Comment reconnaître les maladies de peau du bébé de 1 à 5 ans

publié le: 7 janvier 2015
catégorie: Dermatologie

maladie peau enfant

Durant l’enfance, l’entrée en collectivité est bien souvent synonyme de pathologies cutanées infantiles contagieuses. Sources d’inquiétude chez les parents, ces troubles se manifestent de différentes manières. Seul le diagnostic de votre pédiatre pourra vous permettre de connaître précisément l’affection qui touche la peau de votre enfant et lui apporter les soins nécessaires et adaptés. Voici les troubles cutanés les plus fréquents.

Les atteintes cutanées chez le petit enfant

Vous pouvez voir apparaître des boutons sur la peau de l’enfant, plusieurs maladies peuvent alors être soupçonnées.

  • L’impétigo : Lié à une bactérie qui provoque l’apparition de boutons rouges en grappes, peu dangereuse, cette maladie est toutefois très contagieuse. Il convient donc d’isoler l’enfant de ses camarades. Les boutons évoluent généralement en formant des pustules à croûtes, plus rarement des petites bulles. Le médecin pourra prescrire une pommade antibiotique.

  • Le syndrome pied-main-bouche : D’origine virale, il se transmet essentiellement par contact. Bénin, il est reconnaissable par les  vésicules rouges qui apparaissent sur la plante des pieds, la paume des mains et, parfois, dans la bouche. Ces symptômes sont parfois accompagnés d’une légère fièvre, de maux de gorge ou de ventre, pendant quelques jours.

  • Les Molluscums contagiosum : Si vous voyez apparaître de petites excroissances blanches sur votre enfant, en colonie, il peut s’agir de Molluscums, d’origine virale. Bénins mais contagieux, ces boutons ne grattent pas. Leur disparition se fait spontanément après plusieurs mois. La solution ambulatoire PoxKare®, à base d’hydroxyde de potassium, permet un traitement à domicile des molluscum. Cette solution élimine chaque bouton rapidement, sans douleur, et de façon très précise.

  • Les verrues : A ne pas confondre avec les Molluscum, les verrues sont bien connues des enfants fréquentant les piscines. D’origine virale, elles forment des excroissances dures, plus ou moins contagieuses. Il existe aujourd’hui plusieurs solutions thérapeutiques, le traitement sera défini par votre médecin.

  • La varicelle : Dernière maladie infantile très contagieuse, la célèbre varicelle accompagnée de son éruption cutanée (type vésicules) et de ses démangeaisons. Généralement bénigne, la varicelle est une maladie virale caractéristique de l’enfance. PoxClin® est une nouvelle mousse rafraîchissante à appliquer sur les boutons afin de soulager l’enfant et de limiter les risques de surinfections cutanées, grâce à l’agent 2QR et de cicatrices définitives.

Les dermatites chroniques et allergiques

  • L’eczéma : Dermatite atopique, elle touche de plus en plus d’enfants jusqu’à 5 ans. Elle se manifeste par l’apparition de plaques rougeâtres, liées à l’inflammation de la peau très desséchée. Elles sont souvent liées à un terrain génétique d’allergies et sont favorisées par une atmosphère sèche, trop froide ou trop chaude. Elle peut également apparaître en cas de contact avec des produits chimiques (attention aux lessives, assouplissants, lingettes…). L’hydratation cutanée est donc essentielle, en action préventive, avec un produit adapté et recommandé par le médecin de l’enfant.

  • L’urticaire : C’est généralement une réaction cutanée à un élément extérieur : allergie, piqûre, infection… Elle se caractérise par des plaques rouges, soit localisées soit sur l’ensemble du corps, souvent accompagnées de démangeaisons. Il faut alors traiter la cause de l’urticaire.

  • Le psoriasis : Le psoriasis se caractérise par une formation excessive de cellules cutanées qui s’accumulent en formant des plaques rouges. D’origine génétique, pouvant être accentuée par les facteurs extérieurs, cette maladie n’est pas contagieuse, mais douloureuse à cause de l’inflammation et des démangeaisons de la peau. Cette maladie est prise en charge par un dermatologue.

Comment prévenir et limiter les maladies de peau

La peau des enfants est beaucoup plus fine que celle des adultes et donc plus sensible. De plus, elle a tendance à s’assécher rapidement, les glandes sudoripares ne fonctionnant pas encore parfaitement.

De manière générale, pour prévenir les maladies de peau, pensez à bien vous laver les mains avant de vous occuper de votre enfant. Apprenez-lui également ce geste dès que possible et coupez-lui les ongles régulièrement pour éviter grattage et propagation des microbes. Dès l’apparition d’un symptôme (bouton, plaque rouge ou très sèche…), consultez un médecin. Et pensez à désinfecter vêtements, draps et doudous du petit malade.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé

 

[hs_action id=”3588″]