publié le: 10 janvier 2018

Mon enfant ne parle pas encore : que faire ?

enfant ne parle pas encore

Un bébé commence à reconnaître sa langue maternelle au bout de deux mois. Cette reconnaissance est liée au rythme et à l’intonation de la langue. Entre 12 et 18 mois, il peut comprendre certains mots et reconnaître les objets associés à ces termes. Puis, vers 18 mois, un bébé commence à prononcer ses premiers mots cohérents.

Néanmoins, cette règle est une moyenne. Il arrive que certains bébés aient du retard dans le développement du langage. Dans ce cas, pas de panique, il existe des méthodes pour stimuler son éveil et développer son apprentissage.

 

Le développement de la communication chez bébé

Avant toute chose, il est important de savoir qu’un bébé communique par divers moyens. À partir de 3 mois, il gazouille. Au bout de 6 à 9 mois, ses gazouillis deviennent des syllabes. C’est à ce moment qu’interviennent l’apprentissage du langage et, par défaut, les éventuels troubles.

Néanmoins, avant de s’inquiéter sur les capacités de l’enfant, sachez que chacun se développe à son rythme. S’il met du retard à parler, il a peut-être développé d’autres aptitudes : savoir marcher tôt, manger seul, faire ses besoins sur le pot, etc. Pendant qu’il apprenait ces choses, il n’était pas forcément disponible pour étoffer son langage.

 

L’importance de l’autonomie

Un autre aspect qui ralentit parfois l’arrivée de la parole chez l’enfant est l’attention que sa famille lui porte. Si les parents sont (trop) aux petits soins, ce dernier ne fera pas d’efforts pour mieux s’exprimer. En effet, le fait d’anticiper les désirs de l’enfant et de les satisfaire sans qu’il ne les exprime par des mots (jusqu’à un certain âge) l’empêche de vouloir communiquer. Il en va de même si vous ne le reprenez pas quand il vous fait comprendre quelque chose en le montrant du doigt et/ou avec un gazouillis.

Pourquoi utiliser un mot, voire des phrases, si une syllabe suffit à se faire comprendre ?

 

Stimuler l’apprentissage du langage

Pour aider un enfant à parler, les parents doivent reprendre avec lui ce qu’il tente d’exprimer. En effet, en pointant des objets en disant leur nom, et en analysant les réactions de l’enfant, vous saurez ce qu’il voulait dire. Par la même occasion, l’enfant aura la possibilité d’entendre, à plusieurs reprises, le nom de l’objet qu’il désirait ou la façon dont il devrait formuler sa requête.

Une autre astuce pour aider l’enfant à développer la parole est de lui faire des « bains de mots ». Amusez-vous à pointer les différents objets qui l’entourent en fonction du contexte. Par exemple, lorsqu’il mange, identifiez avec lui les différents couverts et les aliments. Vous êtes dans la salle de bain ? Répétez les mots laver, savon, bain, serviette…

 

Si la situation vous inquiète et qu’il n’y a toujours pas de progrès vers 3 ans, n’hésitez pas à demander l’avis d’un pédiatre. Ce professionnel pourra vous rassurer ou, le cas échéant, effectuer un diagnostic précis.

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *