publié le: 4 novembre 2015

Artiste du ballon ou athlète du clavier ? Comment choisir les activités extra-scolaires de mon enfant ?

La rentrée est déjà lointaine, mais il n’est pas encore trop tard pour inscrire votre enfant à une activité extra-scolaire, qu’elle soit sportive ou culturelle. Comment faire le meilleur choix sans se tromper ?

Activité extra-scolaire sportive : pourquoi c’est indispensable

Votre enfant préfère peut-être prendre des cours de chant ou faire du théâtre plutôt que de taper dans un ballon le mercredi après-midi.

S’il n’est pas sportif dans l’âme, ne le privez pas pour autant d’une activité physique, car la pratique d’un sport en dehors de l’école lui permettra de cultiver plusieurs points essentiels à son bon développement. Ainsi, cela l’aidera à garder la forme, lui apprendra à dompter sa timidité et à améliorer sa confiance en lui, tout cela en développant son esprit d’équipe s’il a choisi un sport collectif.

Une activité extra-scolaire sportive est donc un vrai plus si l’on a su choisir un sport en accord avec le tempérament de son enfant. En effet, il ne faut surtout pas que votre enfant s’y rende à contrecœur, tous les effets bénéfiques seraient effacés.

Sport : quelle activité pour quelle personnalité ?

Vous avez bien compris les bénéfices d’une activité sportive pour votre enfant, mais vous vous demandez encore laquelle serait la plus adaptée ? S’il est important d’écouter ses envies, découvrez notre liste des principaux sports et du type de personnalité adaptée :

  • athlétisme : activité très complète qui convient généralement à tous les enfantspuisqu’elle sert de base à de nombreux autres sports ;
  • football : recommandé aux enfants qui bougent beaucoup et qui ont besoin de se dépenser ;
  • basket : convient aux enfants de grande taille qui peuvent parfois être complexés par celle-ci ;
  • danse : idéale pour les enfants qui ne sont pas à l’aise dans leur corps ;
  • gymnastique : les petits gabarits y font souvent des étincelles ;
  • judo : convient aux enfants bagarreurs puisqu’elle permet de canaliser leur agressivité, mais aussi aux enfants timides pour augmenter leur confiance en eux ;
  • natation : outre le fait que tous les enfants devraient savoir nager, cette activité est recommandée aux enfants en surpoids car il s’agit d’une activité à durée prolongée qui nécessite un effort moyennement intense ;
  • tennis : pour les enfants vifs et ayant le sens de la coordination.

Culture : comment trouver l’activité extra-scolaire idéale ?

Tout comme pour le sport, il vous faudra prendre en compte le caractère de votre enfant avant de l’inscrire à une activité culturelle.

S’il adore la musique par exemple, l’enseignement de la guitare pourrait être une bonne idée, mais si la patience n’est pas son fort, oubliez le violon, qui nécessite de longues heures d’entraînement avant d’être maîtrisé. Quant à l’apprentissage du piano, il implique souvent l’achat d’un clavier à la maison. Il faut donc également réfléchir à l’aspect financier de chaque activité avant de s’engager.

Votre enfant passe son temps à dessiner ? Un cours de dessin sera une bonne option. S’il aime inventer des histoires et présenter des spectacles à toute la famille, des cours de théâtre devraient lui faire plaisir…

Activité culturelle : laquelle choisir sans se tromper ?

C’est décidé, vous allez plutôt inscrire votre enfant à une activité extra-scolaire culturelle. Voici une petite liste non exhaustive qui prend en compte le caractère de l’enfant pour chaque activité :

  • théâtre : activité idéale pour les enfants débordant de dynamisme et ayant besoin d’être canalisés, ou, au contraire, pour ceux qui souffrent de timidité, afin de leur permettre de prendre confiance en eux ;
  • dessin : pour enfants calmes, patients, mais aussi créatifs ;
  • chant : pour les enfants qui passent leur temps à chanter ; activité qui apprend des techniques de respiration ;
  • guitare : activité ludique qui permet des progrès assez rapides, elle nécessite malgré tout volonté, rigueur et patience ;
  • piano : demande de la persévérance, mais l’enfant peut rapidement jouer ses premières mélodies apprises par cœur, ce qui est encourageant ;
  • violon : nécessite patience, concentration et persévérance.

Pensez tout de même à ne pas « surcharger » son emploi du temps car il doit conserver du temps pour lui. Une activité extra-scolaire par semaine est suffisante pour un jeune enfant.

 

Sport et/ou culture, vous l’avez compris : n’inscrivez pas votre enfant à une activité qui vous ferait plaisir personnellement – parce qu’elle est prestigieuse, parce que vous rêviez d’en faire quand vous étiez enfant –, mais en tenant compte de ses goûts et de sa personnalité. C’est la clé d’une activité extra-scolaire qui sera suivie avec assiduité et plaisir.

 

Alice du Laboratoire PediAct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *