Varicelle : comment soulager les démangeaisons chez l’enfant ?

publié le: 29 août 2014
catégorie: Dermatologie

Un enfant allongé sur le ventre est atteint de la varicelle

Précédemment, nous avons vu que la varicelle n’est pas une maladie si banale, qu’elle est notamment très contagieuse et qu’elle est responsable d’une trentaine de décès par an. Dans l’article suivant, nous nous intéressons aux solutions qui existent pour soulager les démangeaisons chez l’enfant.

Pas de panique, la varicelle est le plus souvent bénigne, cette maladie infantile très contagieuse se traduit par une éruption cutanée, accompagnée de fièvre modérée. Comment soulager les enfants des démangeaisons parfois insupportables ? Que faire pour prévenir les risques d’infections et de cicatrices ? Des solutions existent pour apaiser les petits malades.
Particulièrement contagieuse, la varicelle est due à un virus de la famille herpès et s’attrape souvent au contact d’un autre enfant malade. D’ailleurs, si un petit a contracté la maladie à la crèche ou à l’école, ses camarades ont peu de chance d’y échapper.

Les symptômes de la varicelle chez l’enfant

La varicelle survient le plus souvent chez les jeunes enfants. Après deux semaines d’incubation, une fièvre peu élevée survient accompagnée ensuite d’une poussée de boutons appelés vésicules. Au départ au niveau du thorax, puis sur le reste du corps, y compris sur le cuir chevelu, ces boutons démangent les tout-petits. Lorsque les vésicules s’assèchent, elles forment alors des croûtes qui finissent par tomber en une semaine environ. Il faut néanmoins compter deux semaines avant que votre enfant soit guéri.

Comment diminuer le risque de cicatrices

Malgré les démangeaisons, il faut absolument empêcher votre enfant de se gratter pour éviter les risques de cicatrices définitives et disgracieuses. Commencez par lui couper les ongles : s’il se gratte avec des mains sales, il pourrait infecter ses lésions. Vous pouvez également recouvrir les mains de votre tout-petit avec des moufles ou des chaussettes, notamment avant de le coucher afin qu’il ne se gratte pas en dormant. Par ailleurs, il vous faudra chaque jour désinfecter ses vésicules une à une à l’aide d’un antiseptique local, afin de prévenir un risque de surinfection bactérienne.

S’il n’a pas encore atteint l’âge de la propreté, pensez à le changer plus souvent que d’habitude afin que les vésicules présentes sur ses fesses ou sur ses cuisses ne macèrent pas dans ses couches. Renforcer les mesures d’hygiène est donc primordial. Plutôt que des bains dans lequel un enfant s’attarde pour jouer (ce qui pourrait ramollir les croûtes et augmenterait le temps de cicatrisation), donnez-lui une à deux douches par jour à l’eau tiède.

Quelles solutions pour soulager les démangeaisons de la varicelle chez l’enfant ?

Vous pouvez utiliser un savon dermatologique pour sa toilette ou encore une solution apaisante à mettre sur ses boutons, qui permettra de calmer ses démangeaisons. Votre pédiatre peut également lui prescrire un sirop antihistaminique pour diminuer l’envie de se gratter.

Enfin, veillez à ce que la température de votre appartement ne dépasse pas les 20°C et n’exposez pas votre enfant au soleil ! En effet, la chaleur augmente les démangeaisons. De la même manière, habillez-le légèrement et choisissez des vêtements amples, qui ne lui collent pas à la peau.

Quel traitement de la varicelle chez l’enfant ?

N’utilisez aucune crème ni aucun traitement sans avis médical. L’aspirine et l’ibuprofène par exemple sont contre-indiqués, de même que le talc et autres corps gras qui pourraient accroître le risque infectieux. Pour les médicaments, limitez-vous uniquement au paracétamol et demandez l’avis de votre médecin. En cas de surinfection, un traitement antibiotique par voie orale sera prescrit. Et si la fièvre augmente ou que l’état de votre enfant s’aggrave, n’hésitez pas à consulter à nouveau afin d’adapter le traitement de votre tout-petit. Enfin, n’oubliez pas de lui donner à boire régulièrement pour éviter tout risque de déshydratation.

En cas de démangeaisons, le Laboratoire PediAct propose une mousse rafraichissante et apaisante qui apporte un confort immédiat et limite les risques d’infection et les envies de grattage : La mousse Poxclin.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

téléchargez votre cahier de jeu pour occuper vos enfants avec la varicelle