E-boutique
Nous contacter
‹ Retour au blog

Les bébés nageurs : un moment de bonheur partagé avec votre enfant

Dès ses 4 mois, vous pouvez proposer à votre petit de découvrir l'activité de bébé nageur en piscine. Cette activité se pratique en famille pour favoriser à la fois l'autonomisation et le développement des capacités motrices de l'enfant, mais aussi le partage d'un moment agréable.

Un temps de jeu et de partage

Précisons tout d'abord que l'objectif des bébés nageurs n'est pas de leur apprendre à nager. Il faut attendre les 5-6 ans de l'enfant pour que cela soit physiologiquement possible, en termes de coordination.
Les bébés gardent le réflexe dit natatoire, issu des 9 mois passés dans le ventre de leur maman. Ainsi, ils sont capables de se déplacer sous l'eau en apnée.
En fait, c'est une activité basée sur le plaisir et le partage entre parents et enfants. Le bébé découvre un milieu dans lequel il peut se mouvoir même sans savoir marcher. Des jeux sont organisés, sur l'eau avec les planches, tapis et autres boudins, mais aussi sous l'eau grâce aux toboggans par exemple.
En général, les tout-petits s'adaptent rapidement, prennent goût à ces activités très variées. Ils développent de nouvelles capacités, dans le respect de leur rythme propre, de leurs envies et de leurs éventuelles peurs.

Faire de l'eau une alliée : un atout pour bébé

Pendant les bébés nageurs, l'enfant joue et vit dans l'eau de façon naturelle. Il apprend à y entrer, à plonger sa tête et son corps sous l'eau, à flotter... Il l'apprivoise, ce qui lui servira plus tard, au moment de l'apprentissage de la nage.
C'est également un temps important de partage entre le petit et ses parents. De plus, cela permet à ses derniers de prendre confiance en leur enfant, qui va alors gagner en autonomie. Leur présence bienveillante et sécurisante lui permet de se lancer, de faire ses propres découvertes. Ainsi se développe une forme de complicité familiale.

Les précautions à prendre avant et pendant les séances

Avant de commencer des cours de bébés nageurs, vous pouvez en parler au médecin qui suit votre enfant, qui vous indiquera les différentes précautions à prendre. Avant la séance, proposez un repas à l'enfant pour qu'il soit au maximum de son énergie.
Une fois sur place, les animateurs sont spécifiquement formés et il y a toujours des maîtres nageurs qui surveillent le bassin. Bien entendu, vous garderez toujours un œil attentif à votre petit.
L'eau de la piscine est généralement chauffée autour de 30-32° C, pour éviter que les enfants ne prennent froid. Si vous voyez que celui-ci est pâle, tremble ou a les lèvres bleues, faites-le sortir et réchauffez-le rapidement.
Pensez également à prévoir une collation, car l'enfant a souvent faim après ces activités et cela permet d’accélérer son réchauffement, si besoin. Enfin, sachez qu'il sera également certainement très fatigué, car les activités aquatiques ont un effet apaisant important. Il sera sûrement content de faire une sieste.

Moments de rires et de plaisir, les séances de bébés nageurs sont généralement très appréciées tant par les tout-petits que par leurs parents. N'hésitez pas à profiter de ces moments privilégiés.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Rougeole, rubéole, roséole : quelles différences ?

Chez les enfants, les maladies éruptives ne manquent pas. Mais entre la rougeole, la roséole, la rubéole, et tous ces symptômes qui se ressemblent parfois… Pas facile d’y voir clair. Tour d’horizon de ces trois maladies.

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Acheter nos produits
Nous contacter