publié le: 30 novembre 2015
catégorie: Dermatologie

Affections cutanées, plutôt prévenir que guérir. Quels sont les signes ?

Votre bébé souffre d’une affection cutanée ? C’est le lot de beaucoup d’enfants en bas âge, leur peau étant très fragile. Découvrez dans cet article comment repérer les premiers signes de ces différentes affections pour mieux les soigner.

L’érythème fessier

Si les fesses de votre bébé sont couvertes de plaques rouges, votre enfant présente certainement un érythème fessier.

Il est possible d’éviter cette affection très courante ou d’en limiter ses épisodes en appliquant quelques mesures simples. Tout d’abord, changez les couches de votre enfant le plus souvent possible, afin de ne pas laisser trop longtemps la peau au contact de l’urine. Veillez également à ne pas trop les serrer pour limiter les frottements. Au moment du bain, séchez bien la peau de votre bébé, notamment dans les plis. Enfin, il existe également des crèmes spécifiques qui peuvent soulager et prévenir les érythèmes fessiers.

L’acné du nourrisson et l’acné infantile

Votre bébé a des petits boutons rouges et des points blancs disgracieux ? Il est a sûrement une acné du nourrisson. Rassurez-vous, cette éruption cutanée n’est pas dangereuse et souvent due à un pic d’hormones en fin de grossesse ou au  régime alimentaire de la future maman.

Pour se débarrasser d’une acné du nourrisson, le plus simple sera d’attendre patiemment qu’elle disparaisse d’elle-même, généralement au bout de deux à trois semaines. Surtout, n’essayez pas de percer les boutons, car cela pourrait causer une infection, et épongez-les délicatement au lieu de les frotter. Enfin, évitez tous les produits de toilette tels que savon ou crème hydratante.

La dermatite atopique

Caractérisée par des plaques rouges qui apparaissent sur le visage, dans les plis du cou et sur les coudes, la dermatite atopique provoque de fortes démangeaisons. Les spécialistes s’accordent aujourd’hui à accorder à cette affection cutanée un caractère génétique.

Aussi, si votre enfant fait partie d’une famille dont plusieurs membres sont victimes d’allergies, un médecin pourra vous recommander l’éviction de certains éléments allergènes tels que les poils d’animaux ou certains produits alimentaires. Ces évictions auront pour but d’éviter la mutation des gènes qui seraient à l’origine de la dermatite atopique.

L’urticaire

Il est difficile de prévenir les crises de démangeaison causée par l’urticaire tant qu’on ne sait pas à quoi elles sont dues. Leur cause peut en effet tout aussi bien être une allergie qu’un virus, une bactérie, un vêtement qui frotte sur la peau… Elles disparaissent de toute façon d’elles-mêmes la plupart du temps.

Pour ne pas aggraver une crise d’urticaire chez votre enfant, faites en sorte qu’il ne se gratte pas, car cela ne ferait que renforcer l’urticaire. Ses démangeaisons pourront être soulagées par de l’eau fraîche, soit par une douche soit avec des compresses. Autre conseil important : habillez votre bébé avec des vêtements amples et sans matières synthétiques.

Les boutons de chaleur

Comme leur nom l’indique, les boutons de chaleur, qui sont localisés sous les bras, au bord de la couche et dans le cou, sont causés par une température corporelle trop élevée.

La manière la plus simple de les éviter et de les éliminer quand ils sont là, c’est de faire disparaître la source de chaleur, que ce soit une couche trop importante de vêtements ou un chauffage trop élevé dans la chambre de votre bébé par exemple.

Le milium

Ces petits boutons blancs qui parsèment le visage de votre bébé dans les premières semaines de sa vie sont apparus d’eux-mêmes et disparaîtront de la même façon.

Il n’existe donc aucun traitement préventif ou curatif. Il vous faudra toutefois prendre soin de la peau de votre enfant en la lavant et en la séchant avec précaution. Vous éviterez également les huiles et autres lotions.

 

Même s’il n’est pas toujours possible de prévenir les affections cutanées les plus courantes chez les bébés, il est souvent facile d’en venir à bout en prenant quelques précautions simples et en faisant preuve de patience.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.