe dépend des hautes technologies, Dans une interview que le président a rendue en septembre 2019, il a souligné que les nouvelles technologies changent déjà le monde : «, Plusieurs combattants d’ISIS se sont évadés de prison en Syrie, Donald Trump critiqué par Obama pour sa gestion de la pandémie, Des dizaines de pompiers blessés dans une explosion à Los Angeles (Vidéo). À la hâte, les allemands improvisent un chasseur de chars monté sur châssis de Panzer II qui équipe leurs divisions pendant l'été 1942, le Marder II ; mais l'armée allemande ne put aligner un concurrent fiable sur les champs de bataille de l'Est face au T-34 qu'en 1943 avec l'introduction des premiers chars Tigre équipés du calibre anti-aérien de 88 mm. L'État russe garde un regard insistant sur le puissant complexe militaro-industriel, secteur stratégique, s'il … JavaScript Menu, DHTML Menu Powered By Milonic. Ensuite, c'est la croissance constante: 6,5 milliards en 1935, 14 milliards en 1936, 40 milliards en 1939. La production de chars russes atteint un niveau record avec le T-90 ! En outre, de nombreux exposants étrangers captent l'attention. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. Ce sont les successifs plans quinquennaux qui ont défini cette priorité, à partir des années 1930, sous l'égide administrative du Gosplan. L'incident survient en 1979, après la ratification par l'URSS de la convention sur l'interdiction des armes biologiques. La tempête médiatique qui a suivi le naufrage et la réaction de la population russe amène de toute façon le Kremlin à réviser sa copie compte tenu du ressentiment de son opinion publique, l'ère des secrets d'État enfouis sous les profondeurs semblant dépassée[24]. Le MiG est si prometteur que le prototype d'avion à réaction du bureau d'études concurrent, le Yak-15 de Yakovlev, est abandonné. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces derniers sont armés de deux missiles de classe P-800 Oniks, arme supersonique contenant des ogives de 250 kg remplies de fragments hautement explosifs. Le China High-Tech Forum, qui fait partie intégrante du CHTF2020, se compose de plusieurs forums thématiques tels que « Nouvelle ère, technologie et économie » et « Les technologies émergentes qui façonnent le monde ». La Grande guerre patriotique fut une saignée abominable en hommes[13], mais également une guerre terrestre, industrielle de matériels déployés sur de grandes étendues. À ce moment, les deux belligérants avaient réorganisé leurs batteries de canons antichars en pakfronts, pour les optimiser tactiquement. Some clouds this morning will give way to generally sunny skies for the afternoon. Le passage de l'ère étatique au capitalisme « à la russe », en passant par la période de transition des oligarques, a été très délicat[33] compte tenu du caractère éminemment stratégique du secteur. Cliquez ici pour en savoir plus. Ce site utilise des cookies. En effet, la capacité de fabrication soviétique s'est montrée largement supérieure à son adversaire. Ce navire fut construit à Balakhna (région de Nijni Novgorod) par le Danemark et le Holstein selon la technique utilisée en Europe occidentale. Dans le plus grand secret, une filière visant à développer un armement biologique s'établit à Sverdlovsk, ville secrète depuis les relocalisations industrielles de la Grande guerre patriotique, à côté d'une usine de production de missiles. Le but est de donner des bases économiques solides aux groupes d’armées soviétiques, dispersés en majorité dans les régions frontalières du pays. En ce qui concerne les armements nucléaires, l'URSS, grâce à l'espionnage industriel et aux efforts entre autres des chercheurs de l'Institut panrusse de recherche scientifique en physique expérimentale a maintenu la parité avec les États-Unis jusqu'aux années 1970. Le nom de Sergueï Korolev, gommé dans l'historiographie sélective soviétique[30], est une figure incontournable du sujet. Entreprises russes converties et « hautes technologies » Mots clefs : Reconvertir les armements. Il correspond à la classe Hotel, et au projet soviétique 658. Ces missiles peuvent éliminer des cibles à des distances allant jusqu'à 300 km des côtes, ce qui donnerait à l'Iran une puissance de feu suffisante pour défendre le golfe Persique et tous les navires qui le traversent. Le système russe de missiles de défense mobile Bastion a été conçu pour défendre les côtes contre tous les groupes aéronavals, les navires de guerre et autres embarcations de débarquement représentant une menace. La délégation russe a réuni 17 exposants, notamment l'Université technique d'État du Kouzbass et l'Institut russe de recherche sur les problèmes complexes de maladies cardiovasculaires, qui présentent des technologies de base en matière de radio, d'impression 3D, de nanomatériaux, de maladies cardiovasculaires complexes et d'énergie propre. Celui-ci est dissous à son tour dans le ministère de l'Industrie de défense en mai 1996. Les paysans devaient détruire leurs isbas avant de fuir, appliquant les ordres staliniens de réduire à une terre brûlée les zones prises par l'ennemi. Hydrogen applications include many industrial uses but also cover the energy market, with the utilisation of hydrogen as an energy storage vector or as fuel for motive power. Il dispose à cette date de cinq agences : Concernant les ventes à l'étranger, Rosoboronexport (nom officiel en russe : Федеральное государственное унитарное предприятие Рособоронэкспорт Kurzform ФГУП Рособоронэкспорт) est l'agence russe chargée des exportations du matériel militaire créé par décret par le Président de la Russie le 4 novembre 2000 succédant aux agences de l'ère soviétique chargé de cette activité. Partant du bureau d'études 155 émanant de l'usine aéronautique no 1 Aviakhim dans les faubourgs de Moscou où les Yak-3 étaient produits, les ingénieurs Mikhaïl Gourevitch et Artem Mikoyan dirigent les premiers contributeurs qui formeront l'entreprise MiG ; cette dernière atteindra la notoriété après-guerre en fournissant les aéronefs à réaction équipant l'armée de l'air soviétique pendant la guerre froide. La conception des navires est assurée par des instituts et des bureaux d’études de Saint-Pétersbourg et les réparations de tous types de bâtiments se font habituellement aux chantiers Zvezdotchka (Severodvinsk) et Zvezda (Bolchoï Kamen). Une note de 1950 évalue le total des dépenses militaires indirectes à environ 149 milliards de roubles, dont 80 milliards pour l’économie nationale et notamment pour l’industrie lourde et 45 milliards pour la culture sociale, au chapitre duquel sont intégrés les crédits de la recherche scientifique; le total des dépenses militaires soviétiques comprises dans le budget d’État se situerait cette année-là entre 200 et 220 milliards de roubles, soit environ de 50 % de ce budget[16]. La contre-offensive soviétique libérant le sol patriotique, un polygone d'études et d'essais de blindés peut reprendre son activité à Koubinka. La modernisation de la Russie impériale a débuté sous le règne de Pierre le Grand à la fin du XVIIe siècle qui voulait que son pays rattrape à marche forcée l'Europe. Les premières tentatives de créer une flotte russe a lieu lorsque le premier trois-mâts construit en Russie fut lancé en 1636 sous le règne de Michel Ier de Russie. La construction des navires débuta à l'hiver 1667. Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. L’une de ses principales caractéristiques est sa super manœuvrabilité en combat aérien, procurant au pilote la possibilité d'effectuer des acrobaties aériennes de haut niveau pour éviter les missiles ennemis.
2020 haute technologie russe