publié le: 8 octobre 2014

enfant à l'école

La réussite scolaire de nos enfants est l’une de nos principales priorités. Nous souhaitons tous qu’ils obtiennent de bons résultats.

Mais, pour que nos enfants soient au top sur les bancs de l’école, encore faut-il leur en donner les moyens, car les bons résultats scolaires ne reposent pas uniquement sur de bonnes notes. Un apprentissage réussi passe aussi par des règles et des gestes au quotidien.

Voici un petit guide pour mener vos enfants en pleine forme sur les bancs de l’école.

1. Dès les premiers instants, éveillez sa curiosité

Si à l’école un enfant apprend, s’instruit, il se construit à vos côtés dès le plus jeune âge. Ainsi dès les premiers moments partagés, éveillez sa curiosité :

  • Vous êtes bricoleur ? Passionné de peinture ? Captivé par la photographie ? Partagez avec votre enfant votre talent et votre savoir. Il mémorisera ainsi des apprentissages nouveaux qui éveilleront ses sens et le stimuleront.

2. Organisez votre temps

Être organisé, c’est gagner du temps. En mettant en place des habitudes toutes simples, vous vous faciliterez la vie ainsi que celle de votre enfant :

  • Sortez ses vêtements la veille, ainsi, pas de course à la montre au saut du lit, votre enfant saura exactement ce qu’il doit faire.
  • Préparez la table du petit déjeuner la veille au soir : cela peut paraitre futile, pourtant, là aussi, c’est un gain de temps précieux.
  • Vérifiez avec lui le contenu de son cartable et de sa trousse pour être certain que tout est en ordre pour le lendemain matin.

3. Veillez à son sommeil

Un enfant entre 6 et 12 ans a besoin d’au moins 10 à 11 heures de sommeil. Un manque de sommeil entraine des difficultés de concentration en classe et l’enfant ne retient pas convenablement ce qui lui est enseigné. Or, bien écouter en classe c’est pouvoir mémoriser facilement !

  • Fixez une heure de coucher précise (toujours la même) et essayez de ne pas y déroger.
  • Privilégiez les activités calmes après le dîner : pas de jeux vidéo, de télévision ou autre écran.
  • Certains enfants, dès qu’ils savent lire, aiment prendre un livre dans leur lit. Laissez-le lire un peu, à condition qu’il respecte l’heure de l’extinction des feux fixée.
  • S’il ne trouve pas le sommeil, rassurez-le et expliquez-lui gentiment que dormir c’est très important pour être en pleine forme à l’école.

4. Préparez un petit déjeuner équilibré

Pour bien démarrer sa journée, un enfant ne doit pas partir le ventre vide à l’école. S’il refuse de prendre un petit déjeuner, cela signifie qu’il sera à jeun depuis la veille au soir et son attention, sa concentration et sa mémorisation en classe risqueraient d’être fortement compromises.

Un petit déjeuner idéal est composé de :

  • Un produit laitier (lait, yaourt, fromage blanc ou fromage) afin de lui apporter protéine et calcium.
  • Un produit céréalier (pain, biscottes ou céréales) afin de lui apporter glucides, sels minéraux et fer.
  • Un jus de fruit ou un fruit afin de faire le plein d’énergie.

5. Accompagnez-le dans ses devoirs

L’aider à faire ses devoirs, c’est lui montrer que vous vous impliquez dans sa scolarité. Bien sûr, ce n’est pas toujours évident à faire lorsque l’on rentre tard de son travail, mais dans la mesure du possible, montrez-lui votre intérêt pour ce qu’il fait en classe.

Installez un rituel afin que chaque fin de journée se déroule de la même façon :

  • Faites-lui faire ses devoirs en rentrant de l’école, juste après le goûter, dans un endroit calme. Son attention sera plus vive et il sera davantage concentré. En CP, le temps passé aux devoirs ne doit pas excéder 10 à 15 minutes.
  • Profitez-en pour discuter avec lui de sa vie d’écolier : demandez-lui à côté de qui il est assis en classe, avec qui il a joué à la récréation, s’il a bien mangé à la cantine, ce qu’il a étudié dans la journée…
  • En l’accompagnant dans ses devoirs, vous remarquerez peut-être que certaines notions ne sont pas acquises. Dans ce cas, ne passez pas des heures à lui refaire un cours, il a déjà eu une longue journée de travail et sa concentration ne sera pas optimale. Travaillez avec lui les éventuelles lacunes un peu plus tard, lors du week-end par exemple.
  • Enfin, félicitez-le et encouragez-le !

