Allergie de l’enfant : comment lutter contre les acariens ?

publié le: 7 mai 2020

Allergie de l’enfant : comment lutter contre les acariens ?

C’est officiel. Ce n’est pas la poussière, mais bel et bien les acariens qui font éternuer votre petit. Objectif ? Mettre tout en oeuvre pour le protéger. Quels sont les symptômes ? Comment assainir la chambre de votre petit du sol au plafond ? On vous explique tout !

 

Qu’est-ce qu’un acarien ?

Les acariens ne vous sont certainement pas inconnus. Quand on parle allergie, ils en sont très souvent la cause. Ces derniers sont responsables de 45 % des allergies.  

Mais qui sont-ils vraiment ? Cousins de la famille des araignées, les acariens sont des animaux microscopiques à 8 pattes mesurant entre 0,2 à 0,4 mm de longueur. Ces petites bêtes sont présentes dans la poussière, principalement dans les milieux chauds et humides, à l’instar des peluches, de la literie, des tapis, coussins et fauteuils. Ils peuvent être présents toute l’année au sein de votre maison. Et ce, par millions. Côté reproduction ? Elle s’accélère généralement d’octobre à novembre et de mars à avril. 

Alors oui, vu comme ça, c’est un peu angoissant. Mais pour la plupart des enfants, les acariens sont sans conséquence. Seuls certains enfants ont des symptômes handicapants au quotidien. On vous en dit plus juste en dessous.

 

Tour d’horizon des symptômes

Les principaux symptômes liés aux acariens sont les suivants :

  • Le nez bouché ;
  • Des éternuements ;
  • Une toux sèche ;
  • Des bronchites ;
  • Les yeux irrités ;
  • Une rhinite.

Autrement dit, des symptômes peu sympathiques, mais sans gravité. De temps en temps, quand l’allergie est importante elle peut tendre vers de l’asthme, une conjonctivite et parfois, de l’eczéma. 

 

Comment savoir si votre enfant est allergique ?

Votre enfant tousse, se gratte les yeux et éternue sans arrêt dès qu’il joue dans sa chambre ou au moment de dormir ? C’est peut-être une allergie aux acariens. Si les troubles persistent, il est important de consulter votre médecin généraliste ou mieux, un allergologue. Le but ? Écarter l’hypothèse d’un virus et déterminer ce à quoi votre enfant est allergique. Est-ce réellement les acariens ou le pollen ? Au cours de la consultation, différents tests pourront être pratiqués : cutanés, sanguins ou nasaux. 

 

Médicaments ou désensibilisation ?

Votre petit est officiellement un grand allergique aux acariens ? Pas de panique. De nombreuses solutions s’offrent à lui. Un médecin pourra principalement prescrire des antihistaminiques.

Si votre enfant fait partie des patients très allergiques au quotidien, un traitement de fond pourra alors être envisagé

Enfin, il existe également l’option de la désensibilisation. Un traitement qui agit efficacement sur la réaction immunitaire qui cause l’allergie. 

 

Comment protéger la chambre de votre enfant ?

 

  • Une literie saine

 

Selon allodocteurs, si votre enfant est allergique, vous n’avez pas besoin de changer son matelas tous les ans. En effet, il faut 5 ans pour qu’un matelas soit totalement infecté et riche en acariens. 

En revanche, n’hésitez pas à mettre une housse de matelas anti-acariens que vous pouvez laver une fois tous les ans. 

Pour les oreillers et les couettes, c’est la même chose. Un lavage deux fois dans l’année suffira amplement. C’est plutôt une bonne nouvelle n’est-ce pas ? 

En revanche, n’achetez pas de la literie à base de plumes. Les acariens en raffolent. 

 

 

  • Adieu la moquette 

 

Cette moquette aux couleurs chatoyantes vous donne envie pour la décoration de la chambre de votre petit ? Passez votre chemin ! La moquette est un véritable repas pour les acariens, qui y trouvent des petites peaux mortes. Et malheureusement, l’aspirateur ne suffit pas pour en venir à bout.

 

 

  • Direction la machine à laver pour les peluches

 

Si les acariens sont présents dans votre foyer, ils partiront difficilement sur les peluches de votre petit. En revanche, il est possible de ralentir la prolifération de ces petites bêtes. Pour ce faire, il suffit de mettre toutes les peluches à la machine à laver à 30 ° C. 

 

 

  • La fréquence du ménage

 

Faire le ménage 3 fois par jours ne servira à rien. Une chambre sans acarien, cela n’existe pas. En revanche, nous vous conseillons d’aérer au moins deux fois par jour et de tenter de choisir un aspirateur qui dispose d’un filtre HEPA, qui empêche de (re)déposer les acariens dans l’air.

 

 

  • Les plantes ?

 

Comme abordé précédemment, les acariens sont de grands amateurs d’humidité et de chaleur. Autrement dit : une plante dans une chambre, ce n’est pas conseillé. Tout comme le linge qui sèche. Et si la chambre de votre petit est particulièrement humide, n’hésitez pas à opter pour un petit déshumidificateur.

 

Ce qu’il faut retenir : 

Une chambre sans acarien ? Impossible. Mais pas de panique, cette allergie n’est pas dramatique. Alors, si votre enfant est concerné, commencez par demander l’avis de votre médecin ou d’un allergologue afin d’échanger sur le traitement le plus adapté. En complément, au quotidien, veillez à ce que la chambre de votre petit soit saine, de la literie au linge de lit, en passant par ses meilleurs amis : les peluches. 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.