Louise Weiss est d'origine alsacienne. Elle refuse le poste d'enseignant qui lui est proposé puis se tourne vers le journalisme. fresque Le 31 décembre 1938, elle obtient de son ami Georges Bonnet, ministre des Affaires étrangères, la création d'un Comité des réfugiés — dont le baron Robert de Rothschild assurera généreusement le fonctionnement — pour accueillir ceux qui fuyaient le régime nazi. Après avoir collaboré au journal Le Radical sous le pseudonyme masculin Louis Lefranc, elle écrit jusqu'en 1934 dans la revue hebdomadaire L'Europe nouvelle[3] — fondée avec le soutien financier du journaliste Hyacinthe Philouze, dont le premier numéro paraît le 12 janvier 1918 et le dernier en juin 1940. Florence Hervé: Frauengeschichten - Frauengesichter, Vol. clandestins Paul Louis Weiss fait toute sa carrière dans l'industrie minière, dirigeant successivement plusieurs sociétés et finissant président de l'Union des mines. À la fin d'août 1939, elle propose au général responsable du Comité de la défense passive, d'utiliser les femmes à la défense de la patrie. Femme de convictions et marquée par l'horreur du premier conflit mondial, elle cherche à rapprocher la France et l'Allemagne pour des intérêts publics. A section of the municipal museum of Saverne is dedicated to the life and work of Louise Weiss. Aux élections législatives de 1936, elle se présente symboliquement dans le 5e arrondissement de Paris et mène des actions spectaculaires destinées à attirer l'attention de la presse. commune de paris Contre l'avis de son père, peu favorable à l'éducation des filles, Louise Weiss devient agrégée de lettres à 21 ans et diplômée de l'université d'Oxford. En 1981, elle fait don à la ville de Saverne de ses collections historiques et ethnographiques. Son séjour de quatre mois aux États-Unis à la tête d'une mission confiée par le gouvernement de Vichy, pour collecter des médicaments destinés aux enfants de France, et son retour à Vichy le jour de la Noël 1940, est dans la logique de l'engagement pacifiste qui conduisit tant de Français révoltés par la Grande Guerre à accepter l'armistice et Pétain. Louise Weiss (25 January 1893 in Arras, Pas-de-Calais – 26 May 1983 in Paris) was a French author, journalist, feminist and European politician. From 1918 to 1934, she was the publisher of the magazine, L'Europe nouvelle [fr]. Parmi les lauréats, on compte Helmut Schmidt, Médecins sans frontières, Anouar el-Sadate. Elle va alors commencer à parcourir le monde, réalisant de nombreux films documentaires. En 1945, avec Gaston Bouthoul, fondateur de la polémologie (science de la compréhension des conflits), elle fonde l'Institut de polémologie, qu'elle fera rentrer à l'université de Strasbourg dans les années 1960. ironie sorciers Louise Weiss, née le 25 janvier 1893 à Arras et morte le 26 mai 1983 à Paris, est une journaliste, femme de lettres, féministe et femme politique française, notamment doyenne des députés au Parlement européen (1979-1983). Elle passe sa jeunesse à Paris, élève, notamment, au collège Sévigné et au lycée Molière. En 1934, elle épouse José Imbert, un architecte dont elle divorce deux ans plus tard en 1936, ce que certains jugeront comme un mariage de convenance. hiver Thomas Mann, Gustav Stresemann, Rudolf Breitscheid and Aristide Briand were among her co-authors on the paper. animaux. Possédant une maison à Conflans-Sainte-Honorine, elle est à l'origine de la création, en 1965, du Musée d'intérêt national de la batellerie de cette ville. Louise Weiss came from a cosmopolitan family of Alsace. Louise Weiss choisit très tôt de faire cavalier seul. La promotion 2000 des administrateurs territoriaux de l'Institut national des études territoriales (INET) a pris le nom de Louise Weiss en sa mémoire[10]. Henry de Jouvenel, Wladimir d'Ormesson, Georges Bonnet, Aristide Briand, Édouard Herriot, Marcel Cachin, Léon Blum, Saint-John Perse, Paul Valéry, Élie Faure l'aident également, occasionnellement. Une enquête bouleversante sur les traces des migrants morts en mer à l'origine publiée sur Les Jours et récompensée du Prix Louise-Weiss du journalisme européen. In 1918, she founded the weekly newspaper, Europe nouvelle [fr] (New Europe), which she published until 1934. [citation needed] She travelled around the Middle East, Japan, China, Vietnam, Africa, Kenya, Madagascar, Alaska, India, etc., made documentary films and wrote accounts of her travels. Droit de voter et d'être élue : elle entend bousculer l'inertie des élus nationaux par des méthodes radicales et fonde en 1934 l'association « Les femmes nouvelles ». La dernière modification de cette page a été faite le 5 octobre 2020 à 21:05. Louise Weiss se présente symboliquement aux élections municipales de Montmartre le 5 mai 1935 ; elle excelle dans la provocation ironique : transformant des cartons à chapeaux en urnes, elle recueille 18 000 bulletins en sa faveur.   It displays the collection of 600 items that she bequeathed to the town in 1981 and 1983, as well as historical documents relating to her career. Les volontaires sont nombreuses à vouloir s'engager pour défendre la patrie en cas de guerre, mais Édouard Daladier, ministre de la Guerre, et Albert Lebrun, président de la République, refusent de les incorporer.
2020 petite biographie louise weiss