E-boutique
Nous contacter
‹ Retour au blog

Bébé tarde à faire ses premiers pas. Dois-je m'inquiéter ?

Quand votre enfant doit-il commencer à marcher ? Y-a-t-il un âge à partir duquel il faut vous inquiéter ? Y-a-t-il des signes qui doivent vous pousser à consulter ? Notre article vous explique tout.

Les premiers pas de bébé

La marche est un jalon symbolique dans la vie d'un bébé, marquant le début de son autonomie. Avant de faire ses premiers pas, votre enfant passera par plusieurs étapes, y compris le quatre-pattes. Cependant, chaque enfant est unique et certains peuvent sauter cette phase.

Le poids du bébé, la forme de ses pieds, et d'autres facteurs physiologiques peuvent influencer son équilibre et sa capacité à marcher. Un bébé plus potelé peut avoir du mal à trouver son équilibre, tandis que des pieds tournés vers l'intérieur ou une tendance à se mettre sur la pointe des pieds peuvent retarder ses progrès. Souvent, ces particularités se corrigent d'elles-mêmes ou avec l'aide d'un professionnel.

Il peut s'écouler plusieurs semaines, voire mois, entre le moment où un bébé se met debout et ses premiers pas. Les psychomotriciens rassurent les parents : il est normal que certains bébés marchent plus tard que d'autres. En effet, si votre enfant n'a pas encore marché à 16 mois, il peut être en train de développer d'autres compétences, comme le langage ou la manipulation.

En savoir plus : Apprendre à bébé à monter les marches 

Retard de marche : quand s'inquiéter ? 

Si votre enfant n'a pas commencé à marcher ni à se tenir debout à 18 mois, une consultation pédiatrique peut s'avérer nécessaire. Un retard dans le développement moteur global avant 15 mois ou l'absence de mouvement des membres peut également justifier une consultation. Toutefois, si votre bébé est actif et montre une grande variété de mouvements, il est probablement en bonne voie et vous devrez simplement faire preuve de patience.

Et puis, peut-être est-il tout simplement angoissé ? Lorsqu’un enfant se lance dans la grande aventure de la marche, la coordination de ses mouvements n’est pas encore tout à fait au point, et le bébé a également du mal à jauger correctement les obstacles. C’est à vous, parents, de sécuriser le plus possible son environnement pour minimiser les risques de chute. En revanche, s’il continue à chuter à chaque tentative ou presque, il est peut-être nécessaire de lui faire subir des tests auprès d’un spécialiste, afin de diagnostiquer d’éventuels troubles.

L'Importance de ne pas sur-stimuler bébé

Il est essentiel que les parents évitent de projeter leur anxiété sur leur enfant. Stimuler excessivement bébé avec de multiples jeux ne l'aidera pas à marcher plus vite et pourrait même être contreproductif. Le mieux est de laisser votre enfant progresser à son rythme, en l'encourageant et en valorisant ses efforts. Ne le forcez pas à marcher en le tirant par les bras, cela peut perturber son équilibre et son centre de gravité.

En conclusion : bien que l'attente des premiers pas de votre bébé puisse être source d'inquiétude, il est important de comprendre que chaque enfant se développe à son propre rythme. À moins d'un retard moteur évident, il n'est généralement pas nécessaire de s'alarmer. Le jour où votre enfant fera ses premiers pas restera un moment inoubliable, quel que soit son timing.

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Rougeole, rubéole, roséole : quelles différences ?

Chez les enfants, les maladies éruptives ne manquent pas. Mais entre la rougeole, la roséole, la rubéole, et tous ces symptômes qui se ressemblent parfois… Pas facile d’y voir clair. Tour d’horizon de ces trois maladies.

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Acheter nos produits
Nous contacter