publié le: 21 avril 2017
catégorie: Dermatologie

Varicele et bronzage

La varicelle ne prévient pas… Vous partez dans quelques jours pour une semaine de vacances, et il semblerait que petit chou ait la varicelle ? La bonne nouvelle, c’est qu’il est préférable d’attraper cette maladie infantile bénigne dans son enfance, afin d’être immunisé et d’éviter des complications en cas de contamination à l’âge adulte. La mauvaise nouvelle, c’est que varicelle et bronzage ne font pas bon ménage. Il faudra donc être particulièrement vigilant et suivre quelques recommandations.

La varicelle même en été !

Fièvre et fatigue sont souvent les premiers symptômes de la varicelle, mais le diagnostic se précise à l’apparition des premiers boutons. Des petites taches roses qui se transformeront rapidement en cloques remplies de liquide transparent : les vésicules. Ce virus est très contagieux deux jours avant l’éruption et pendant une semaine après la sortie des boutons. Il n’y a pas de traitement particulier, si ce n’est le soin des lésions.

Il est important de bien les désinfecter avec un antiseptique ou d’appliquer des produits adaptés, comme PoxClin, qui soulagent les démangeaisons. Afin d’éviter les cicatrices, à l’apparition des croûtes il est nécessaire d’hydrater avec une crème que vous conseillera votre pédiatre.

Les risques liés à une exposition au soleil en cas de varicelle

Comme pour toutes les problématiques de dermatologie, les poussées de boutons fragilisent l’épiderme. Une exposition au soleil est donc fortement déconseillée, car cela ne sera pas favorable à la cicatrisation et à la guérison des lésions cutanées.

En cas de varicelle, la ligne de conduite est vraiment de prendre le plus grand soin des lésions en les désinfectant, mais aussi en s’abstenant de les exposer pour éviter les cicatrices.

Sachez toutefois que des chercheurs britanniques avancent que l’exposition au soleil pourrait permettre d’enrayer la propagation de la varicelle. Ainsi, s’exposer au soleil réduirait les risques de contamination. La lumière du soleil sur la peau réduirait l’action du virus, la contagion serait alors plus difficile.

Il reste néanmoins préférable de contracter ce virus durant son enfance comme 98% de la population, afin de développer les anticorps pour bien se protéger à l’âge adulte.

Varicelle et bronzage : les précautions à prendre

Malgré ces mises en garde, il est possible de faire des activités à l’extérieur l’été, même en cas de varicelle.

Il faut, par exemple, réduire l’exposition des parties du corps les plus touchées en portant un T-shirt ample et léger à manches longues ou un pantalon. Protégez également le visage de votre enfant en lui mettant un chapeau ou une casquette. Soyez très vigilant durant les trois semaines suivant le début de l’infection et prenez conseil auprès de votre médecin concernant les crèmes solaires à appliquer.

Il est préférable d’éviter les baignades en eau salée et le contact avec le sable qui risquent de favoriser les démangeaisons.

Mais si la tentation est trop grande en cas de fortes chaleurs, prenez le temps ensuite de rincer le corps de votre enfant à l’eau douce et de bien hydrater sa peau le soir. Varicelle et bronzage peuvent donc aller ensemble, à condition de prendre des précautions !

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Nouveau call-to-action