publié le: 1 juillet 2015

Bébé fait ses premiers pas ? Comment bien l’accompagner ?

La marche est certainement l’une des étapes les plus importantes du développement du tout-petit. Elle signe le passage du statut de bébé à celui de jeune enfant et lui permet de gagner en autonomie. Voici tous nos conseils pour vivre au mieux ce moment si particulier et souvent chargé d’émotion pour les parents.

Bienveillance, accompagnement et patience

De manière générale, la marche s’acquiert entre 10 et 24 mois. Dans ce domaine, sachez que chaque enfant est différent et avance à son rythme. Évitez de faire trop de comparaisons avec les autres enfants, que ce soit à la maison, à la crèche ou chez l’assistante maternelle. Cela peut mettre une pression inutile à l’enfant. En revanche, s’il est demandeur, qu’il essaye de se lever, commence à marcher en s’appuyant sur les meubles, favorisez son apprentissage en imaginant des parcours par exemple. Le jeu est également une excellente façon d’apprendre à marcher sans y penser : aller des bras de papa à ceux de maman plaît beaucoup aux tout-petits. Enfin, n’oublions pas l’imitation. Si le bébé est entouré d’enfants plus âgés, il aura peut-être envie de savoir marcher pour enfin participer à leurs jeux.

Montrez votre confiance en ses capacités à la marche

L’acquisition de la marche fait partie de nos instincts. Certains enfants vont passer beaucoup de temps à ramper, à se déplacer à quatre pattes, avant de se décider à n’utiliser que leurs deux jambes. D’autres sont très calmes et apprécient d’être portés. Surtout, ne le qualifiez pas de paresseux. Si vraiment vous avez un doute, parlez-en plutôt à votre pédiatre qui saura vous dire s’il y a lieu de faire des examens ou pas. Enfin, certains marchent très tôt et passent très vite les étapes intermédiaires. Dans tous les cas, si vous avez confiance en votre enfant et que vous lui montrez, celui-ci osera plus facilement se lancer. Veillez à sécuriser son environnement pour éviter tout danger. Il tombera, mais se relèvera et tentera sa chance aussitôt. Vous pourriez être surpris(e) de sa rapidité d’apprentissage.

Faut-il aider son enfant à marcher ?

Là encore, la réponse viendra de l’enfant lui-même. S’il réclame votre aide, vous fait comprendre qu’il a besoin de vous pour marcher, aidez-le. En revanche, s’il n’est pas demandeur, ou même vous repousse, c’est le signe qu’il est prêt à faire seul. Dans tous les cas, ne soyez jamais loin, vos bras protecteurs seront le meilleur des réconforts en cas de petite chute. Si c’est le cas, ne dramatisez pas et félicitez votre enfant. Il aura encore plus envie de repartir de plus belle.

À l’extérieur, veillez à ce qu’il soit bien chaussé, mais à la maison, il peut marcher pieds nus, car il a ainsi plus de sensations. Il existe également des chaussons souples qui conservent le toucher sur le sol.

Si vraiment vous trouvez que votre petit n’arrive pas à marcher, s’il semble souffrir, consultez un médecin qui vérifiera la présence de problème physique.

 

Une fois que votre enfant saura marcher, son champ d’investigation va s’élargir considérablement. Pensez à bien sécuriser votre habitation et à lui apprendre ce qu’il a droit, ou pas de faire. En attendant, profitez bien des premiers pas et de votre bonheur de le voir grandir.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.