publié le: 5 janvier 2018

Mon enfant est victime d’harcèlement à l’école : que faire ?

harcèlement scolaire

Sujet qui défraie souvent la chronique, le harcèlement scolaire est un véritable fléau. De nombreuses mesures de prévention ont été prises par le gouvernement, mais les parents ont aussi un rôle à jouer. Découvrons ensemble comment réagir lorsque son enfant est victime de harcèlement à l’école.

 

Reconnaître un enfant victime de harcèlement

Si votre enfant subit continuellement des violences morales ou verbales (insultes, brimades, surnoms méchants, moqueries, etc.), des vols ou des violences physiques (coups, bousculades, etc.), alors il est victime de harcèlement.

Les conséquences touchent directement l’état d’esprit de votre enfant. Il est courant de constater une perte de l’estime de soi, un profond mal-être, une chute des résultats scolaires, des problèmes de comportement…

 

Dialoguer avec l’enfant

Si vous pensez que votre enfant est victime de harcèlement, alors tentez d’en parler avec lui de manière calme. Il peut arriver qu’il ait peur de s’exprimer. Rassurez-le en expliquant que les grandes personnes sont là pour lui venir en aide et mettre un terme à ce qu’il subit régulièrement à l’école.

Il est important d’identifier avec précision la nature des problèmes qu’il traverse. Pour ce faire, ayez un dialogue ouvert avec lui, afin de connaître les faits, les potentiels auteurs, mais aussi les témoins. Pensez à noter les éléments pour mieux comprendre le problème et faire un rapport détaillé à l’établissement. Pensez aussi à noter la date, l’heure, la description des faits avec les personnes présentes, la fréquence des faits, ainsi que les réactions adoptées par votre enfant.

 

Contacter l’établissement scolaire

Il convient, dans un premier temps, de prendre rendez-vous avec la direction de l’établissement scolaire, afin de présenter ce que votre enfant subit. Demandez à être informé sur les mesures qu’ils vont prendre. L’établissement doit mettre en œuvre des actions pour assurer la protection de votre enfant. L’école joue aussi un rôle sur la prévention et doit sensibiliser toutes les classes.

Pensez également à entrer en contact avec un délégué des parents d’élèves. Celui-ci pourra établir une coopération entre l’établissement et les parents pour prévenir ce type de comportement et améliorer les relations scolaires.

 

Se tourner vers des organismes spécialisés

Si la résolution du problème paraît lente ou si vous ne souhaitez pas contacter l’école, il existe de nombreux organismes que vous pouvez contacter. Le gouvernement a mis en place un site internet appelé « Non au harcèlement » qui vous aidera à trouver de l’aide.

 

En cas d’harcèlement scolaire, le premier pas est d’en parler ouvertement avec l’enfant. Tournez-vous ensuite vers l’établissement ou un organisme spécialisé. Par contre, évitez de régler ce problème vous-même, de contacter les parents de l’auteur des faits ou l’auteur lui-même. Pour prévenir et éviter la récidive, mieux vaut privilégier la médiation entre adultes et professionnels de l’éducation.

 

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé.