Connaître les grandes étapes des dents de votre bébé

publié le: 10 août 2015

L’arrivée des premières dents de bébé est souvent source d’émerveillement pour les parents. Le sourire édenté du tout-petit laisse progressivement place à de jolies petites dents de lait dont ils sont très fiers. Mais ces poussées dentaires sont aussi des étapes successives délicates qui peuvent s’accompagner de douleurs et de pleurs.

 

De 0 à 3 ans : les étapes de la poussée dentaire

Lors de la grossesse, l’enfant développe des bourgeons dentaires. Ces derniers sont tout simplement les bases de ses dents qui, lors de sa vie intra-utérine, se sont calcifiés pour laisser place quelques mois plus tard à l’arrivée de ses premières dents. Certains nouveau-nés naissent même avec une ou deux dents !

Ces bourgeons percent la gencive généralement vers l’âge de 6 mois. Chaque enfant se développant à son propre rythme, certains font leur première poussée dentaire plus tôt, d’autres plus tardivement. L‘âge d’apparition des dents de lait est donc très variable. Elles poussent dans un ordre, en général précis, et ce sont les deux incisives du bas qui apparaissent les premières.

Vers l’âge de 8 mois, c’est au tour des deux incisives du haut de percer, puis, entre 9 et 12 mois, arrivent les incisives latérales. Entre 12 et 18 mois, les quatre premières molaires sortent, puis, entre 18 et 24 mois, les quatre canines et enfin, entre 24 et 26 mois, les quatre secondes molaires.

Ainsi, petit à petit, ces petites dents temporaires se mettent en place et, dans la majorité des cas, l’enfant a ses 20 dents de lait à l’âge de 3 ans.

 

Les symptômes de la poussée dentaire

Si la poussée dentaire est une grande étape dans la vie de bébé, elle peut aussi s’accompagner d’inconfort et de pleurs. La poussée dentaire provoque des mouvements de dents parfois très douloureux dans l’os de la mâchoire et la gencive.

Avant que la dent ne perce, le tout-petit peut présenter des signes qui annoncent son arrivée :

  • Il salive beaucoup et mordille tout ce qu’il trouve.
  • Il a les joues rougies.
  • Il a les gencives gonflées et douloureuses.
  • Il est plus irritable que d’habitude et pleure davantage.
  • Il a un sommeil perturbé et se réveille plus facilement la nuit.
  • Il a moins d’appétit.
  • Il peut également avoir un peu de fièvre.
  • Il a les fesses rouges et irritées.
  • Il a des selles molles.

Cependant, ces symptômes évoquant la poussée dentaire sont très variables d’un enfant à un autre. Cette étape parfois difficile pour certains peut être traversée plus sereinement par d’autres.

 

Comment soulager la poussée dentaire de bébé ?

Voir son bébé en souffrance est très pénible pour ses parents qui se sentent impuissants et souvent démunis.

Certains gestes simples peuvent cependant soulager le tout-petit lorsque les dents commencent leur éruption :

  • En le prenant à bras et en le cajolant.
  • En lui essuyant délicatement et régulièrement le visage avec un linge propre (cela permet de prévenir les irritations dues à une salivation excessive).
  • En frictionnant doucement ses gencives avec une compresse humide ou avec le doigt
  • En lui proposant un anneau de dentition homologué conforme aux normes en vigueur. Attention cependant à ne pas laisser l’enfant mordiller un anneau glacé, car il risquerait de se blesser.
  • En lui donnant, s’il est en âge de manger ce type d’aliments, des plats froids (type compotes ou yaourts).

 

Quand consulter ?

Si, malgré ces quelques gestes pour soulager son inconfort, bébé ne montre aucun signe d’amélioration, consulter un médecin ou un pédiatre est préférable.

D’autant plus que les poussées dentaires n’expliquent pas tout et que certains symptômes évocateurs de celles-ci peuvent induire les parents en erreur. Une forte fièvre (supérieure à 38,5°) qui persiste plus de 48 h ou encore une diarrhée accompagnée de selles liquides nécessitent une rapide prise en charge médicale.

 

Alice du Laboratoire PediAct

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.