Le jour tant attendu et à la fois tant redouté de votre accouchement approche à grands pas ? Donnez-vous les meilleures chances de le vivre sereinement en vous préparant physiquement et mentalement grâce à l’une des nombreuses méthodes de préparation proposées aujourd’hui. Petit tour d’horizon pour vous aider à choisir celle qui vous conviendra le mieux.

La méthode traditionnelle de préparation à l’accouchement

C’est la méthode proposée à toutes les futures mamans dans les maternités ou chez leur sage-femme libérale. Elle présente toutes les étapes de l’accouchement afin de permettre à chacune d’anticiper ce qui va se passer et de vivre pleinement la naissance de leur enfant, sans angoisse. 80% des femmes enceintes choisissent cette préparation, mais il faut dire aussi que c’est bien souvent la seule qui leur soit proposée… Les cours commencent à partir du septième mois de grossesse et se déroulent en petits groupes. Ils mêlent théorie, séances de questions-réponses et exercices pratiques pour apprendre à respirer, à se relaxer et à savoir pousser correctement bébé vers la sortie le jour J.

L’haptonomie pour soulager les douleurs

C’est une méthode de préparation à l’accouchement de plus en plus répandue. Elle aide les parents à entrer en communication avec leur enfant avant la naissance, via l’imposition des mains à certains endroits du ventre de la maman. Ce ne sont pas des exercices pour soulager les douleurs qui y sont enseignés, mais des techniques pour aider la femme enceinte à mieux gérer son accouchement en le comprenant mieux, notamment grâce à la visualisation de ses organes et du placement de bébé. Ainsi préparée, la future maman décontracte ses muscles le jour J, ce qui facilite l’expulsion du nourrisson.

L’acupuncture pour soulager le moindre mal de grossesse

Les femmes qui choisissent l’acupuncture pour préparer leur accouchement veulent trouver l’équilibre et l’harmonie en elles, afin de vivre leur accouchement dans les meilleures conditions. L’acupuncteur travaille essentiellement sur les principaux organes sollicités pendant la grossesse, notamment le rein et le cœur. Trois séances sont proposées, une par trimestre, mais les futures mamans peuvent y avoir recours pour soulager le moindre mal de grossesse (nausées, douleurs dorsales, etc.).

La sophrologie pour une naissance « relaxante »

La sophrologie aide les femmes enceintes à visualiser leur corps et la place de leur bébé, tout en leur apprenant des techniques de relaxation et de respiration qu’elles peuvent reproduire quand elles le souhaitent à la maison. En se recentrant ainsi sur elles-mêmes, les futures mamans gagnent en calme et en sérénité. De plus, en visualisant la trajectoire de leur nourrisson le jour de l’accouchement, elles inspirent et expirent au bon moment, pour accompagner leur bébé vers la sortie et non pas le bloquer.

La préparation en piscine

Les cours se déroulent dans une piscine chauffée à 30°C, par petits groupes. Une sage-femme ou un maître-nageur spécialement formés enseigne aux participantes des exercices pour assouplir leurs muscles et leurs articulations tout en les renforçant. Les femmes enceintes y travaillent leurs dorsaux, leurs abdominaux, mais aussi leur périnée. Elles apprennent également des techniques de respiration pour être à l’aise le jour J.

Le yoga pour préparer la naissance

Le yoga aide les futures mamans à être en harmonie dans leur corps et dans leur tête pour vivre une grossesse sereine. Il leur apprend également à mieux gérer leurs émotions et leurs douleurs lors de l’accouchement. Grâce à cette pratique, les femmes enceintes soulagent de nombreux maux typiques de la grossesse, qu’il s’agisse de douleurs dorsales ou lombaires, de problèmes circulatoires ou encore d’anxiété. Elles travaillent également leur respiration, assouplissent leur périnée et apprennent différents étirements musculaires pour se détendre.

Quoi qu’il en soit, quel que soit le cours que vous aurez choisi, n’oubliez pas que le plus important est de vous faire confiance et de faire confiance à vos ressentis lors de l’accouchement.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.