publié le: 26 février 2016
catégorie: Pneumologie

Comment choisir une bonne chambre d’inhalation pour son enfant ?

Votre enfant est asthmatique ou son état de santé nécessite l’utilisation d’un aérosol pour le soulager ? Une chambre d’inhalation est recommandée pour administrer correctement le traitement à votre enfant. Que faut-il savoir et comment choisir le modèle le plus adapté ? On fait le point sur ce dispositif médical qui améliore le quotidien des tout-petits.

Comment fonctionne une chambre d’inhalation ?

En cas d’asthme ou de problèmes respiratoires chez l’enfant, la chambre d’inhalation est idéale pour pouvoir lui administrer un traitement adapté. En effet, les tout-petits n’ont pas forcément le réflexe de retenir leur respiration pour aspirer la juste dose de médicaments, comme pourraient le faire les plus grands en inspirant et en retenant l’air dans les poumons à l’aide d’un spray. Ce dispositif médical, relié à des aérosol-doseurs, est donc un bon compromis pour les nourrissons et les jeunes enfants.  Les chambres d’inhalation, compatibles avec les aérosol-doseurs, ont majoritairement la forme de tubes transparents. L’une des extrémités présente un masque qui se place sur le nez et la bouche du bébé (ou sur la bouche uniquement pour les enfants plus grands), afin que celui-ci puisse inspirer le médicament libéré par l’aérosol-doseur, qui se fixe à l’autre extrémité du dispositif. Mais attention, le choix d’une bonne chambre d’inhalation est primordial.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir une chambre d’inhalation ?

Il existe différents modèles de chambres d’inhalation, correspondant à l’âge de l’enfant. Le laboratoire PediAct par exemple, proposent quatre modèles Tips-haler, adaptés aux enfants : une chambre d’inhalation destinée aux moins de 9 mois, une autre pour ceux de moins de 6 ans, ainsi que deux modèles pour les plus grands (les enfants de plus de 6 ans, ou à destination des adultes, avec un masque). Pour commencer, choisissez donc une chambre d’inhalation dont la taille et la forme du masque seront adaptées à l’âge de votre enfant.

D’autres critères de choix sont à prendre en compte. Pour bien choisir votre chambre d’inhalation, celle-ci doit notamment présenter un faible volume mort (défini comme étant le volume d’air ne contenant pas de médicament présent entre le masque et la valve inspiratoire) ; une valve expiratoire, qui permet de mieux contrôler la prise du traitement de votre enfant ; une valve inspiratoire anti-retournement avec une faible résistance afin que le tout-petit puisse prendre son traitement médicamenteux plus facilement ; et enfin, un marquage CE répondant aux normes de qualité. Enfin, si vous prévoyez d’acheter une chambre d’inhalation pour le traitement de votre enfant, demandez conseil auprès de votre pédiatre ou de votre pharmacien. Ces derniers pourront également vous guider dans votre choix.

L’entretien de la chambre d’inhalation

Par ailleurs, un bon entretien est indispensable. Pensez à nettoyer chaque semaine la chambre d’inhalation de votre enfant et n’hésitez pas à la remplacer si vous estimez qu’elle est cassée ou dégradée. Pour la laver correctement, il suffit d’un peu d’eau et de savon. Remplissez la chambre d’inhalation à moitié, agitez le tout et rincez-la à l’eau puis laissez-la sécher sans frotter pour ne pas l’abîmer. Avant de vous en servir ou de l’entretenir, pensez à bien lire la notice d’utilisation.

 

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.