publié le: 25 février 2015
catégorie: Dermatologie

Existe-t-il des traitements locaux pour soulager les démangeaisons de la varicelle chez l’enfant ?

C’est une des maladies infantiles les plus connues : la varicelle, bien que le plus souvent bénigne, ne doit pas être prise à la légère. En effet, si l’enfant gratte ses boutons, le risque d’infection cutanée et/ou de garder des cicatrices est important. PediAct présente PoxClin®, une solution préventive pour soulager ces fameuses démangeaisons.

Mieux connaître la varicelle chez l’enfant

Provoquée par un virus (VZV) et extrêmement contagieuse, la varicelle est très commune chez nos petits. Elle se manifeste par l’apparition de boutons rougeâtres (appelés papules) qui se transforment ensuite en vésicules remplies de liquide translucide. Ces dernières peuvent provoquer des démangeaisons pendant une à deux semaines, avant de sécher progressivement.

C’est dans cette phase qu’il faut surveiller l’enfant et essayer de le soulager. En effet, s’il gratte les vésicules, il risque d’y déposer des microbes et provoquer une infection locale. De même, si la croûte est enlevée avant de tomber naturellement, le derme n’a pas le temps de se reconstruire et l’enfant peut garder une cicatrice ou un creux dans la peau.

Enfin, sachez que la fièvre peut accompagner l’éruption et que le nombre de vésicules varie de façon importante selon les individus et l’âge de l’enfant.

PoxClin®, une solution innovante pour prévenir les grattages

Redisons-le, il est essentiel d’éviter au maximum que l’enfant malade ne touche à ses boutons de varicelle. Si jamais ces derniers s’infectent, vous devrez alors consulter rapidement un médecin pour qu’il prescrive les soins et médicaments adéquats. Les boutons grattés peuvent laisser des cicatrices disgracieuses et définitives, souvent difficile à vivre, notamment à l’adolescence.

C’est pourquoi la prévention est si importante.

Premier conseil : veillez à vous laver les mains et celles de votre petit régulièrement, notamment lorsque vous rentrez chez vous, après une journée de travail ou avoir pris les transports en commun. Concernant votre malade, coupez-lui soigneusement les ongles et demandez-lui de vous prévenir lorsqu’il ressent des démangeaisons (s’il est en âge de le faire).

Nous vous présentons le produit PoxClin® mousse rafraîchissante, développée en vue de soulager les démangeaisons, d’assainir la peau et de favoriser la cicatrisation.

Comment agit PoxClin® pour soulager les démangeaisons ?

Disponible en pharmacie, PoxClin® se présente sous forme d’une mousse rafraîchissante à appliquer sur les boutons de l’enfant trois fois par jour ou lorsqu’il a envie de se gratter. Pour augmenter l’effet rafraîchissant, vous pouvez garder le flacon au réfrigérateur.

Vous ferez doucement pénétrer la mousse sur les zones concernées, en prenant soin de ne pas léser les vésicules. Veillez à ne pas en mettre sur les muqueuses ni autour des yeux.

Ce dispositif médical innovant contient un dérivé d’Aloe vera, complexe breveté 2QR, dont l’action permet un blocage des bactéries situées sur la peau. Ainsi, l’action préventive est triple puisqu’elle limite sur-infections bactériennes, apaise les grattages et crée une barrière physique favorisant une bonne cicatrisation.

Avant toute utilisation, demandez conseil à votre pédiatre ou au pharmacien, notamment pour vérifier si votre bébé ne présente pas d’hypersensibilité à l’un des ingrédients.

Grâce à PoxClin® et sa formulation novatrice, votre enfant malade de la varicelle est apaisé : il se gratte moins, ce qui permet d’éviter les risques d’infections cutanées et d’apparition de cicatrices.

Pour vous aider à occuper votre enfant, nous vous proposons des coloriages Poxclin® à télécharger.

Alice du Laboratoire PediAct

NB : Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. 

 

Nouveau call-to-action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *