E-boutique
Nous contacter
‹ Retour au blog

Tout savoir sur le lait infantile à base de protéines de lait de chèvre

Ce qui devait arriver arriva. Après toutes ces sessions à la piscine et les nombreux allers-retours dans le pédiluve, votre petit a attrapé une verrue. Depuis quelques semaines, impossible d’en venir à bout malgré vos nombreuses tentatives. Faut-il intervenir ? Comment s’en débarrasser ? On vous explique.

Le lait infantile à base de protéines de lait de chèvre est encore peu connu, pourtant il comporte de nombreuses vertus pour le nourrisson. Ainsi, lorsqu’il n’est plus possible d’allaiter son enfant et que ce dernier ne supporte pas le lait de vache, le lait de chèvre devient une alternative envisageable.

La législation concernant le lait infantile de chèvre

Bien que le meilleur lait pour bébé soit le lait maternel — et recommandé jusqu’à l’âge de 6 mois pour un fonctionnement optimal du système immunitaire —, il est parfois incontournable de le remplacer par du lait infantile. Généralement, ce dernier est constitué de lait de vache ou de soja.

Cependant, depuis 2013, la protéine de lait de chèvre est légalement utilisable dans le lait infantile, sur décision de la Commission européenne.

Rappelons que tous les laits infantiles respectent la Directive européenne 2013/46/CE relative aux préparations pour nourrissons et aux préparations de suite (modifiant la Directive 2006/141). Cette dernière précise également la composition que doivent respecter les laits infantiles pour être commercialisés.

Les avantages du lait infantile à base de lait de chèvre

Le nourrisson a un organisme encore très fragile et l’alimentation peut être une source de souci si elle bouscule le système digestif. Celui-ci est encore immature et nécessite une attention particulière. Ainsi, lorsque certains bébés ne supportent pas le lait infantile à base de lait de vache, il faut trouver une alternative. C’est à cet instant que la question d’opter pour une formule infantile au lait de chèvre s’impose.

Il faut savoir que les avantages d'une formule infantile issue du lait de chèvre sont nombreux :

  • Couvre les besoins nutritionnels du nourrisson, conformément à la règlementation européenne
  • Riche en nutriments, vitamines et acides gras
  • Participe au bon développement du bébé
  • Goût agréable qui permet de diversifier les repas du bébé
  • Etc.

Dans quels cas doit-on préconiser le lait infantile à base de lait de chèvre ?

Avant de changer le type de lait infantile pour votre bébé, il est conseillé de demander l’avis d’un pédiatre ou d’un professionnel de santé.

Le changement de lait peut être une solution pour lutter contre les coliques, les diarrhées, les constipations du nourrisson ou tout autre trouble fonctionnel intestinaux. Vous pouvez également proposer du lait de chèvre infantile à votre bébé s’il présente une intolérance au lactose contenu dans le lait de vache.

Enfin, vous pouvez choisir d’alterner entre lait de vache, de soja et de chèvre, pour diversifier les repas de votre enfant. La consommation du lait de chèvre peut aussi obéir à des raisons de goût !

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l’aliment idéal de chaque nourrisson. En cas d’utilisation d’une formule infantile, ou quand la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.

 

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits

Articles similaires

Les premières choses à faire quand on est enceinte

Votre test de grossesse est positif ? Souvent très attendu, ce moment suscite beaucoup d’émotion… et plusieurs questionnements. Que faire après un test de grossesse positif ? Quelles sont les premières démarches quand on est enceinte ? Pour vous aide ...

Bébé ne prend pas de poids, que faire ?

À la sortie de la maternité, les médecins recommandent de suivre le poids du bébé. Souvent, les parents gardent en tête que le nourrisson doit impérativement grossir de manière continue pour être en bonne santé. Et là, c’est l’angoisse qui s’installe ...

Rougeole, rubéole, roséole : quelles différences ?

Chez les enfants, les maladies éruptives ne manquent pas. Mais entre la rougeole, la roséole, la rubéole, et tous ces symptômes qui se ressemblent parfois… Pas facile d’y voir clair. Tour d’horizon de ces trois maladies.

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Acheter nos produits
Nous contacter