publié le: 21 août 2017

Comment donner de l’autonomie à mon enfant ?

Gagner autonomie enfant

L’autonomie ne se gagne pas, elle se cultive tous les jours. C’est un chemin qui est parfois long, mais nécessaire. Voici quelques pistes pour vous aider à autonomiser votre enfant, dans la bienveillance et le respect de ses capacités.

Votre rôle d’adulte

Vous avez l’impression que vos paroles n’ont pas d’impact ? Détrompez-vous, votre enfant est capable de lier vos gestes à vos paroles. Par contre, si votre action est en contradiction avec vos consignes, votre parole n’aura aucune valeur et l’enfant ne suivra pas le bon chemin.

Votre rôle d’adulte est très important pour son autonomie. Il faut lui montrer et dans le même temps lui expliquer ce qu’il doit faire. N’oubliez pas que si vous ne faites pas les deux, l’enfant ne sera pas capable d’appliquer une consigne. Il doit visualiser pour comprendre.

Prenons l’exemple d’une activité de peinture ou de dessin, activité que vous avez certainement déjà proposée à votre petit. Si vous lui donnez simplement une feuille blanche et une boite de crayon en lui disant « dessine », vous n’obtiendrez rien de très poussé.

En revanche, si vous l’accompagnez en prenant vous aussi une feuille et en lui donnant un modèle de dessin à reproduire, il aura beaucoup plus de facilité à obtenir un résultat intéressant.

Adapter la maison à hauteur d’enfant

Cuisine, salle de bain, chambre… vos meubles sont très certainement adaptés à la taille des adultes, mais pas à celle des enfants. Or, pour gagner en autonomie, votre enfant doit toujours pouvoir tester la consigne que vous lui donnez.

Dès 18 mois, votre enfant peut s’occuper de lui si vous lui en donnez la possibilité. Commencez par proposer des objets et des meubles à sa hauteur. Placez un tabouret ou un marchepied pour qu’il puisse accéder à sa brosse à dents. Il va le faire en même temps que vous, d’une part pour profiter d’un moment unique avec un de ses parents et d’autre part parce que ça lui fait du bien de s’occuper de lui.

Laisser le choix

Laisser le choix à un enfant est le premier acte que vous pouvez mettre en place pour son autonomie. À partir de 2 ans, un enfant est capable de prendre des décisions simples : pantalon rouge ou pantalon noir ?

Il peut s’habiller seul et même déposer ses vêtements pliés dans son armoire, à condition que son étagère soit accessible. Malheureusement, pour des raisons de gain de temps, de nombreux parents préfèrent le faire eux-mêmes. C’est compliqué le matin…

Et si, pour pallier ce problème, vous mettiez en place des habitudes simples :

  • Les vêtements sont choisis et préparés le soir pour le lendemain
  • Il faut respecter un ordre bien précis pour s’habiller
  • Il faut aussi respecter un temps donné

Si vous constatez des soucis d’organisation, vous pouvez très bien commencer par mettre en place ce petit rituel uniquement le week-end. Quand votre enfant sera plus à l’aise, vous pourrez lui proposer de le faire seul un jour, puis un second, jusqu’à l’autonomie complète dans ce domaine.

Reconnaître le droit de se tromper et de ne pas y arriver

Aujourd’hui, en tant qu’adulte, prenez du recul. Prenez quelques minutes pour étudier votre parcours personnel. Combien de fois avez-vous dû recommencer pour réussir ? Vous ne comptez plus ! D’ailleurs, au même âge que votre enfant, que saviez-vous faire ? Il ne faut pas aller trop vite et respecter le développement de votre bout de chou.

S’il n’arrive pas à faire quelque chose, guidez-le davantage, expliquez-lui, montrez-lui et soyez patient. Montrez-lui que ce n’est pas grave de se tromper, qu’il finira par y arriver. Si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera un autre jour !

 

La patience, l’exemple et la douceur sont les maîtres-mots pour apprendre l’autonomie à votre enfant. Prenez conscience de ses capacités pour lui apprendre à faire des tâches quotidiennes seul. Plus tard, il ne pourra que vous remercier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *