‹ Retour au blog

Tout savoir sur la bronchiolite

Chaque année, cette infection virale touche plus de 450 000 bébés. Quels sont les symptômes de la bronchiolite et comment soigner cette maladie hivernale ? Voici toutes les réponses à vos questions...

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?

Cette maladie hivernale survient généralement entre les mois d'octobre et de mars avec un pic enregistré au mois de décembre. Cette maladie respiratoire débute souvent par un rhume et se transforme ensuite en bronchiolite. Votre bébé peut alors avoir des difficultés à respirer,  et présenter une toux sèche (puis grasse). L'enfant peut aussi se sentir très fatigué et gêné par cette respiration sifflante. Une fièvre modérée s'ajoute à une toux persistante pouvant durer jusqu'à trois semaines. Il est recommandé de consulter un médecin dès que les premiers symptômes font leur apparition de manière à ce que votre bébé soit pris en charge suffisamment tôt, et d'éviter ainsi tout risque de complications respiratoires.

Comment soigner la bronchiolite ?

Les nouveau-nés n'étant pas encore capables d'expulser les sécrétions qui les dérangent, la kinésithérapie leur permet donc de dégager les voies respiratoires. Il s'agit de la principale solution pour traiter la bronchiolite chez les tout-petits. Ces séances prescrites sont particulièrement efficaces et indolores, même si elles peuvent paraître désagréables pour votre bébé. Ces séances consistent à effectuer des mouvements circulaires sur la cage thoracique et l'abdomen de l'enfant de manière à ce que les sécrétions remontent et que l'enfant puisse les rejeter par la bouche.

Il faut savoir qu'une bronchiolite se soigne généralement sous 5 à 10 jours. Par ailleurs, étant donné qu'il s'agit d'un virus, le médecin ne prescrit pas d'antibiotiques.

Que faire en cas de bronchiolite ?

Outre le fait de consulter un médecin, quelques gestes d'hygiène permettent de limiter la maladie, d'autant plus si vous êtes parents d'autres enfants. Car la bronchiolite est particulièrement contagieuse ! Il est donc recommandé de :

  • Bien aérer la chambre de votre bébé,
  • Ne pas échanger les biberons et les tétines avec ses frères et soeurs,
  • Lui proposer régulièrement un biberon d'eau et vérifier qu'il mange correctement.
  • N'hésitez pas aussi à laver son nez avec du sérum physiologique avant le repas, et plusieurs fois par jour.
  • En cas de difficultés respiratoires, couchez votre bébé sur le dos, en surélevant légèrement son matelas avec un coussin positionné juste en dessous.
  • Afin d'éviter que la maladie ne s'empire, veillez à éloigner votre enfant de toute personne étant elle aussi malade. Par exemple, évitez les lieux publics remplis de monde tels que les transports en commun, les supermarchés ou encore les magasins.
  • Avant de vous occuper de lui, lavez-vous systématiquement les mains. La chasse aux bactéries est de mise pour aider votre tout-petit à bien récupérer...
  • Enfin, pour ne pas que votre bébé contamine à son tour d'autres enfants, prévenez la crèche de son absence ces prochains jours, jusqu'à ce qu'il soit complètement guéri. Rappelons également que la fumée de cigarette est à exclure totalement de son environnement.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

 

PediAct, un laboratoire dédié à la santé familiale

Découvrez nos produits
Nos-produits

Articles similaires

Mon enfant présente des signes de difficultés respiratoires. Que faire ?

Les difficultés respiratoires chez les jeunes enfants couvrent une large palette de pathologies. Des maladies bénignes aux plus sévères, différentes causes peuvent en être à l’origine. Avant de s’alerter, il est essentiel de reconnaître les signes de ...

Que faire en cas d'asthme chez un nourrisson ?

L’asthme du nourrisson se traduit par des difficultés à respirer, souvent accompagné d’un sifflement. La bonne nouvelle, c’est que la plupart des bébés qui souffrent de cette pathologie verront leur asthme disparaître en grandissant.

Les premiers gestes à avoir en cas de difficultés respiratoires

Assister à un épisode de difficultés respiratoires chez un enfant peut être très angoissant. Pour éviter de vous sentir impuissant et l’aider au mieux dans cette mauvaise passe, voici quelques gestes à adopter dès les premiers signes.

visuel-cta-left
PediAct-family

Rejoignez la PediAct Family !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune actualités

visuel-cta-right
Trouver une pharmacie
Nous contacter