publié le: 24 octobre 2014

Bébé pleure : c’est grave docteur ?

bébé pleure à cause des coliques du nourrisson

Pour s’exprimer, bébé pleure… Seulement voilà, parfois il pleure des heures durant et vous vous sentez complètement démunis. Soyez rassurés, mises à part certaines causes médicales à écarter, il est tout à fait normal que votre bébé pleure.

Il n’a pas encore de mots pour dire ce qu’il ressent et ses pleurs représentent sa façon bien à lui pour vous transmettre son ressenti. Lors du 15ème Congrès National de Pédiatrie Ambulatoire de Saint Malo, Gisèle Gremmo-Feger, pédiatre au CHU de Brest, explique :”Les pleurs du nourrisson sont extrêmement courants et représentent un des premiers défis auxquels sont confrontés les parents. Même si les pleurs peuvent être l’expression de nombreuses maladies, les causes organiques n’expliquent qu’une très faible minorité des pleurs (moins de 5 %)”.

Essayons de décrypter les causes les plus courantes des pleurs de bébé.

Bébé pleure parce qu’il a faim

Les pleurs de votre bébé sont souvent rythmés par la faim. Jusqu’à l’âge d’environ 3 mois, c’est la cause la plus fréquente de ses pleurs. Ses besoins nutritifs se manifestent à intervalles réguliers, environ toutes les trois heures, y compris la nuit.

Les pleurs de faim sont facilement identifiables : ils sont stridents, s’accentuent très vite et ne cessent que lorsque vous le prenez dans vos bras pour lui donner le sein ou le biberon.

Ne le laissez pas pleurer s’il a faim, répondez à son appel. Un nourrisson a besoin de se nourrir et si vous lui refusez ce qu’il réclame sous prétexte de vouloir le réguler, il continuera à s’agiter et à hurler inutilement.

Bébé pleure parce qu’il n’est pas à l’aise

Sa couche est peut-être sale ou trop serrée et il ne sent pas à l’aise. Si certains bébés se sentent bien au chaud dans une couche mouillée, d’autres ne supportent pas cette sensation d’humidité. Vérifiez l’état de sa couche et changez-la si elle est souillée. Ses pleurs répétés et souvent insistants se dissiperont tout de suite.

Il a peut-être besoin de faire un rot, il a trop chaud, trop froid ou encore peut-être est-il gêné par trop de lumière ou de bruit autour de lui ? Prenez-le dans vos bras, si un rot le dérange, il pourra s’en libérer. Ce changement de position résoudra son souci d’inconfort et arrêtera ses  sanglots. Veillez aussi à ce que la température de sa chambre n’excède pas 20°C, au-delà votre bébé ressentirait une gêne.

Bébé pleure parce qu’il est fatigué

Il pleurniche sans raison apparente, s’agite alors qu’il semblait d’excellente humeur jusqu’à présent ? Votre bébé a tout simplement sommeil. C’est souvent en fin de journée que les pleurs de fatigue s’intensifient. Votre bébé évacue les tensions qu’il a accumulées dans la journée, il baille, se frotte les yeux, devient grognon et se met à pleurnicher. Mettez-le dans son lit, au calme. S’il ne trouve pas le sommeil tout de suite, parlez-lui doucement afin de l’apaiser.

Bébé pleure parce qu’il s’ennuie

Si votre bébé passe la plupart de son temps à manger et dormir (un nouveau-né dort entre 16 et 17 heures par jour), il a aussi besoin de compagnie et d’être stimulé. Lors de ses phases d’éveil, il a besoin de vous, de sentir votre présence. S’il ne vous voit pas, il va alors émettre des pleurs de protestation de plus en plus forts jusqu’à ce que vous vous manifestiez. Prenez-le contre vous, bercez-le, parlez-lui : le contact avec votre peau, votre odeur ainsi que votre voix vont immédiatement le sécuriser.

Bébé pleure parce qu’il souffre de coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson apparaissent généralement vers les 15 premiers jours de vie de bébé. Ces spasmes intestinaux seraient dus à une immaturité du système digestif et le perturbent beaucoup : très douloureux, ils se manifestent surtout le soir et provoquent des pleurs inconsolables. Bébé souffre, se tortille, remonte ses genoux sur son ventre ballonné et émet parfois des gaz odorants. Si ses pleurs durent plus de 3 heures par jour, au moins 3 jours par semaine, et cela pendant au moins 1 semaine (Critères de Rome III publiés en 2012), c’est que votre enfant souffre probablement de coliques. Ces coliques, bénignes, sont très déstabilisantes pour les parents qui se sentent impuissants face aux pleurs de leur enfant, mais sachez qu’elles disparaissent spontanément vers l’âge de 4 mois. Néanmoins, des solutions efficaces existent pour le soulager rapidement, parlez-en à votre médecin.

Rassurez-vous, au fil des jours vous apprendrez à connaître votre bébé et vous identifierez facilement ses pleurs. Ils font partie de son développement, il est tout à fait normal qu’il pleure, c’est même un signe de bonne santé ! Gisèle Gremmo-Feger (Dr du CHU de Brest) explique dans son rapport que les pleurs des bébés atteignent leur point culminant au cours du deuxième mois, généralement entre six et huit semaines, pour diminuer et se stabiliser vers l’âge de quatre – cinq mois.

Alice du Laboratoire Pediact

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.