6 astuces pour faire manger des légumes à son enfant

publié le: 3 janvier 2018

faire manger des légumes à son enfant

C’est bien connu : beaucoup d’enfants sont très réticents à l’idée manger des légumes. Pourquoi ? Difficile à expliquer… Cela peut concerner l’aspect, le goût ou simplement une nette préférence pour les pâtes, les frites ou le riz. Cependant, avec de la bienveillance et un peu d’ingéniosité, il est possible de faire manger des légumes à vos chers bambins.

Pediact vous propose 6 astuces efficaces.

 

1.   Montrer les légumes

Les enfants, après une mauvaise expérience avec un légume, ont tendance à les mettre tous dans le même panier. Résultat : ils pensent ne pas aimer alors qu’ils n’ont pas encore goûté !

Pour éviter ce comportement, il est nécessaire de leur faire découvrir les différents légumes du marché. Montrez-le à votre enfant avant de le cuisiner. N’hésitez pas à lui expliquer comment vous allez l’éplucher, le découper et le faire cuire. L’enfant acceptera mieux cette découverte et sera plus apte à déguster son repas.

Par ailleurs, cette méthode permet de donner les bases de la nutrition à votre petit, en lui apprenant à faire la différence entre les différents légumes.

 

2.   Cacher les légumes dans l’assiette

Si la première astuce n’a pas l’effet escompté, tentez un coup de bluff. Mélangez les légumes avec des aliments que votre enfant aime (pâtes, riz, pomme de terre…). Il appréciera de voir un plat garni d’un aliment qu’il adore, sans reconnaître les légumes.

À la fin du repas, détaillez la recette à votre enfant. Le but est de lui rappeler qu’on ne peut pas détester un ingrédient sans l’avoir goûté. La prochaine fois, il acceptera plus facilement de manger le ou les légumes que vous aviez cachés.

 

3.   Préserver la « beauté » du légume

L’apparence des légumes peut être un véritable frein pour les enfants. Ces derniers sont, de manière générale, davantage attirés par les légumes aux couleurs vives. De plus, dès qu’un défaut apparaît (tâche, fissure…), l’enfant risque de ne plus en vouloir. Essayez de garder vos légumes intacts. Le cas échéant, prenez le temps de le rassurer et de lui expliquer d’où provient l’imperfection.

 

4.   Miser sur une belle présentation

Nous l’avons vu : le visuel joue un rôle primordial sur l’acceptation de l’enfant. Pour que les repas deviennent un moment de plaisir, prenez soin de la présentation de l’assiette. Proposez une assiette originale, où les aliments forment un personnage ou jouez au chef étoilé avec une disposition graphique.

 

5.   Varier les plaisirs

S’il est difficile de faire manger des légumes dans leur forme « naturelle », proposez à votre enfant des formats plus ludiques : en croquette, sous forme de galette, en boulettes végétariennes, en chips etc. Amusé par ces mets qui lui rappellent ses plats favoris (nuggets, boulettes de viande, rösti..), l’enfant sera plus enclin à déguster ses légumes.

 

6.   Faire participer l’enfant à la cuisine

Sachez que la préparation des repas peut être un moment de convivialité, où tout le monde participe. Généralement, les enfants aiment cuisiner avec leurs parents. Ils sont ensuite pressés de déguster ce qu’ils ont préparé !

 

Il ne vous reste plus qu’à mettre en place ces 6 astuces pour diversifier l’alimentation de votre enfant. Cependant, si vous voyez qu’il n’aime vraiment pas un légume, n’insistez pas. Vous pourrez réessayer un peu plus tard.