Comment reconnaître un bouton de varicelle ?

publié le: 4 avril 2016

Comment reconnaître un bouton de varicelle ?

Vous soupçonnez votre enfant d’être atteint par la varicelle ? S’il évolue en collectivité (crèche, école) et que certains de ses petits camarades ont été touchés, il est fort probable qu’il l’attrape à son tour. Mais comment poser le bon diagnostic et différencier un bouton de varicelle d’un bouton lambda ? Notre article vous explique tout.

 

Les premiers symptômes de la varicelle

Difficile de reconnaître les premiers symptômes de la varicelle, car ils ressemblent, à s’y méprendre, à des affections banales et répandues chez les bébés et les jeunes enfants. Un nez qui coule, par exemple, peut-être un des premiers signes de l’arrivée imminente des boutons de varicelle. Mais tous les enfants ou presque, ont le nez qui coule, n’est-ce pas ? Autres signes annonciateurs de la varicelle, une fièvre peu élevée et des signes de fatigue durable… Là encore, difficile de poser un diagnostic, tant ces maux sont fréquents en bas âge. Si votre enfant est assez grand pour parler et qu’il se plaint en plus de maux de gorge et/ou de douleurs musculaires, vous devriez commencer à avoir la puce à l’oreille. S’il n’a plus faim, s’il est grognon, ce sont des indices supplémentaires. Mais là encore, si vous avez compris que votre enfant avait été contaminé par un virus, vous ne savez toujours pas duquel il s’agit. Jusqu’à l’apparition des premiers boutons…

 

À quoi ressemble un bouton de varicelle ?

Vous découvrez quelques petits boutons roses, de 3 mm de diamètre environ, sur le corps de votre enfant ? C’est le signal de l’invasion. La varicelle se caractérise par des poussées successives de boutons. Si, les premières heures, il y en avait peu, votre enfant peut en être recouvert de la tête aux pieds les jours suivants. C’est généralement le thorax et la racine des cheveux qui sont touchés les premiers, avant que les bras, les jambes et le buste soient envahis à leur tour. Les boutons de varicelle vont passer par différentes phases. Ils vont d’abord se transformer en cloques contenant un liquide transparent. On appelle ces cloques des vésicules. Puis ces vésicules vont sécher au bout de 48 heures et laisser place à une petite croûte, qui finira par tomber au bout d’une semaine environ. Il restera alors une légère cicatrice de couleur rouge, qui blanchira avant de disparaître peu à peu. En raison des poussées successives, tous les boutons de varicelle ne seront pas au même stade en même temps, mais tous devraient toutefois avoir disparu au bout d’une dizaine de jours.

 

Comment soigner la varicelle ?

Ce n’est pas parce que vous avez identifié la varicelle qu’il faut choisir l’automédication pour votre enfant. La consultation d’un médecin ou d’un pédiatre est incontournable, car il confirmera votre diagnostic le cas échéant et pourra prescrire à votre enfant le traitement adéquat : le plus souvent, une solution pour apaiser les démangeaisons et une lotion ou une pommade pour dessécher les boutons. Dans certains cas – rares, fort heureusement -, la varicelle peut entraîner des complications. D’où l’importance de prendre au sérieux ce virus, répandu mais pas si bénin qu’il en a l’air.

Nouveau call-to-action

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.