Mon enfant conserve des cicatrices de sa varicelle. Comment y remédier ?

publié le: 4 février 2015
catégorie: Dermatologie

Si la varicelle est courante chez l’enfant et plutôt bénigne, elle entraîne des démangeaisons importantes et des risques de cicatrices qui peuvent malheureusement être permanentes. Que faire ? Comment les éviter ? Quels traitements utiliser ? Faisons le point.

Comment empêcher votre enfant de se gratter ?

La varicelle se caractérise par une éruption cutanée avec des démangeaisons parfois insupportables pour les tout-petits. En effet, il est difficile pour eux de résister à l’envie de gratter leurs boutons.

Quelques règles d’hygiène permettront de soulager votre enfant : vous pouvez alors lui apprendre à se laver les mains régulièrement avec du savon afin de prévenir les risques de cicatrices. Préférez aussi les douches à l’eau tiède, et coupez-lui les ongles de manière à ce qu’il n’arrache pas ses croûtes…

S’il le faut et que votre enfant l’accepte, enveloppez ses petites mains de moufles ou de gants, notamment avant de le mettre au lit, afin d’éviter qu’il ne se gratte sans s’en rendre compte pendant la nuit.

Comment se forment les cicatrices ?

Au départ, des petites taches rouges apparaissent au niveau du thorax, puis se répartissent un peu partout sur le corps, et en dernier sur le visage. Elles se transforment ensuite en vésicules remplies d’eau avant de former une croûte qui tombera d’elle-même.

Néanmoins, si cette croûte ne tombe pas naturellement, le derme ne peut se reconstruire. C’est alors qu’apparaît le risque de cicatrices.

Elles peuvent parfois rester présentes sur le long terme, et de manière irréversible, ce qui n’est pas esthétiquement souhaitable pour les jeunes. De plus, si l’enfant se gratte vraiment trop, avec des mains ou des ongles sales par exemple, il peut aussi y avoir un risque de surinfection.

Dans tous les cas, si votre enfant présente de la fièvre ou en cas d’infection suite à une varicelle, mieux vaut consulter votre médecin.

Quels traitements utiliser pour soulager l’enfant et traiter les cicatrices ?

L’idéal est de traiter les démangeaisons en amont afin de soulager l’enfant qui n’aura alors plus l’envie de se gratter. Votre médecin peut, par exemple, vous prescrire un traitement antihistaminique pour l’apaiser.

Parmi les autres produits ayant montré leur efficacité, vous trouverez la mousse rafraîchissante PoxClin®. Elle permet à la fois de soulager les démangeaisons, d’assainir la peau et de favoriser les cicatrisations. A appliquer directement sur les boutons à raison de plusieurs fois par jour, cette mousse est idéale dans la prévention des cicatrices. Elle agit également pour limiter les surinfections bactériennes, en bloquant ces bactéries situées sur la peau, notamment grâce à un dérivé d’Aloe vera. Résultat : l’envie de se gratter disparaît peu à peu, et la cicatrisation est favorisée. Pour encore plus de résultats et pour accroître l’effet rafraîchissant, vous pouvez placer votre flacon au réfrigérateur avant de l’appliquer.

Et si les cicatrices ne partent pas ?

Enfin, si votre enfant conserve des marques de sa varicelle parce qu’il aurait gratté ses croûtes, il vous faudra rester assez patient(e) pour les voir disparaître.

Et bien sûr hydrater régulièrement sa peau par la suite, en évitant les expositions au soleil en période estivale et en le protégeant avec de la crème solaire. Vous pouvez également consulter un dermatologue si ces cicatrices sont toujours présentes et gênent l’enfant en grandissant.

 

Nouveau call-to-action

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.