6. Sachez doser les activités extrascolaires

Pratiquer des activités en dehors du temps de classe, c’est bien, mais attention à ne pas trop en demander à votre enfant au risque de le démotiver.

  • Ne le forcez pas à faire un sport ou une activité culturelle s’il n’en a pas envie.
  • Discutez ensemble, soyez à son écoute et expliquez-lui les avantages et les contraintes des activités qui le séduisent.
  • Deux activités par semaine, une sportive et une artistique, c’est un bon équilibre. Mais attention, c’est aussi un rythme soutenu qui peut perturber votre enfant, le fatiguer, le stresser et nuire à son travail scolaire.

7. Limitez les jeux vidéo

Les enfants sont accros aux jeux vidéo de plus en plus jeunes. Chez certains d’entre eux, cette dépendance excite leur imaginaire et les isole, car ils sont captivés par ce monde virtuel. Les jeux vidéo prennent alors la place des devoirs, l’enfant les bâcle pour replonger au plus vite dans son univers.

La vigilance des parents est indispensable : la solution n’est pas d’interdire les jeux vidéo (l’enfant prendrait cela comme une punition), mais de les limiter en posant des règles strictes et claires :

  • Pas de jeux vidéo dès le réveil ! L’enfant doit prendre son petit déjeuner, se préparer pour l’école dans le calme afin de stimuler son attention et sa mémorisation en classe.
  • Évitez les jeux vidéo dès la sortie des classes. Une fois le goûter pris et les devoirs faits, autorisez-lui un laps de temps pour y jouer, mais jamais au moment du coucher.
  • De manière générale, il est préférable que l’enfant ne joue pas plus d’une heure par jour aux jeux vidéo afin de ne pas en être dépendant et qu’ils deviennent son activité dominante.

8. Partagez du temps avec lui

Les journées d’école sont parfois longues pour un enfant et les soirées rythmées par les devoirs, le bain, le repas et enfin le coucher. Profitez de chaque tête-à-tête pour partager des moments complices :

  • Prenez votre petit déjeuner et dîner avec lui si cela est possible.
  • Accordez-vous quelques moments privilégiés lors du rituel du coucher.
  • Profitez de vos week-ends pour vous balader, pour passer du temps ensemble.

Pour bien travailler à l’école, votre enfant a besoin d’avoir confiance en lui. Si son enseignant y veille, vous aussi aidez-le à favoriser cet apprentissage afin d’en faire un petit élève épanoui et confiant.

9. Apprenez-lui à devenir autonome

Dès sa première année de maternelle, l’enfant apprend à devenir autonome. Il devient un élève et découvre les règles de la vie en société. C’est un point clé pour sa réussite scolaire. Vous aussi, aidez-le à en faire autant à la maison avec des gestes simples :

  • Laissez-le se brosser les dents tout seul.
  • Apprenez-lui à plier ses vêtements et mettre ceux qui sont sales dans la corbeille à linge.
  • Proposez-lui de mettre la table et demandez-lui de débarrasser son couvert.
  • Demandez-lui de ranger sa chambre.

10. Ayez une attitude positive en toute circonstance

La réussite scolaire de votre enfant vous tient particulièrement à cœur et c’est normal. Mais il est important de rester positif, même en cas de déception, au risque de le démotiver :

  • Gardez toujours une attitude calme et mesurée.
  • Ne dramatisez pas si les résultats baissent.
  • Ne lui mettez pas de pression supplémentaire.
  • Ne le rabaissez pas.
  • Au contraire, privilégiez un dialogue calme et rassurant afin de comprendre pourquoi ses notes ou son comportement en classe a changé.

Bien entendu, la confiance n’exclut pas le contrôle !

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.