‹ Retour au blog

Connaissez-vous le rôle de l’orthophoniste dans la prise en charge de l’enfant ?

Ce qui devait arriver arriva. Après toutes ces sessions à la piscine et les nombreux allers-retours dans le pédiluve, votre petit a attrapé une verrue. Depuis quelques semaines, impossible d’en venir à bout malgré vos nombreuses tentatives. Faut-il intervenir ? Comment s’en débarrasser ? On vous explique.

L’orthophoniste joue un rôle important auprès des enfants : ce professionnel de la santé prend en charge leurs troubles de la communication, quelle qu’en soit l’origine. Dépister, traiter et rééduquer : les orthophonistes interviennent auprès des enfants pour les aider à acquérir et maîtriser une meilleure aisance d’expression et de compréhension, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Zoom sur ce métier dont le rôle et les missions ne sont pas toujours bien connus des parents.

Les rôles de l’orthophoniste

Au 1er janvier 2013, en France, la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) recensait près de 22 000 orthophonistes et plus de 600 exerçant dans les DOM. La majorité (80 % des effectifs) travaille en cabinet libéral individuel ou de groupe, les autres pratiquent la profession en tant que salariés en secteur hospitalier public ou privé ou dans des centres de santé et établissements pour handicapés.

- L’orthophoniste joue un rôle de prévention essentiel auprès des enfants.

Si environ 65 % des enfants ne rencontrent aucune difficulté de langage, 20 % des enfants connaissent très tôt de légers soucis souvent liés à l’immaturité et 15 % d’entre eux présentent des troubles du langage importants dès 5 ans pouvant entraîner des difficultés dans leur apprentissage scolaire.

Pour dépister et prévenir ces troubles, les orthophonistes mènent des actions définies par stades de prévention par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

  • Le stade de prévention primaire permet de sensibiliser les parents par des actions d’information sur le développement et les troubles du langage. Des actions sont également menées auprès des professionnels de la petite enfance, afin de les informer et les former pour repérer ces troubles.
  • Le stade de prévention secondaire est, lui, consacré au dépistage précoce des troubles.
  • Quant au stade de prévention tertiaire, il est généralement réservé aux actions thérapeutiques de rééducation, afin de permettre aux patients une réinsertion familiale et sociale.

- L’orthophoniste diagnostique les troubles de la communication de l’enfant.

Lorsqu’un enfant présente des troubles d’expression et de compréhension, présents à l’oral comme à l’écrit, le médecin généraliste dirige les parents vers l’orthophoniste. Ce dernier va établir un bilan orthophonique, afin d’évaluer ces troubles et en détecter l’origine. Lors de ce bilan, il s’entretient avec les parents afin de dresser un portrait global de l’enfant, puis évalue les compétences communicatives du jeune patient. Il pose ensuite un diagnostic qui permet de confirmer ou d’infirmer l’éventuel déficit et propose, si besoin est, un projet de rééducation.

- L’orthophoniste traite et rééduque les troubles de communication de l’enfant.

En fonction du trouble à rééduquer, le nombre et la durée des séances prescrites peuvent varier. Pour que l’enfant surmonte rapidement ses difficultés, il est important qu’il se sente valorisé et non reconnu comme étant en position d’échec. L’orthophoniste, grâce à des moyens ludiques, aide l’enfant à reprendre confiance en lui tout en respectant ses rythmes d’apprentissage.

Quand faut-il consulter un orthophoniste ?

C’est en général à partir de 3 ans, lorsque l’enfant est censé être en âge de s’exprimer correctement, que l’on peut consulter un orthophoniste. Bien sûr, il faut tenir compte de son rythme naturel d’apprentissage, mais sachez que plus tôt seront dépistés et pris en charge d’éventuels troubles de communication, plus rapides seront les résultats.

Certains signes peuvent vous alerter et vous amener à consulter :

  • Si vers 3 ans, votre enfant ne parle quasiment pas ou utilise un langage très bébé, seulement compréhensible par ses proches,
  • Si vers 4 ans, il déforme les mots, ses phrases sont mal construites ou s’il ne semble pas comprendre ce que vous lui dites,
  • Si vers 5-6 ans, son vocabulaire est très pauvre, s’il ne prononce pas correctement les mots.

D’une manière générale, si votre enfant bégaie (même épisodiquement), s’il a du mal à retenir les mots et qu’il a une prononciation difficile, n’hésitez pas à en parler à votre médecin afin qu’il vous oriente vers un orthophoniste.

Une prise en charge précoce et personnalisée permettra à votre enfant d’améliorer sa communication, orale et par la suite écrite, et facilitera son apprentissage scolaire, notamment avant son entrée à l’école primaire.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits
Nos-produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Les 5 principales maladies infantiles contagieuses 

Varicelle, rougeole, rubéole… De nombreuses maladies infantiles sont très contagieuses. Il est important de savoir les reconnaître et les prévenir. Pediact fait le point sur ces différentes pathologies…

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Trouver une pharmacie
Nous contacter