« Cigogne, Cigogne cabre-toi Alors qu'elle était considérée en 1988 comme « quasi menacée » (NT) par l'Union internationale pour la conservation de la nature, elle est depuis 1994 considérée comme de « préoccupation mineure »[1]. Ainsi un conte polonais narre comment Dieu a fait le blanc plumage de l'oiseau, et comment le diable a ajouté le noir de ses ailes, insufflant dans l'animal des impulsions à la fois bonnes et mauvaises[159]. Les Cigognes blanches présentent également un comportement où un individu jette rapidement sa tête vers l'arrière de telle sorte que sa calotte touche son dos, avant de ramener lentement sa tête vers l'avant, le tout à plusieurs reprises. Le vent arrière ou la rareté de la nourriture et de l'eau augmentent la vitesse moyenne du vol[88]. En Orient, un simple regard de l'oiseau suffit à rendre une femme enceinte[179]. Ardea alba, remigibus rubris. Elle attrape ces rongeurs et insectivores en les guettant à la sortie de leur trou[40]. À l'éclosion, le jeune a un duvet clairsemé, composé de courtes plumes blanchâtres. Le son principal émis par la Cigogne blanche adulte est un claquement de bec bruyant, qui a été comparé à des tirs lointains de mitrailleuses. Trois cigognes dans une peinture de Carl Kappstein (1869–1933). Il ne semble pas se développer d'acariens parasites, ce qui pourrait être contrôlé par les espèces prédatrices. Les couples reproducteurs sont territoriaux durant l'été, et utilisent cette parade, ou s'accroupissent vers l'avant, la queue inclinée et les ailes étendues[35]. L'impact global des populations d'acariens n'est pas clairement déterminé ; ils pourraient jouer un rôle dans l'élimination des organismes nuisibles, ou avoir un effet négatif sur les oisillons[66],[67]. Chez la Cigogne blanche un couple n'élève qu'une seule couvée par an. Cet oiseau n'a que peu de prédateurs naturels, mais peut être porteur de divers parasites ; le plumage est la cible des poux mâcheurs et des acariens des plumes, tandis que les grands nids peuvent contenir une grande variété d'acariens mésostigmates. Le mâle revient plus tôt dans la saison, et choisit le nid. Les programmes de conservation et de réintroduction dans toute l'Europe ont abouti à la reprise de la nidification de la Cigogne blanche en France, aux Pays-Bas, en Suisse et en Suède. L'espèce est reclassée en 1760 et de manière définitive par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson dans un nouveau genre, Ciconia, dont elle constitue donc l'espèce type[131],[132]. Certaines croyances des peuples antiques la considéraient comme l'adversaire du malin, car les cigognes exterminent les couleuvres et les insectes qui vivent dans la boue et qui attirant à eux les âmes des morts. En 2004 les Pays-Bas comptent 528 couples reproducteurs, et 700 en 2008. La Cigogne blanche se reproduit dans les zones agricoles ouvertes près de zones humides, construisant son grand nid de branches dans les arbres, sur les bâtiments, ou sur une plate-forme bâtie par l'homme et prévue à cet effet[48]. Les Cigognes blanches dépendent des courants thermiques ascendants de l'air pour pouvoir s'élever et planer sur les longues distances de leurs migrations annuelles. Drôles de prévisions alors qu'actuellement c'est plutôt la canicule qui règne…. Les autres Cigognes blanches par la suite testées en Israël ont des anticorps contre ce virus[81]. Bonjour a toutes, je ne sais pas si ma question a un rapport avec de la voyance mais bon je vous pose la question tout de même. Les proies les plus courantes sont les insectes, principalement des coléoptères et des orthoptères (sauterelles, criquets et grillons), respectivement 49,5 % et 43,7 % des insectes lors d'une étude sur trois ans effectuée en Espagne à partir de pelotes de réjection, les insectes représentant 99,3 % du nombre total des proies[39]. Le nom de la cigogne figure dans plusieurs locutions : les plantes du genre Erodium sont appelées ainsi d'après la forme de leur fruit, et une espèce particulière, Erodium ciconium, était autrefois appelée « cou-de-cigogne », dorénavant « Érodium