La varicelle est une maladie bien connue que tous les parents redoutent… Elle n’est généralement pas dangereuse, mais elle reste assez difficile à vivre pour toute la famille. Bien souvent, cette infection extrêmement contagieuse survient avant l’âge de 10 ans et, une fois disparue, ne revient plus jamais… ou presque.

Présentation du zona

À la question « Peut-on contracter deux fois la varicelle ? », la réponse est claire : non, ce n’est pas possible. Cependant, un enfant ou un adulte peut contracter le zona, le virus à l’origine de la varicelle. Celui-ci cause également une éruption cutanée, mais plus douloureuse que la varicelle.

Le zona touche davantage le thorax et le visage, même si certaines personnes constatent parfois des boutons sur tout le corps.

Les causes du zona

À partir du moment où un enfant est touché par la varicelle, il est porteur du virus varicelle-zona. 80% d’entre eux seront donc immunisés à vie contre cette infection. Les 20% restants verront une réactivation de ce virus.

La cause ? L’âge ou une maladie causant une déficience immunitaire. Les anticorps contre le zona ne sont plus produits par l’organisme et réveillent alors le virus en cas d’exposition à ce dernier.

Les symptômes de la « deuxième » varicelle

Si le zona est différent de la varicelle, certains symptômes sont relativement proches. À commencer par les éruptions cutanées qui recouvrent une large partie du corps et provoquent des démangeaisons intenses. Cependant, celles-ci ont tendance à se regrouper en grappes, ce qui rend le virus plus facilement identifiable.

Généralement, le zona est précédé de symptômes semblables à ceux de la grippe : courbatures, maux de tête, fatigue générale, frissons… C’est au bout de 2 jours que les premiers boutons vont apparaître : de couleur rouge, ils se transformeront rapidement en cloques.

Ces dernières se forment par vague et ce n’est qu’au bout de 5 jours que leur apparition se calme.

Les potentielles complications

Il est courant de croire que ce sont les adultes les plus exposés au zona, mais c’est faux. Les enfants aussi peuvent être affectés par cette maladie. La seule différence : l’infection est un peu moins virulente chez eux et disparaît plus rapidement.

Néanmoins, il est essentiel de prendre vite en charge la maladie et de consulter en cas de douleurs anormales. En effet, le zona génère parfois une névralgie post-zostérienne. Cette douleur, comparable à celle d’une sciatique, intervient longtemps après la guérison du virus, mais elle reste chronique. Elle se traduit par un effet de « décharges électriques » à des endroits du corps touchés par le zona.

Donc, si vous ou votre enfant avez déjà eu la varicelle et que vous constatez des symptômes similaires, il est recommandé de consulter un médecin. Il pourra déterminer l’origine des éruptions cutanées, afin de proposer un traitement adapté pour éviter d’éventuelles complications.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.