‹ Retour au blog

Comment bien choisir les couches de bébé ?

Ce qui devait arriver arriva. Après toutes ces sessions à la piscine et les nombreux allers-retours dans le pédiluve, votre petit a attrapé une verrue. Depuis quelques semaines, impossible d’en venir à bout malgré vos nombreuses tentatives. Faut-il intervenir ? Comment s’en débarrasser ? On vous explique.

Éléments indispensables dans la vie d’un bébé, les couches ne doivent pas être choisies à la légère car de leur qualité dépend le confort de votre enfant. Faut-il se tourner vers les couches lavables, dont le succès est croissant, ou préférer les indétrônables couches jetables ?

Couches jetables : la praticité avant tout

Si les couches jetables remportent autant de succès auprès des parents, ce n’est pas par hasard. Elles sont d’une telle praticité qu’il est difficile de s’en passer dans un quotidien déjà fort rempli. De plus, leur efficacité est incontestable car elles remplissent leur rôle parfaitement : maintenir bébé au sec.

Mais quand on sait qu’il faudra utiliser près d’une tonne de couches pendant les deux premières années de la vie d’un enfant, on ne peut s’empêcher de songer aux problèmes écologiques que leur consommation engendre. D’autant plus que la cellulose utilisée pour fabriquer ces couches cause une déforestation grandissante chaque année.

Autre reproche adressé aux couches jetables, elles peuvent irriter la peau déjà fragile du bébé et causer des érythèmes fessiers en raison des produits chimiques utilisés pour améliorer son pouvoir absorbant.

Il existe toutefois des couches écologiques dont la fabrication se veut plus respectueuse de l’environnement. Les matières naturelles constituent 70% des composants de ces couches, qui sont garanties sans substances chimiques irritantes telles qu’alcool, parfum ou autre colorant. Cependant, elles sont plus chères que les couches classiques et engendrent la même quantité de déchets. 

Couches lavables : plus économiques sur le long terme

Depuis quelques années, les couches lavables sont en pleine expansion. Si elles étaient la norme dans les années 70, elles avaient vite été oubliées par les parents avec l’arrivée des couches jetables. Mais le maternage (cododo, allaitement, portage…) étant de plus en plus en vogue, elles font un retour en force sur les tables à langer.

Leur coût à l’unité est plus élevé que celui des couches jetables, d’autant plus qu’il faut s’en procurer un certain nombre pour ne pas risquer de se retrouver en rupture de stock. Mais leur réutilisation après lavage permet des économies certaines à long terme, d’autant plus que vous pouvez les réutiliser par la suite pour vos autres enfants. Elles sont évidemment plus écologiques puisqu’elles ne produisent aucun déchet.

Si autrefois, leur entretien était pénible et leur efficacité discutable, les choses ont bien changé. Les couches lavables nouvelle génération sont en effet composées d’une couche en coton (généralement bio), d’un voile protecteur en papier jetable et d’une culotte de protection. C’est la partie couche qui doit être lavée et systématiquement désinfectée après utilisation afin d’éviter la prolifération des bactéries.

Jetables ou lavables : bien choisir sa catégorie de couche

De la naissance jusqu’au jour où il sera propre, votre bébé va passer par différentes catégories de couches qui sont adaptées à son stade de développement.

Pour les couches jetables, les catégories (de 1 à 6) ne sont pas classées par tranche d’âge, mais par tranche de poids. Ainsi, pour les tout-petits, de la naissance prématurée à environ 4 mois, on trouvera les tailles 1 (2-5 kilos) et 2 (3-6 kilos), qui assurent une absorption intense des selles et urines. Les couches de tailles 3 et 4 s’adressent aux bébés de 4 à 18 kilos ; elles sont moins épaisses pour faciliter les premiers déplacements autonomes de votre nourrisson. Enfin, les tailles 4 (7-18 kg), 4+ (9-20 kilos), 5 (11-25 kilos) et 6 (plus de 16 kilos) sont adaptées aux premiers pas de l’enfant grâce à leur matière très extensible. Dans cette catégorie, il ne faut pas oublier les couches-culottes, destinées à faciliter l’apprentissage de la propreté.

Du côté des couches lavables, vous avez le choix entre la taille unique (de 3 à 15 kilos), qui s’adapte à la corpulence de votre bébé grâce à des réglages, et la multi-taille, divisée en trois catégories : 1, 2 et 3 (ou S, M et L). Comme pour les couches jetables, chaque catégorie est fonction du poids du nourrisson.

 

Alors, lavable ou jetable ? Quel que soit votre choix, le plus important est que votre bébé soit à l’aise dans ses couches.

Alice du Laboratoire PediAct

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits
Nos-produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Les 5 principales maladies infantiles contagieuses 

Varicelle, rougeole, rubéole… De nombreuses maladies infantiles sont très contagieuses. Il est important de savoir les reconnaître et les prévenir. Pediact fait le point sur ces différentes pathologies…

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Trouver une pharmacie
Nous contacter