bec de Cigogne » ; le genre Pelargonium, qui est comme les Érodiums de la famille des Géraniacées, a son nom construit sur le grec ancien « πελαργός » (pelargos), signifiant « cigogne » ; l'expression « contes à la cigogne » désignait quant à elle des contes dépourvus de toutes vraisemblance, ridicules et faits pour amuser les enfants[129],[123]. Elle évite les zones envahies par les herbes hautes et les arbustes[38]. Contrairement à la plupart des cigognes, la Cigogne blanche n'adopte jamais de posture statique avec les ailes déployées, même si elle peut les tenir dépliées, les rémiges primaires pointant vers le bas, lorsque son plumage est mouillé[27]. Cependant les jeunes de moins d'un an restent généralement sur les zones d'hivernage et attendent la migration suivante[117]. Bien que peu de cigognes passent par cet observatoire, celui-ci coordonne le baguage à grande échelle de l'espèce dans toute l'Allemagne et ailleurs en Europe. Ce fossile date de 24 à 6 millions d'années et pourrait être celui d'une Cigogne blanche ou d'une Cigogne noire (C. nigra), qui sont de taille équivalente et qui ont une structure osseuse très similaire. Les cigogneaux ne s'attaquent pas entre eux, les poussins plus forts ne sont notamment pas agressifs envers les plus faibles membres de leur couvée comme c'est le cas chez certaines espèces (caïnisme), et la méthode de nourrissage employée par les parents — la régurgitation de grandes quantités de nourriture à la fois sur le fond du nid — ne permet pas aux plus forts de se nourrir entièrement au détriment des plus faibles ; l'infanticide par les parents reste donc le moyen efficace de réduire la taille d'une couvée mais n'est pas souvent observé[60]. Le bec est généralement orange ou rouge avec la pointe sombre[15] ; il prend sa couleur rouge définitive l'été suivant, bien que les pointes noires persistent chez certains individus. Tel est le cas de Max la cigogne, suivi par le musée d'histoire naturelle de Fribourg depuis sa naissance en 1999 et mort en décembre 2012 en détenant le record de longévité pour un animal muni d'une balise[107],[108]. Depuis l'Europe, le folklore s'est propagé partout dans le monde aussi loin que dans les Philippines et en Amérique du Sud[159]. Le blason de la ville de La Haye arbore une cigogne tenant un serpent dans son bec. L'« oiseau blanc haï des longs serpents » de Virgile est par ailleurs souvent considéré comme une référence à la Cigogne blanche, même si le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus), essentiellement ophiophage, a également été proposé pour interprétation. Moins souvent, la Cigogne blanche consomme aussi des œufs d'oiseaux, de jeunes oiseaux, des poissons, des mollusques, des crustacés et, en Afrique du Nord, des scorpions[24]. Son espérance de vie est de 20 à 30 ans. », Comparative Biochemistry and Physiology Part B: Biochemistry and Molecular Biology, Journal of the Bombay Natural History Society, The Helminth Fauna of Indigenous White Storks (, Berliner und Munchener Tierarztliche Wochenschrift, Current Topics in Microbiology and Immunology, European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases, , « The Sixth International White Stork Census: 2004–2005 », A[rdea] alba, remigibus nigris, cute ſanguinea. Les Néerlandais nomment l'oiseau Ooievaar de l'allemand odebaar pour « transporteur d'âmes »[179]. Cet oiseau tenant un bébé dans son bec est une image populaire figurant par exemple sur les cartes de vœux envoyés à l’occasion de la naissance d’un enfant. Le mot « cigogne » est issu probablement de l'ancien provençal cegonha, venant lui-même du latin cĭcōnĭa[123], initialement retrouvé dans les œuvres d'Horace et d'Ovide[124], d'où sont issus aussi les mots cigüeña en espagnol, cicogna en italien et cegonha en portugais. Le mot hébreu pour désigner cette cigogne est « חסידה » (chasidah) et dérive de « חסד » (chesed), la « gentillesse, miséricorde », selon une croyance que l'oiseau est réputé pour être serviable avec les autres membres de son espèce[159].
2020 que signifie l'arrivée des cigognes