publié le: 15 février 2017
catégorie: Dermatologie

Aspirine et varicelle : pourquoi il faut à tout prix éviter ?

varicelle et aspirine enfant

Si certains parents souhaitent, à tout prix, que leurs enfants attrapent la varicelle dans leur petite enfance, elle n’en reste pas moins une maladie virale très contagieuse qu’il ne faut pas prendre à la légère…

La varicelle, une maladie infantile courante

La varicelle (ou virus varicelle zona) est une maladie qui survient pour 90% des cas dans la petite enfance (de 3 mois à 10 ans). Les premiers signes, qui alertent souvent les parents, sont l’apparition de petits boutons sur la tête et le visage, suivis d’une éruption sur l’ensemble du corps, des bras et des jambes avec de fortes démangeaisons. Ces symptômes s’accompagnent régulièrement d’un peu de fièvre et de maux de tête.

Les boutons roses et plats vont rapidement se gonfler de liquide pour former des vésicules. Il faudra les désinfecter avec soin au quotidien à l’aide d’une solution antiseptique pour éviter une surinfection bactérienne.

Pour soulager les petits malades des démangeaisons, votre pédiatre vous prescrira un sirop antihistaminique qui évitera ou limitera la sensation de démangeaison. Appliquer une mousse rafraîchissante et apaisante est également utile pour calmer les démangeaisons.

En adoptant une bonne hygiène, les vésicules s’assècheront sans conséquences au bout de 4 à 5 jours.

La varicelle est une maladie bénigne, pourtant une consultation chez le pédiatre est nécessaire pour confirmer le diagnostic et pour être conseillé quant au traitement à suivre.

Très contagieuse, la varicelle s’attrape au contact d’autres malades. Il est alors important d’en informer  l’école ou la crèche, afin que les mesures nécessaires soient prises pour préserver les personnes à risques (femmes enceintes, nouveaux nés et personnes fragiles en général).

Proscrire l’aspirine en cas de varicelle

La varicelle se déclare parfois avec une fièvre modérée. C’est, en effet, l’organisme qui réagit face au virus. Il n’y a rien d’inquiétant, cependant, il est recommandé de privilégier les anti-pyrétiques classiques comme le paracétamol.

L’aspirine ou les produits en contenant, sont totalement contre-indiqués en cas de varicelle, cette association pouvant être responsable du syndrome de Reye. Cette maladie rare et grave peut endommager le foie et le cerveau.

Traiter la fièvre avec prudence

La varicelle, comme beaucoup de virus, peut provoquer un peu de fièvre. Souvent modérée, elle ne nécessitera pas forcément de prise médicamenteuse.  Il suffit parfois de faire en sorte que l’enfant ne soit pas trop couvert, afin que la chaleur s’évacue. Il faut aussi bien aérer la chambre, maintenir une température autour des 19° et l’inciter à boire beaucoup d’eau.

En cas de maux de tête ou de sensation de courbatures, c’est le paracétamol qui devra être utilisé en première intention. L’aspirine (comme nous l’avons déjà évoqué) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (risque de surinfection) sont formellement contre indiqués en cas de varicelle.

Si avec ces recommandations la fièvre persiste au-delà de quelques jours vous devez consulter votre pédiatre car il y a des risques de surinfection bactérienne.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Nouveau call-to-action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *