‹ Retour au blog

Comment expliquer à son enfant le déroulement d’un examen d’imagerie médicale ?

Ce qui devait arriver arriva. Après toutes ces sessions à la piscine et les nombreux allers-retours dans le pédiluve, votre petit a attrapé une verrue. Depuis quelques semaines, impossible d’en venir à bout malgré vos nombreuses tentatives. Faut-il intervenir ? Comment s’en débarrasser ? On vous explique.

Radio, échographie, scanner, I.R.M ou encore scintigraphie, votre médecin peut être amené à prescrire un examen d’imagerie médicale à votre enfant. Qu’il s’agisse d’une urgence ou d’un contrôle, ces examens permettent de visualiser l’intérieur du corps et d’observer os et organes. Ils peuvent être appréhendés par un jeune patient ; il est donc nécessaire de lui en expliquer le déroulement.

Mon enfant va passer une radiographie

La radiographie inquiète souvent les parents, car les rayons X (rayonnement électromagnétique) traversent le corps. Sachez qu’en faible quantité ces rayons ne sont pas dangereux pour la santé de votre enfant et que les professionnels de l’imagerie médicale possèdent des appareils perfectionnés qui diffusent des doses très faibles de rayons.

Expliquez à votre enfant qu’une radio n’est pas douloureuse. C’est un peu comme prendre une « photo » de l’intérieur de son corps afin de déceler la cause de sa douleur. Certes, on lui demandera parfois de prendre une position inconfortable si plusieurs clichés sont nécessaires, mais indiquez-lui que c’est pour mieux le soigner.

Dites-lui aussi que vous pourrez assister à l’examen et que pour cela, on vous demandera de porter un tablier spécial, un tablier de plomb, car vous, vous n’avez pas besoin de passer la radio.

Mon enfant va passer une échographie

En général, l’échographie ne dure pas plus de 15 minutes. Parfois, en fonction de la nature de l’examen, votre enfant devra venir à jeun. C’est le cas, par exemple, pour une échographie abdominale.

Expliquez à votre enfant que le médecin va appliquer un peu de gel sur sa peau, là où il va l’examiner, gel un peu frais mais sans aucune sensation douloureuse, qu’il va ensuite faire glisser une petite manette sur sa peau et commenter les images affichées sur un écran. Ajoutez que si la salle est peu éclairée, c’est afin que le docteur puisse mieux lire ces images.

Pourquoi ne pas lui rappeler que c’est aussi grâce à l’échographie que l’on peut suivre le développement d'un bébé dans le ventre de sa maman ?

Mon enfant va passer un scanner

Le scanner, tout comme la radiographie, est un examen qui utilise les rayons X. Il permet de visualiser en profondeur les os, les vaisseaux, les tissus et les organes afin de détecter d’éventuelles anomalies invisibles lors d’une radiographie ou d’une échographie.

Expliquez à votre enfant qu’un scanner est un appareil qui va prendre des séries de photos d’une partie de l’intérieur de son corps.

Dites-lui que cet examen n’est pas douloureux, mais qu’il devra rester sans bouger, ni parler pendant quelques instants. Il sera confortablement installé sur un lit mobile qui glissera tout doucement dans un petit tunnel où le manipulateur pourra communiquer avec lui à la moindre inquiétude.

Mon enfant va passer une I.R.M

L’I.R.M, Imagerie par Résonance Magnétique, n’utilise pas de rayons X et sa technique permet d’obtenir des informations très précises sur les tissus mous comme le cerveau, la moelle épinière, les muscles ou le cœur.

Expliquez à votre enfant que c’est un examen un peu long, mais qui ne fait pas mal. Certes, l’appareil est impressionnant et bruyant, mais c’est uniquement parce qu’il prend des photos. Là aussi, il sera allongé sur un lit mobile pour permettre à l’appareil de prendre des clichés et de bien visualiser ses organes.

Mon enfant va passer une scintigraphie

La scintigraphie est un examen qui permet de voir le cœur, le foie, les os, le cerveau et les vaisseaux lymphatiques. Elle repose sur des rayonnements émis par le corps après l’injection d’un liquide. Cet examen est en général prescrit pour rechercher des anomalies osseuses ou rénales.

Expliquez à votre enfant que seule l’injection (nommée « traceur ») peut lui faire un peu mal. Mais, insistez sur le fait que le médecin va lui proposer une crème ou un patch anesthésiant qui endormira sa peau à l’endroit où la piqûre sera faite et qu’il ne ressentira presque rien.

Dites-lui que c’est un examen un peu long, qu’il ne devra pas bouger, mais que c’est aussi un bon moyen pour s’entrainer à faire la « statue » ! Présentez cet examen sous forme de jeu, expliquez-lui que s’il trouve le temps trop long, le docteur lui donnera un casque afin qu’il puisse écouter des histoires ou de la musique.

Quelle que soit l’imagerie médicale prescrite à votre enfant, rassurez-le, dites-lui que vous ne serez pas loin de lui et qu’il aura le droit d’apporter son doudou et sa tétine. L’essentiel est qu’il comprenne, même si c’est un tout jeune enfant, que ces examens médicaux ne sont pas douloureux, mais nécessaires pour sa santé et son bien-être.

L’association Sparadrap guide les parents et les enfants dans le domaine de la santé. Si vous souhaitez davantage de précisions sur le déroulement des examens d’imagerie médicale, retrouvez tous les conseils pratiques de l’association en suivant ce lien : Votre enfant doit passer un examen d'imagerie médicale. 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. 

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits
Nos-produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Les 5 principales maladies infantiles contagieuses 

Varicelle, rougeole, rubéole… De nombreuses maladies infantiles sont très contagieuses. Il est important de savoir les reconnaître et les prévenir. Pediact fait le point sur ces différentes pathologies…

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Trouver une pharmacie
Nous contacter